Carte grise en ligne avec l’ANTS : un retard conséquent dans le traitement des demandes

 |   |  853  mots
(Crédits : DR)
La situation devient critique : de 100 000 cartes grises en retard, pas moins de 400 000 demandes de carte grise sont encore en attente au niveau de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés. Une situation plus que compliquée...

Depuis le 6 Novembre 2017, les préfectures et sous-préfectures ne reçoivent plus le public pour les diverses demandes portant sur le certificat d'immatriculation suite au déploiement du Plan Préfectures Nouvelle Génération. La procédure est désormais dématérialisée afin de faciliter les démarches administratives aux usagers et supprimer, par conséquent, les longues files d'attente qui s'observent habituellement aux guichets des préfectures. Toutefois, depuis la dématérialisation du service, la solution d'immatriculation en ligne de l'Etat peine à satisfaire les usagers pour la carte grise en ligne, car plus de 400 000 dossiers sont en attente principalement à cause d'un système informatique défaillant.

Une kyrielle de demandes non traitées

La dématérialisation et, donc, la modernisation des procédures relatives à l'immatriculation des véhicules sont censées faciliter la tâche aux usagers pour les diverses demandes liées au certificat d'immatriculation. Premier avantage ? Le gain de temps puisqu'il n'y a désormais plus de déplacement à faire à la préfecture pour déposer son dossier. Ce procédé, appliqué par exemple par Cartegrise.com depuis 2009, est fonctionnel puisque quelques clics suffisent pour faire sa demande en ligne et obtenir son titre dans de brefs délais.

En second lieu, il y a le traitement rapide de la demande de carte grise en ligne, dont l'effectivité serait une avancée par rapport à la formule précédente aux guichets des préfectures départementales. Et c'est justement à ce niveau que le bât blesse actuellement. En effet, si la plupart des professionnels agréés et habilités par le Ministère de l'Intérieur arrivent à assurer ce double avantage aux usagers (gain de temps et traitement rapide des demandes sur Cartegrise.com en l'occurrence), ce n'est décidément pas le cas de l'Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) qui connaît de sérieuses difficultés techniques depuis le lancement officiel des demandes d'immatriculation en ligne il y a 6 mois.

Déjà, peu après la fermeture des services d'immatriculation à la préfecture, les retards ont commencé à s'accumuler, ceci à cause de bugs informatiques à répétition entre autres. Ainsi, en à peine 1 mois, courant décembre 2017 plus précisément, 100 000 demandes avaient déjà pris du retard dans leur traitement, et cela n'a fait que s'empirer de jour en jour. La situation ne s'est effectivement pas arrangée avec le temps, car ce sont désormais 400 000 demandes qui sont en attente, ce qui logiquement équivaut à 400 000 cartes grises en retard !

Des complications tant pour les particuliers que pour les professionnels

La carte grise étant obligatoire pour la mise ou le maintien en circulation d'un véhicule sur les voies ouvertes à la circulation publique, il doit normalement être délivré dans un court délai une fois la demande faite. Il va sans dire donc que de nombreux véhicules ne peuvent circuler librement et conformément à la législation en France à cause du retard dans le traitement des dossiers de carte grise en ligne au niveau de l'ANTS.

Mais il n'y a pas que les particuliers qui souffrent de ces complications. Les concessionnaires et autres professionnels de l'automobile sont également touchés étant donné que ceux-ci sont contraints de retarder leurs livraisons à cause de la difficulté pour obtenir une carte grise, et même une immatriculation provisoire en WW pour ce qui concerne les véhicules importés de l'étranger. Des milliers de voitures restent de fait immobilisées, ce qui empêche certaines transactions d'avoir lieu, et engendre de gros problèmes de trésorerie aux professionnels en question. Certains sont même proches de mettre la clé sous la porte en raison de ces divers retards et bugs observés du côté de l'État.

Des recours fiables et de qualité

Il n'y a point d'ambiguïté sur l'interprétation de la situation : si l'on est passé de 100 000 à 400 000 dossiers non traités, à l'évidence, la formule appropriée pour la carte grise en ligne échappe encore aux services gouvernementaux. Et quand bien même des solutions adéquates sont à trouver, il faudra absorber d'abord tout le retard emmagasiné, ce qui ne se fera pas du jour au lendemain.

Fort heureusement, il y a parallèlement les professionnels agréés et habilités qui délivrent très vite les titres, sans quoi la situation aurait été pire. Le centre de traitement du site Cartegrise.com est d'ailleurs reconnu pour sa réactivité dans le traitement des demandes de carte grise en ligne. Le directeur de ce site internet, Richard Guyon, revient par ailleurs sur la situation actuelle et le recours que Cartegrise.com représente pour les usagers : « Compte tenu des multiples dysfonctionnements et des difficultés rencontrées par les usagers pour réaliser leur carte grise en ligne sur le site de l'État, nous pensons que le rôle des professionnels doit être renforcé, pérennisé et encadré. En effet, le système utilisé par nos soins est opérationnel depuis 2009, ce qui nous permet de respecter les délais annoncés à nos clients. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2019 à 13:58 :
On a bien fait de supprimer des fonctionnaires dans les préfectures ou autres services, avant ce n'était pas hyper rapide et maintenant c'est devenu très très lent, et payant sur les sites "privés" (40€ pour une carte grise perdue ou volée à renouveler)
Merci aux grands responsables du gouvernement
a écrit le 15/02/2019 à 15:43 :
bonjour personnellement j'ai effectué ma demande de carte grise sur le site :www.cartegrise.io aucuns soucis.
a écrit le 16/06/2018 à 8:38 :
Bonjour

Moi, mon dossier de carte grise est déposé chez un prestataire puisque la carte grise était sous l'ancien modèle (impossible pour un particulier de le faire de chez lui en pareil cas) le 16 décembre 2017, nous sommes en Juin 2018 et j'ai toujours rien, je retourne voir mon prestataire de temps en temps pour qu'il me fasse un papier comme quoi ma demande est bien effectuée et que mon dossier est en cours d'instruction.
Je précise qu''avant, j'ai fait deux dossiers permis PL et une Cg pour la vente de mon ancienne moto et que ça c'est bien passé.

Franchement, je me demande si je vais pas déposer plainte contre l'état, c'est une honte de laisser les gens dans cette situation.
a écrit le 02/05/2018 à 9:31 :
Ce service est une honte, j'ai passé mon permis de conduire le 22 novembre 2017, une première demande a été perdue, la deuxième date du 27 février et est depuis le 3 mars en cous d'instruction, quand on appelle le 3400 ils ne savent rien ca ce n'est pas eux qui instruisent les dossiers.
A ce jour tous les documents provisoires que j'ai étant périmés, je n'ai plus le droit de conduire. comment faire pour travailler sans permis quand on est commercial terrain???
a écrit le 25/04/2018 à 13:12 :
Cette article est l'exact reflet d'une situation intolérable suite a la mise en place de la dématérialisation des démarches administratives liées aux carte grise mais aussi des CNI ,passeport ,permis de conduire:

-Sous dimensionnement des systèmes informatiques et des serveurs pour traiter toutes les demandes d’immatriculations au niveau des CERT et incapacité du système a gérer a la fois les nouvelles demandes et les demandes en attentes en même temps.

- Sous dimensionnement en personnel ( divisé par 6 ) affecté au carte grise.

- Site ANTS mal conçu : Difficultés de connexions, Difficultés de saisie, énoncés des onglets incompréhensible et mal situés, pagination du site sans logique, impossibilité de corriger une erreur de saisi sans annuler et recommencer la demande, difficulté d'envoi des demandes et de l'envoi des pièces numérisées.

Seulement 10 %, aboutissent sur le site ANTS, les autres demandes soit 90% rencontrent un problème a un moment ou à un autres .

43 millions d'euros de dépenses pour la digitalisation des demandes de carte grise pour un résultat de 10 % de réussite ,cela fait un sacrée rendement !

Les prestataires SIV disposant d'une liaison directe avec le système SIV et les CERT sont affranchis des problèmes du site de l'ANTS et ont un taux de réussite plus important,mais c'est une démarche payante ce qui équivaut a la privatisation de fait d'un service publiques ( l'etat lui encaisse la TVA ... )

La numérisation des demandes de cartes grises et la plus grande galère administrative que la France ai connue...

Ce système a été juste tester pendant 2 mois dans le département du Doubs et les conclusion du test a été catastrophique , malgré tout il a bien été mis en service le 6 nombre 2017 ...

Mais elles cache quelques beaux scandales :

Mise en place du super logiciel SIgMA ,vous ne connaissez pas ?

ce logiciel SIgMA permet de tracer toutes personnes connecter sur l'ANTS et de faire des recherches via le DATA mining etde tout connaitre sur son passé administratif lié aux carte grise mais aussi au permis de conduire ,CNI et passeport.

Ce logiciel a été mis en service en aout 2017 contre l'avis du CNIL

Scandale TES:

Plusieurs contrats signé par l’état avec quelques malversation sur les procédures d'attribution de marché publique pour la création des banque de données des Titres électronique Sécurisé.

plusieurs ancien responsable de l'ANTS ( majoritairement préfets de la Républiques... ) ont été condamnés a des peine très légères (1500€ d'amendes) pour défauts de respect des regles d'attribution de marchés publique...

Scandale FAETON:

Contrat de 30 millions d'euro pour la numérisation des permis de conduire avec un dépassement de 30 millions suer le devis initial par l'entreprise ( très célèbre SSII) sans que le système ne marche =plus de 60 millions d'euro jeter par la fenêtres...

Scandale carte grise :

système impotent et privatisation sans vergogne d'un service publique autrefois gratuit ( enfin payer par nos impots)

Aujourd'hui on paient 2 fois ( une fois par nos impôts , une 2eme fois en allant voir un restataire SIV puisque le site de l'ANTS ne marche pas depuis maintenant 6 mois ...
Réponse de le 16/07/2018 à 10:22 :
J'attends ma carte grise depuis le 20 juin 2018 c'est incroyable et que dire si la police fait un contrôle et que je circule avec le certificat d'immatriculation provisoire ? Je leur demande de vérifier et de composer le 3400 ? IL tomberont sur un serveur vocal qui ne leur donnera aucune réponse à part faire le choix 1 pour revenir au menu principal.... Si j'ai une amende je l'envoi à Macron ??? On tourne en rond on attend c'est dégueulasse merci Mr Macron !
a écrit le 19/04/2018 à 23:38 :
La blague je m'attendais a une vrai info je suis tombé sur un publi-communiqué...
a écrit le 19/04/2018 à 8:57 :
Quelle objectivité dans cet article :( Et que de pub pour un site qui fait payer les demandes en ligne à ses clients alors que les démarches peuvent être faites gratuitement par le dit usager ! Pffff...
a écrit le 18/04/2018 à 15:58 :
Pour la déclaration de revenus en ligne, au début, c'était "folklorique" (saturé, pas optimal, il fallait patienter et viser juste).
Pourquoi, sauf croire aux miracles techniques modernes, ne pas avoir basculé la gestion des cartes grises département par département ? Montée en charge du système, et en cas de problèmes, décaler le basculement de ceux qui étaient restés en mode "classique". On a vu les ennuis, au début, du système SNCF pour les billets, tout se rode, rien n'est parfait au départ (même testé, ce sont les clients qui font(& subissent) le vrai test).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :