L'annuaire inversé : pourquoi il reste indispensable

 |   |  808  mots
L'annuaire inversé : une solution pour retrouver les numéros inconnus
L'annuaire inversé : une solution pour retrouver les numéros inconnus (Crédits : REUTERS/Zoran Milich)
Peur de répondre à un numéro inconnu ? Pensez à l'annuaire inversé ! Il suffit de taper le numéro de téléphone pour connaître le nom de votre interlocuteur.

Les annuaires inversés, un service à défendre

Avec la diffusion des moyens de recherches et le durcissement des positions sur la protection des données, certaines personnes souhaitent la fin de la collecte de données par de grands groupes. Et pourtant l'annuaire de particuliers reste un moyen efficace et rapide pour retrouver des informations à partir d'un nom, ou même, chose surprenante, avec un simple numéro.

Utilisation d'un annuaire inversé

A quoi sert-il ?

C'est avant tout une grande base de données capable de vous fournir quantités d'informations sur autrui. Sur mobile ou ordinateur, la recherche est la même. En quelques instants, le numéro de l'appelant dont vous ne connaissez pas l'identité devient une mine d'informations vous permettant de retrouver qui vous appelle.

Le fonctionnement est très simple : vous vous rendez sur la page web du prestataire. Ensuite, vous tapez les chiffres du numéro inconnu dans la barre de recherche de l'annuaire inversé, et en un clic, vous retrouvez toutes les informations dont vous aviez besoin.

Quelles informations puis-je récupérer ?

Vous retrouvez l'identité de la personne qui vous contacte, mais pas seulement. Vous pouvez trouver son adresse postale, son adresse mail, ainsi que l'entreprise qui l'emploie et son poste. Dans certains cas, suivant le degré de protection de votre interlocuteur, l'annuaire inversé peut aussi vous donner des précisions sur sa localisation géographique.

Dans quels cas l'utiliser ?

Il existe de nombreux cas de figures dans lesquels utiliser l'annuaire de particulier. Voici les cas les plus courants :

  • Quelqu'un que vous ne connaissez pas vous harcèle,
  • Vous avez perdu tous vos numéros et ne voulez pas demander qui est au bout du fil,
  • Vous ne voulez pas répondre sans connaître votre interlocuteur,
  • Vous cherchez à éviter un indésirable, qu'il soit un particulier ou un commerçant,
  • Vous connaissez déjà la personne mais voulez obtenir plus d'informations sur elle.

Polémique autour de la communication de vos coordonnées

A l'heure d'aujourd'hui, la récolte d'informations par qui que ce soit, Etat, personne civile ou morale, pose de plus en plus de questions de sécurité. Qu'il s'agisse de vous protéger en rendant vos coordonnées accessibles ou non, le débat s'est ouvert aussi bien sur la scène publique que dans les conversations privées. Quels sont les risques et les avantages de ces annuaires de particuliers ? Faut-il y mettre fin ou revendiquer leur utilité ?

Un moyen pour chacun de se protéger des harceleurs

La loi prévoit, si vous êtes la victime de coup de fils ou messages répétés, que vous puissiez vous prémunir en déposant une plainte à la police. Ce n'est seulement qu'une fois déposée que vous avez accès au nom de votre harceleur.

Cette annuaire inversé replace cette démarche à un rang de solution de secours et vous évite les contraintes administratives très chronophages. Cela vous évite aussi de redoubler de patience et de n'intervenir que pour les cas de harcèlement les plus difficiles à supporter.

Or, même le harceleur le moins irritable reste une source d'agacement inutile. Cette simple démarche est un moyen d'empêcher que vous laissiez votre état de colère empirer. Plus encore, elle vous permet de ne pas bloquer quelqu'un que vous n'avez pas reconnu. Epargnez-vous un malentendu avec une personne que vous ne voulez pas froisser ou dont vous ne voulez pas perdre le contact.

Sachez que pour vous prémunir des opérateurs, grands harceleurs dont nous avons tous été victimes, des moyens faciles de les repérer existent, développés ici. Apprenez à lire les chiffres composant leurs numéros : les numéros de service à valeur ajoutée commencent tous par 08, ou bien par 116 ou 118.

Un service mis en danger par la Cour Européenne de Justice

La Cour de Justice de l'Union Européenne donne des sueurs froides aux annuaires de particuliers puisqu'elle a rendu un avis en faveur d'une plus grande confidentialité des données de la population européenne.

Ce durcissement prendrait place de la manière suivante : pour le moment, la récupération des informations de chacun est assez libre à partir du moment où la structure n'en fait  pas mauvais usage. Bientôt les entreprises seront obligées de consulter leur client avant d'exploiter ses coordonnées.

Bien évidemment, si cette mesure venait à être rendue obligatoire, ce serait la fin de l'annuaire inversé pourtant si pratique, puisqu'il paraît logique que la plupart de la population, devenue méfiante à force d'être victime de phoning intensif, émettra son droit de confidentialité.

Une mesure qui va à l'encontre du droit de chacun de se protéger par lui-même, et nuirait à une offre de service qui évite bien des litiges, contrariétés et autres quiproquos.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2017 à 17:47 :
Bruxelles !!! encore et toujours...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :