Les compétences digitales, un levier pour l’emploi

 |   |  986  mots
(Crédits : DR)
Développer ses compétences numériques pour mieux s’insérer sur le marché de l’emploi est un défi pour tous. Chercheurs d’emploi, travailleurs en reconversion et actifs doivent sans cesse remettre à jour leurs connaissances dans ce domaine en rapide évolution. La formation tout au long de la vie n’a jamais été aussi nécessaire.

Le gouvernement a fait des chercheurs d'emploi peu qualifiés une priorité. En effet, les Français sans diplôme subissent un taux de chômage de 18% contre 5,6% pour ceux qui ont un niveau Bac +2. Comme aime à le dire la ministre du travail Muriel Pénicaud, « la meilleure protection contre le chômage, c'est la compétence ». Dans la constellation des compétences qui favorisent l'emploi, la maitrise des outils et des usages numériques continue à prendre de l'ascendant. C'est pourquoi le Plan d'Investissement dans les Compétences annoncé par la ministre en avril dernier comprend un important volet dédié aux formations numériques.

Vaste chantier représentant un investissement de près de 15 milliards d'euros d'ici 2022, ce plan vise à former un million de jeunes et un million de chercheurs d'emploi peu qualifiés grâce à des parcours « sur mesure » et de nombreuses initiatives.

Des aides pour former au numérique

Le gouvernement prévoit en particulier des aides pour encourager les entreprises à embaucher de nouveaux collaborateurs privés d'emploi et à les former au numérique. Ainsi, une aide spéciale « métiers du numérique », délivrée par Pôle Emploi, concerne toutes les entreprises qui souhaitent former un candidat. Une autre aide au projet d'inclusion de compétences numériques proposera aux entreprises une prise en charge du coût d'une formation jusqu'à 8 euros l'heure et la rémunération du demandeur d'emploi.

Voilà deux mesures concrètes qui affichent une triple ambition économique, sociale et territoriale pour que les entreprises embauchent et forment des demandeurs d'emploi aux nouvelles compétences numériques. Une approche qui devrait bénéficier à la fois aux chercheurs d'emploi et aux entreprises qui recherchent en urgence des talents formés au numérique. Rappelons que le Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) prévenait l'année dernière que d'ici 2020, on pourrait compter 80000 emplois vacants dans les technologies de l'information et de l'électronique. C'est aussi dans ce sens qu'on voit fleurir des initiatives telles que le partenariat du site de formation OpenClassrooms (soutenu par Google) avec Pôle Emploi pour offrir l'accès à ses formations en ligne aux demandeurs d'emploi, certificat à l'appui. Ou encore les actions de l'association Forces Femmes pour favoriser le retour à l'emploi des femmes de plus de 45 ans. Mais ce ne sont pas seulement les chercheurs d'emploi qui doivent se protéger contre l'obsolescence rapide des compétences.

Tous doivent continuer à acquérir de nouvelles compétences dans un monde en constante évolution.

Les actifs également concernés

Chez les actifs, distinguons deux catégories : les personnes en voie de reconversion et les actifs continuant leur parcours professionnel initial. Les uns et les autres sont impactés. Car, selon le COE toujours qui s'est intéressé à l'impact de la révolution technologique sur l'emploi, 50% des emplois actuels devraient voir leur contenu transformé de manière significative d'ici une quinzaine d'années.

Pour les actifs en voie de reconversion, le numérique est une corde indispensable à leur arc, à condition de se former. Quarantenaires et sans expérience digitale, ils doivent acquérir des compétences de base dans des domaines qui n'existaient pas quand ils ont commencé leur carrière. Pour les actifs, leurs employeurs doivent se préoccuper de garder leurs compétences à jour avec des formations pertinentes et eux-mêmes doivent cultiver leur curiosité, y compris dans des compétences transversales. Car dans un monde refaçonné par le numérique, c'est aussi la relation au travail et la relation aux autres qui sont transformées.

D'où la nécessité de prendre conscience et de perfectionner ses soft skills, des compétences comportementales telles que l'intelligence émotionnelle, l'empathie ou la résilience. C'est pourquoi Jérôme Hoarau, expert du sujet et co-auteur du livre « Le Réflexe Soft Skills - Les compétences des leaders de demain » chez Dunod, intervient dans les Ateliers Numériques de Google. On l'a vu, développer ses compétences numériques est devenu incontournable. Non seulement les perspectives d'emploi dans le numérique sont au beau fixe, mais les salariés des entreprises les plus matures digitalement expriment un niveau de satisfaction dans leur vie professionnelle 50% plus élevé que ceux des entreprises les moins avancées, selon l'étude « L'aventure numérique, une chance pour la France » des consultants Roland Berger. Une situation gagnant-gagnant pour les dirigeants d'entreprises et leurs collaborateurs.

Un coach Google témoigne

Depuis six ans, des coaches sillonnent la France, des grandes métropoles aux petites villes, pour animer les Ateliers Numériques de Google. Des rencontres humaines très riches et très diverses. Au contact quotidien des Français formés dans ces ateliers, Pierre Rettig témoigne de son expérience. « Je forme des publics variés : des chercheurs d'emploi, des personnes en reconversion, des porteurs de projet, des dirigeants de PME, voire parfois des employés de grands groupes. Avec les cours d'inclusion numérique délivrés en partenariat avec l'association WeTechCare, nous formons depuis peu une population plus éloignée du numérique », explique ce coach qui amène une double culture des nouvelles technologies et de l'entreprenariat à son rôle de formateur. Organisés en six thématiques, les ateliers durent trois heures, moitié théorie et moitié pratique. « Nous partons de leurs questions et proposons des exercices adaptés », explique Pierre Rettig qui animait récemment des ateliers dans plusieurs villes de Mayenne. « Je ressens directement l'impact pour les gens », constate-t-il. Attirés aux ateliers par la réputation de Google, les participants sont sensibilisés aux champs des possibles. Charge à eux de poursuivre cette découverte par des approfondissements.

---

Les Ateliers Numériques de Google sont gratuits, agnostiques et ouverts à tous, quel que soit le niveau en matière de numérique :

Compte Twitter : @GoogleEnFrance

Hashtag : #AteliersGoogle

Toutes les formations en ligne et les inscriptions en présentiel : g.co/AteliersNumeriques

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :