Les rôle modèles LGBT+ au travail : il est urgent de favoriser leur émergence en France

 |   |  540  mots
Alain Gavand, vice-président de L’Autre Cercle, en charge du projet « Rôles Modèles LGBT+ »
Alain Gavand, vice-président de L’Autre Cercle, en charge du projet « Rôles Modèles LGBT+ » (Crédits : Kris Micallef)
Deux salariés LGBT+ sur trois cachent leur orientation sexuelle ou leur identité de genre Selon le rapport de la Human Rights Campaign (HRC) Foundation (2018), aux Etats-Unis, 46% des salariés LGBT+, c’est-à-dire Lesbiennes, Gays, Bi, Trans et Intersexes, disent être « dans le placard » au travail.

Toutes les enquêtes antérieures en France concluent que deux tiers d'entre eux ne sont pas visibles. Or cette invisibilité n'est pas propice à leur épanouissement et à l'expression de tous leurs talents. Certains sont confrontés aux tabous et aux LGBT-phobies. Stéphane Gomard, président de l'Autre Cercle Alsace, souligne que « de nombreux salariés LGBT+ doutent de leur inclusion réelle dans le monde du travail et voudraient partager simplement des éléments banals de leur vie privée avec leurs collègues, pour se sentir pleinement intégrés à leur équipe ».

Permettre aux LGBT+ d'être visibles, s'ils le souhaitent, tout en s'assurant que l'entreprise prévient toute forme de discrimination à leur égard, constitue donc un défi dans le monde du travail.

Les rôles modèles LGBT+, un déclic pour faire évoluer les mentalités...

Pour Catherine Tripon, porte-parole de l'Autre Cercle, « l'un des leviers majeurs pour atteindre cet objectif de visibilité est de faire émerger des rôles modèles ». De quoi s'agit-il ? Ce sont des personnes dont le succès, le parcours de vie, les valeurs ou le rôle social sont considérés comme un modèle à suivre, surtout auprès des personnes les plus jeunes. Ces rôles modèles sont essentiels, car ils offrent une représentation positive des LGBT+. Denis Triay, secrétaire général de l'association insiste sur le fait que « leur mise en avant est une source d'inspiration et de motivation pour les salariés LGBT+ ».

Lancement de la première édition française des Rôles Modèles LGBT+, sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République

Afin de faire émerger des rôles modèles, l'Autre Cercle, l'association française de référence pour l'inclusion des personnes LGBT+ au travail, organise ce top 60 en France, avec son homologue anglais, OUTstanding, qui réalise l'équivalent outre-manche depuis cinq ans et en partenariat avec les médias Radio France et La Tribune, ainsi que les deux cabinets d'avocats internationaux Eversheds Sutherland et Herbert Smith Freehills.

L'appel à candidatures est dès à présent lancé et la liste des 60 lauréats sera divulguée, dans le cadre la Journée Internationale contre l'Homophobie et la Transphobie en mai de cette année.

« Ce top 60 est la preuve par l'exemple qu'il n'est pas nécessaire de cacher son homosexualité ou sa transidentité pour occuper des postes de premier plan. », souligne Christophe Berthier, Président de l'Autre Cercle.

Associer les alliés

L'Autre Cercle inclut par ailleurs, dans la liste, des « alliés », c'est-à-dire des personnes hétérosexuelles ou ne se déclarant pas LGBT+, mais menant des actions fortes en faveur de leur inclusion.

Les candidats potentiels seront désignés ou « nominés » par leur entourage professionnel sur le site de l'association jusqu'au 5 avril 2019 et pourront ensuite faire acte de candidature, s'ils le souhaitent. Le jury, constitué de représentants de l'Autre Cercle, de ses partenaires et de trois dirigeants de grands groupes français désignera alors les lauréats.

Soyez pionniers...Portez-vous candidats ou nominez et contribuez ainsi à l'évolution de notre société et du monde du travail : https://www.autrecercle.org/roles-modeles-edition2019

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2019 à 11:41 :
Pareil que pour l'égalité homme-femme, supprimez notre système oligarchique et les égalités se retrouveraient d'elles mêmes galvanisées les unes par les autres, mais tant que ce système reposant sur la pensée qu'il y aurait des gens supérieurs qui doivent tout avoir sans rien foutre et que nous autres sommes uniquement bons à mépriser, au mieux, nous n'y arriverons pas.

On part de très très loin, pour faire accepter nos différences il faut faire comprendre que la richesse, la vie même, se trouve dans notre diversité, dans les voies différentes, dans la complexité et non dans la pensée unique binaire et stupide mais tellement pratique pour les crétins afin de régner.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :