Quelle indemnisation pour les victimes de catastrophes naturelles multiples ?

 |   |  443  mots
Les points à retenir concernant l'indemnisation lors d'une catastrophe naturelle
Les points à retenir concernant l'indemnisation lors d'une catastrophe naturelle (Crédits : Assurland)
Dans l’océan Atlantique, les catastrophes naturelles se sont enchaînées au rythme des ouragans. En l’espace d’un seul mois, il y a eu Harvey, Irma, Jose et enfin Maria. Mais, quand des événements climatiques d’ampleur se succèdent et causent des dégâts considérables, quid de l’indemnisation des victimes ? Que change l’état de catastrophe naturelle ? Toutes les réponses dans la suite de cet article.

Quelles démarches effectuer ?

Une fois que la catastrophe naturelle a pris fin, l'assuré sinistré doit veiller à protéger ses biens qui peuvent encore l'être. A défaut, il pourrait être considéré comme responsable de dégradations ultérieures. Cette précaution s'impose dans le cas d'une catastrophe naturelle unique mais aussi en cas de catastrophes naturelles multiples.

L'assuré sinistré doit également déclarer le sinistre et, s'il se trouve confronté à deux catastrophes naturelles successives, il doit procéder à deux déclarations de sinistre distinctes par voie de lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR). Pour ce faire, il dispose de 5 jours ouvrés ou de 10 jours si l'état de catastrophe naturelle a été déclaré.

Il ne faut pas non plus oublier de fournir un état des dommages ainsi que les différentes pièces justificatives nécessaires à l'étude du dossier. Par exemple, il peut s'agir de joindre des photographies des biens après le passage de l'ouragan et avant si possible.

Quelle indemnisation espérer ?

En cas de catastrophes naturelles multiples comme ce fut le cas dans les Antilles, différents types d'indemnisation sont envisageables pour les sinistrés :

  • Une indemnisation selon la valeur d'achat : cela signifie que le montant de l'indemnisation est estimé en tenant compte du prix d'origine du bien,
  • Une indemnisation selon la valeur d'usage : le montant de l'indemnisation est fixé en tenant compte de la valeur du marché.

Dans le cas de catastrophes naturelles même multiples, il faut savoir que l'indemnisation ne présente pas de caractère automatique. Ainsi, si la souscription d'une assurance multirisque habitation suffit généralement pour couvrir le logement, les véhicules assurés seulement au tiers ne seront pas couverts... Mieux vaut donc posséder une assurance auto tous risques.

Que change l'état de catastrophe naturelle ?

Résultant d'une décision prise par les pouvoirs publics, l'état de catastrophe naturelle joue un rôle crucial dans l'indemnisation des sinistrés.

Attendu ce samedi pour la Guadeloupe durement frappée par l'ouragan Maria, l'état de catastrophe naturelle présente les avantages suivants :

  • Davantage de temps pour la déclaration de sinistre : les victimes disposent de 10 jours au lieu de 5 jours ouvrés habituellement pour entamer les démarches,
  • L'accélération de l'indemnisation : les premiers versements partiels sont rapidement effectués et le versement de l'indemnisation complète a lieu dans les 3 mois qui suivent l'estimation des dommages. Toutefois, en cas de catastrophes naturelles multiples, les experts risquent d'être submergés de même que les artisans pour la reconstruction des biens endommagés,
  • Une franchise fixe réduite à 380 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :