Vivendi améliore ses marges et ses profits

 |   |  472  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe français de médias et de télécommunications Vivendi a annoncé ce mardi des résultats en hausse et supérieurs aux attentes au premier trimestre, tirés par les jeux vidéo et les télécoms.

Vivendi a annoncé ce mardi avoir dégagé un bénéfice net ajusté de 736 millions d'euros contre 649 millions un an plus tôt affichant ainsi une hausse de 13,4% sur un an. Par action, ce profit ressort à 0,6 euro par action.

Son résultat opérationnel ajusté atteint 1,59 milliard d'euros, soit une hausse de 14,1% sur un an pour un chiffre d'affaires en progression de 6% sur un an à 6,92 milliards d'euros.

Tous ces chiffres sont supérieurs aux estimations des 12 analystes interrogés par Reuters. Ils attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 684 millions, un bénéfice opérationnel de 1,47 milliard et un chiffre d'affaires de 6,8 milliards d'euros. 

Dans le détail de ses filiales, les télécoms et les jeux vidéo ont contribué à ces solides performances.

SFR, deuxième opérateur télécoms français dont Vivendi détient 56% (le reste appartenant au britannique Vodafone) affiche une hausse de 3,9% de son bénéfice opérationnel à 634 millions d'euros ajusté et un chiffre d'affaires de 3,08 milliards d'euros, en progression de 1,9% grâce au gain de nouveaux abonnés. L'opérateur a d'ailleurs ravi au passage la deuxième place du marché français de l'Internet à Iliad (Free et Alice).

L'opérateur brésilien GVT racheté en novembre 2009, dont les performances ont été intégrées aux résultats consolidés de Vivendi, fait état d'un chiffre d'affaires de 214 millions d'euros et d'un bénéfice opérationnel de 43 millions.

Activision Blizzard, premier éditeur mondial de jeux vidéo dont Vivendi détient 57%, a publié mercredi dernier des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce au succès de ses jeux "Call of Duty" et "World of Warcraft". L'éditeur a plus que doublé son profit opérationnel et accru ses ventes de 33,4% sur un an.

Universal Music Group, première maison de disque mondiale, a en revanche accusé une chute de 37,7% de son résultat opérationel et de 12,6% de son chiffre d'affaires.

La légère hausse du chiffre d'affaires de Canal+ n'a pas suffi a amélioré le profit opérationnel qui recule de 9,9%, notamment sous l'impact d'un effet calendaire lié à la Ligue 1 de football.

Quant à Maroc Telecom, détenu à 53% par Vivendi, ses performances trimestrielles sont jugées décevantes. Ses ventes (à périmètre comparable) n'ont progressé que de 0,5%  contre 1,9% au quatrième trimestre et l'oprateur n'a pas reconfirmé sa prévision de légère croissance de son chiffre d'affaires cette année.

L'ensemble du groupe a confirmé ses objectifs annuels. Il vise une "légère" croissance de son résultat opérationnel ajusté en 2010, après celle de 8,8% à 5,39 milliards d'euros engrangée en 2009 grâce aux jeux vidéo. Vivendi a réaffirmé qu'il comptait poursuivre sa politique de dividende "élevé" après l'avoir maintenu à 1,40 euro par action au titre de 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2010 à 17:51 :
n'a pas suffi a amélioré

En français, on dit : 'n'a pas suffi à améliorer'

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :