Apple manœuvre-t-il pour mettre fin au streaming musical gratuit ?

 |   |  225  mots
Apple a notamment proposé à Universal de lui payer la licence musicale versée par YouTube si le label arrêtait d'autoriser la diffusion de ses chansons sur YouTube, selon The Verge.
Apple a notamment "proposé à Universal de lui payer la licence musicale versée par YouTube si le label arrêtait d'autoriser la diffusion de ses chansons sur YouTube", selon The Verge. (Crédits : © Robert Galbraith / Reuters)
La marque à la pomme, qui prépare son propre service d'écoute musicale pour cet été, ferait pression sur les majors de disque afin qu'elles ne renouvellent pas les licences accordées aux services de streaming gratuits.

Aux Etats-Unis, Apple est une nouvelle fois soupçonné de pratiques anticoncurrentielles selon le site d'information The Verge. Le Département de la Justice soupçonne la marque à la pomme de pousser les majors de disque à ne pas renouveler les licences accordées aux services de streaming gratuits, proposés par Spotify ou YouTube via les chaînes officielles de Vevo par exemple.

Apple a notamment "proposé à Universal de lui payer la licence musicale versée par YouTube si le label arrêtait d'autoriser la diffusion de ses chansons sur YouTube", rapporte The Verge.

Apple espère ainsi favoriser Beats, le service d'écoute musicale dont la marque à la pomme prévoit la sortie cet été.

La Commission européenne s'inquiète aussi

Ces révélations de The Verge confirment les craintes de la Commission européenne qui  examine elle aussi les rapports qu'Apple entretient avec les maisons de disques.

L'exécutif européen a ainsi demandé à plusieurs labels musicaux et des sociétés de diffusion de musique en "streaming" (flux continu) des détails sur leurs accords avec Apple.

La collecte d'informations est seulement la première étape dans cet examen mais si la Commission européenne trouve un quelconque acte répréhensible, elle pourra exiger des changements dans les pratiques commerciales et imposer de lourdes amendes, souligne le Financial Tmes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :