Canal+ cesse de broyer du noir

 |   |  526  mots
Analyste chez Oddo Securities, Bruno Hareng constate que le groupe se porte mieux. « Ce qui est sûr, c’est que le plan d’économies est bien mis en place et fonctionne, dit-il. Ils ont activé les relais de croissance avec les opérateurs télécoms, ce qui est positif pour le chiffre d’affaires. Enfin, la simplification des offres amorcée l’année dernière commence à porter ses fruits. »
Analyste chez Oddo Securities, Bruno Hareng constate que le groupe se porte mieux. « Ce qui est sûr, c’est que le plan d’économies est bien mis en place et fonctionne, dit-il. Ils ont activé les relais de croissance avec les opérateurs télécoms, ce qui est positif pour le chiffre d’affaires. Enfin, la simplification des offres amorcée l’année dernière commence à porter ses fruits. » (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le groupe de télévision payante, filiale de Vivendi, a cessé de perdre des abonnés en France au troisième trimestre.

Cela va mieux pour Canal+. Après avoir perdu des dernières années des wagons de clients, le groupe de télévision payante a réussi, au troisième trimestre, à stabiliser son nombre d'abonnés dans l'Hexagone. De 5,4 millions d'abonnés directs au 30 septembre 2016, Canal+ était tombé à 5,25 millions fin 2016, et sous la barre des 5 millions à la fin juin 2017, sous l'effet de la concurrence de BeIn Sports ou SFR dans le sport, ou de Netflix dans le cinéma et les séries. En outre, le groupe commercialise aussi, depuis l'année dernière, ses offres grâce à des partenariats avec les opérateurs télécoms. Lesquels lui ont fourni un peu plus de 3 millions d'abonnés au troisième trimestre, pour un total d'un peu plus de 8 millions de clients.

Dans Les Echos, Maxime Saada, le DG de Canal+, a jugé que le groupe était de nouveau sur de bons rails. « Incontestablement, Canal+ se redresse », a-t-il affirmé. « La télé payante peut progresser en France avec les nouvelles offres couvrant toutes les gammes de prix et sans engagement que nous avons mises en place », a-t-il poursuivi. Avant d'annoncer le lancement d'« une activité de production de séries en France, qui comme Studiocanal dans le cinéma, pourra produire pour nous et pour les autres chaînes, françaises et étrangères ».

Analyste chez Oddo Securities, Bruno Hareng constate que le groupe se porte mieux. « Ce qui est sûr, c'est que le plan d'économies est bien mis en place et fonctionne, dit-il. Ils ont activé les relais de croissance avec les opérateurs télécoms, ce qui est positif pour le chiffre d'affaires. Enfin, la simplification des offres amorcée l'année dernière commence à porter ses fruits. » Autant d'éléments qui, selon lui, devraient permettre au groupe de retrouver le chemin de la croissance au quatrième trimestre.

Les droits de la Ligue 1 dans le viseur

Quoi qu'il en soit, Canal+ reste confronté à un dossier particulièrement chaud, et susceptible d'impacter profondément son business model. Il s'agit de l'appel d'offre à venir sur les droits de la Ligue 1 de football. Bruno Hareng, se dit « confiant dans la capacité du groupe à garder les deux tiers de ces droits ». Pourquoi ? Parce que selon lui, si Canal+ devrait accuser la perte de cet actif, ce serait « catastrophique » pour Canal+, dont « 40% de sa base d'abonnés » est fan du ballon rond.

« Nous pensons que ces droits vont connaître une forte inflation de plus de 40%, pour passer de 727 millions d'euros partagés entre Canal+ (540 millions d'euros) et BeIn Sports (187 millions d'euros) à 1,050 milliard d'euros, souligne Bruno Hareng. Le groupe Altice, longtemps pressenti comme une menace pour Canal+ sur l'acquisition de droits, a annoncé mercredi dernier se concentrer sur la réduction de sa dette et la monétisation des contenus dont il dispose déjà. Nous pensons que cette situation devrait inciter la ligue de football à repousser les enchères à plus tard, en attendant une meilleure dynamique d'Altice (qui diffusera la Ligue des champions à partir du deuxième semestre 2018). »

Sachant que la ligue a jusqu'à la mi-2019 pour choisir ses diffuseurs.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2017 à 17:34 :
MDR les jaloux qui rage de Canal+
a écrit le 19/11/2017 à 16:04 :
Arrêté de perdre des clients peut-être, mais en récupérant des clients de Canalsat à qui l'on propose de passer à Canal plus pour le même prix!
a écrit le 19/11/2017 à 10:37 :
Faut dire qu'ils ont sérieusement cassé les prix.
a écrit le 18/11/2017 à 18:12 :
Ya encore des gens qui dépensent sans compter, macron a raison d'augmenter la csg visiblement finalement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :