Samsung prévoit d'investir 19 milliards d'euros en 2010

Les investissements prévus par le groupe sud-coréen Samsung Electronics pour 2010 - 26.500 milliards de won, soit 19 milliards d'euros - concerneront essentiellement la construction de nouvelles unités de production de semi-conducteurs et d'écrans LCD.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Fin avril, lors de ses résultats du premier trimestre, le groupe sud-coréen Samsung Electronics avait battu le consensus, annoncé s'attendre à une forte demande au deuxième semestre et des résultats records en 2010. Des performances que le groupe souhaite obtenir à coup d'investissements. 

Il prévoit pour cela, d'investir plus de 26.000 won (18 milliards d'euros) en 2010 : 11.000 milliards pour construire de nouvelles unités de production de semi-conducteurs, 5.000 milliards pour accroître la capacité de production d'écrans LCD, 8.000 milliards pour la recherche et développement, et 2.500 milliards pour une nouvelle ligne de production d'écrans LCD dédiés aux téléviseurs.

Conscient des incertitudes régnantes sur l'économie mondiale, Samsung Electronics constate malgré tout une "amélioration de l'état du marché de l'électronique grand public". "Si nous investissons de façon agressive pour améliorer nos capacités de production et pour recruter, cela donnera des possibilités de croissance à Samsung", a déclaré le président du groupe, Lee Kun-Hee. Le groupe a en effet prévu de renflouer ses équipes, 10.000 personnes devant être recrutées cette année.

La semaine dernière, le groupe avait déjà fait état d'un autre plan d'investissement de quelques 20 milliards de dollars sur 10 ans dans de nouvelles activités liées à l'environnement et la santé.

 

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.