Les appareils photos numériques ne séduisent plus les consommateurs

 |   |  436  mots
Infographie La Tribune
Infographie La Tribune
Pour le second trimestre consécutif, le marché affiche une baisse importante (-8,3 %) en France. Les ventes de modèles à forte valeur ajoutée comme les reflex s'essoufflent.

L'électronique grand public n'est pas à la fête en France : alors que les ventes de téléviseurs à écrans plats s'essoufflent, c'est cette fois le très dynamique secteur des appareils photos numériques qui marque le pas au premier semestre 2011. Après une baisse de 5,4 % au premier trimestre, le marché s'est contracté de 8,3 % au second trimestre, selon les chiffres publiés par l'institut GfK. Sur les trois derniers mois, le marché baisse de 5 % en volume et de 10 % en valeur. À la morosité économique qui impose aux Français de reporter leurs achats d'électronique, s'ajoute une autre explication à cette contre-performance : les problèmes d'approvisionnements en composants électroniques après le tremblement de terre au Japon du début de l'année.

Le segment des compacts a subit une érosion très forte des prix due à des promotions très agressives, note l'étude de GfK. Du coup, ce marché a enregistré une baisse de 17 % en valeur ce trimestre, alors que ce type d'appareils d'entrée de gamme représentait en 2010 plus de 80 % des ventes totales d'appareils photos.

La forte baisse en valeur s'explique aussi par les mauvais chiffres des reflex, ces appareils plus élaborés disposant d'objectifs interchangeables. Les fabricants ont beaucoup misé sur ces modèles qui ont séduit de nombreux utilisateurs à la recherche d'un équipement plus « expert » que les simples compacts : bonne résolution d'image, zoom puissant, meilleure qualité des optiques et surtout capacité de faire des vidéos en haute résolution. Bref, les reflex disposaient des capacités techniques qui les différenciaient nettement des appareils d'entrée de gamme et bien sûr des téléphones mobiles dont la fonction « photo » n'est pas toujours très performante. L'an dernier, ils ont représenté seulement 10 % des ventes totales, mais près de 30 % de la valeur du marché photo.

Des prix plus doux

En 2011, il semblerait que les acheteurs se soient repliés sur les appareils photo « bridge », des modèles plus volumineux et proposant des zooms puissants, qui est le seul segment à progresser ce trimestre (+13 % en volume et en valeur). Des prix plus doux que les reflex et des capacités accrues en mode vidéo ont sans doute séduits les consommateurs.

Le petit marché de la photo numérique était jusqu'à cette année très dynamique : 5 millions d'appareils ont été vendus en 2010. Un secteur marqué par un fort taux de renouvellement - 70 % des foyers possèdent déjà un appareil numérique - bien compris par les fabricants qui ont fortement innové, même sur des modèles d'entrée de gamme, et baissé les prix.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2011 à 16:10 :
Un fois que tout le monde a un APN et un téléviseur LCD TNT HD, il faut attendre deux ans (fin de garantie) qu'ils tombent en panne pour les remplacer.
a écrit le 25/08/2011 à 10:30 :
en complément, on peut dire aussi que nous sommes tous suréquipés , y compris avec les APN intégrés dans nos téléphones qui ont beaucoup gagné en qualité ces derniers temps.

l'APN hors téléphone est une espèce en voie de raréfaction
Réponse de le 25/08/2011 à 12:15 :
vous avez raison. Mais, ceci dit un apn reflex ou un bon apn compact est indispensable pour prendre de bonnes photos, on reste loin d'un rendu de tel portable. J'ai très souvent pris des photos avec un tel de 5 et 8mpx, ce dernier n'était pas mauvais, mais à la longue quand vous commencer à vous rendre compte qu'un bon apn est capable de donné un rendu superbe et que surtout vous portez une importance à la qualité des tofs et bien pour ma part je peux dire que le duo tel.appareil photo c'est fini. Sa va bien juste pour dépanner. Je crois qu'on est pas près d'avoir un tel/apn avec une qualité d'un reflex ex: nikon d90 .... quand on vois la taille de la bête.....
a écrit le 25/08/2011 à 6:49 :
La photo jetable, industrielle et au kilomètre, c'est vrai que ça finit par lasser.
Réponse de le 26/08/2011 à 13:03 :
Ils sont bien difficiles...Ça rappelle les réticences à l'arrivée de la couleur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :