STMicroelectronics se désengage de ST-Ericsson

Le groupe franco-italien a annoncé lundi qu'il allait se désengager de ST-Ericsson, co-entreprise en difficulté détenue avec le suédois Ericsson. Le groupe a également dévoilé un nouveau plan stratégique avec pour objectif une marge d'exploitation de "10% ou plus".

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)

Après "une période de transition", il négocie "actuellement ses options de sortie". STMicroelectronics a annoncé lundi qu'il allait se désengager de ST-Ericsson, co-entreprise en difficulté détenue avec le suédois Ericsson. "Ce processus a démarré, la période de transition devant s'achever au cours du troisième trimestre 2013", a précisé le groupe franco-italien dans un communiqué. Lequel précise que "si aucune information détaillée ne peut être fournie pour l'instant, toutes les mesures prises seront conformes au nouveau modèle financier présenté ce jour par ST".

Un nouveau plan stratégique


Il faut dire que ST-Ericsson, qui fabrique des composants pour téléphones portables, ne se porte pas bien. En avril, ce dernier avait annoncé la suppression de 1.700 postes au niveau mondial, sur 6.000 au total. Très dépendant pour ses débouchés du groupe finlandais Nokia, lui-même en difficultés, ST-Ericsson a enregistré en 2011 une perte nette de 841 millions de dollars, encore alourdie par rapport aux -591 millions de 2010. Au mois d'octobre, STMicroelectronics et Ericsson avaient annoncé "travailler pour assurer le meilleur avenir possible" à cette coentreprise.

Ce lundi, STMicroelectronics a également annoncé un nouveau plan stratégique, "centrée sur cinq moteurs de croissance". Le groupe vise ainsi "une marge d'exploitation de 10% ou plus". Dans son communiqué, STMicroelectronics dit vouloir "réduire ses dépenses d'exploitation nettes à une moyenne trimestrielle compris entre 600 et 650 millions de dollars d'ici au début de l'année 2014".

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.