La SSII indienne Infosys dévisse en Bourse

 |  | 425 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Le cours de la deuxième SSII indienne a chuté de près de 10% ce vendredi. Confronté à l'inflation des salaires en Inde, le groupe perd ainsi son principal avantage concurrentiel.

La gifle est sévère. Le cours de Bourse d'Infosys a chuté de près de 10% ce vendredi. La SSII (société de services et d'ingénierie informatiques), numéro deux du secteur en Inde derrière Tata Consultancy Services (TCS), n'avait pas connu pareille dégringolade depuis deux ans. A l'origine de ce plongeon : la publication de perspectives et de résultats décevants. Certes, le bénéfice net a crû de près de 14%, au quatrième trimestre de l'exercice 2010/2011 (clos le 31 mars), à 18,2 milliards de roupies (408 millions de dollars), mais les analystes financiers espéraient davantage. Tout comme ils ont été désarconnés par l'objectif d'un chiffre d'affaires de l'ordre de 320 milliards de roupies seulement, pour l'exercice en cours.

Infosys devra augmenter les salaires de 10% au moins cette année

Les SSII indiennes, vedettes de l'informatique mondiale ces dernières années grâce à leurs prestations à bas prix, subissent un véritable revers de fortune. Principalement en raison de l'inflation des salaires en Inde. Infosys devra ainsi augmenter de 10%, voire de 12%, les rémunérations de ses employés, cette année. Et ce, en raison de la concurrence des géants américains de l'informatique, comme IBM et Accenture, qui se sont implantés en Inde afin de tirer parti de cet immense marché et se disputent, avec les SSII locales, les talents des ingénieurs indiens.

La concurrence des SSII chinoises émerge

L'avantage concurrentiel des SSII indiennes se trouve d'autant plus menacé que l'informatique chinoise s'éveille. Encore peu connues du grand public, des SSII comme VanceInfo et HiSoft affichent à leur tour de grandes ambitions, en misant sur le caractère bon marché de leur main-d'oeuvre. Comme les SSII indiennes l'avaient fait en leur temps.

Infosys va remanier son état-major

Face à ces défis, les grands noms de l'informatique indienne font le ménage à leur tête. T.V. Mohandas, directeur des ressources humaines d'Infosys, quittera le groupe d'ici au 11 juin. K. Dinesh, un des co-fondateurs d'Infosys, partira lui aussi prochainement. Le conseil d'administration de la SSII se réunira le 30 avril, afin de discuter de la mise en place d'un nouveau management. Fin janvier, c'est sa rivale et compatriote Wipro qui avait débarqué ses deux directeurs généraux, à la suite de résultats financiers insuffisants. C'est dire si les résultats de TCS, qui seront publiés le 21 avril, sont attendus de pied ferme par les analystes. L'action de la première SSII indienne a chuté de près de 2% vendredi, dans le sillage d'Infosys.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :