Doublement du bénéfice trimestriel pour Yahoo

 |   |  253  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le portail Internet américain a fait état, mardi soir, de ses résultats du premier trimestre 2010. Il affiche ainsi un bénéfice net part du groupe qui a plus que doublé. Le chiffre d'affaires est toutefois légèrement en hausse.

Yahoo, le portail Internet américain, a publié mardi soir un bénéfice net part du groupe au premier trimestre qui a plus que doublé sur un an à 310,19 millions de dollars (231,22 millions d'euros). Ce bénéfice est supérieur aux attentes des analystes. Cependant, il est assorti d'un chiffre d'affaires quasi stable.

Concernant les estimations des analystes, elles sont mitigées.  Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'affiche à 15 cents, là où les analystes n'en attendaient que 9. En revanche, le chiffre d'affaires hors coûts d'acquisition du trafic (part des revenus publicitaires reversés aux partenaires) déçoit, il ressort à 1,13 milliard de dollars contre 1,17 milliard escompté par les investisseurs.

"La croissance de notre résultat opérationnel (+87% à 188 millions de dollars) et nos marges améliorées ce trimestre reflètent le succès de nos efforts d'économies et les premiers avantages tangibles tirés de notre accord avec Microsoft", a déclaré Tim Morse, le directeur financier de Yahoo.

En terme de perspectives, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre est attendu entre 1,6 et 1,68 milliard de dollars, avec un résultat opérationnel entre 155 et 195 millions de dollars.

"Nous estimons que notre part de marché sur l'activité de recherche a touché le fond et nous nous attendons à ce qu'elle rebondisse au deuxième trimestre", a précisé Tim Morse.

Après la publication de ces résultats, l'action Yahoo chutait de 3,10% dans les échanges électroniques qui ont suivi la clôture de la Bourse.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :