Festival de Cannes : les dix-neuf films de la sélection officielle

 |   |  1497  mots
Dix-neuf films sont en compétition pour la palme d'or. En voici la liste, accompagnée de leur synopsis. Grand habitué, Ken Loach a rejoint in extremis la sélection.

- "Another year" de Mike Leigh (Royaume-Uni)

Les saisons défilent. Les sentiments et les événements de la vie aussi. Le temps passe.....

-"Biutiful" de Alejandro Gonzales Inarritu (Espagne, Mexique)

Père dévoué, amant tourmenté et fils désemparé, Uxbal est aussi intermédiaire de l'ombre. Proche des disparus. Attiré par les fantômes. Sensible aux esprits. Survivant au coeur d'une Barcelone invisible. Sentant que la mort rôde, il tente de trouver la paix, de protéger ses enfants, de se sauver lui-même.
 

-"Copie conforme" de Abbas Kiarostami (France, italie) avec Juliette Binoche

Rencontre entre un homme et une femme, dans un petit village italien du Sud de la Toscane. L'homme est un écrivain anglais qui vient donner une conférence; la femme, une galeriste française. C'est une histoire universelle, qui pourrait arriver à n'importe qui et n'importe où.

-"Des hommes et des Dieux", de Xavier Beauvois (France) avec Lambert Wilson

Un monastère au milieu des montagnes algériennes, dans les années 1990... Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Mais progressivement, la violence et la terreur s'installent dans cette région. Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, les moines décident de rester...

-"Fair Game" de Doug Liman (Etats-Unis) avec Sean Penn et Naomi Watts

Valerie Plame, agent de la CIA au département chargée de la non-prolifération des armes, dirige secrètement une enquête sur l'existence potentielle d'armes de destruction massive en Iraq. Son mari, le diplomate Joe Wilson, se voit confier la mission d'apporter les preuves d'une supposée vente d'uranium enrichi en provenance du Niger. Mais l'administration Bush ignore ses conclusions pour justifier le déclenchement de la guerre. S'en suivent polémiques et révélations qui fragilisent la réputation, la carrière et la famille de Valérie Plame.

-"Hors la loi", de Rachid Bouchareb (France, Algérie, Belgique, Tunisie, Italie)avec Sami Bouajila et Jamel Debbouze

Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère sont séparés. Messaoud s'engage en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du mouvement pour l'Indépendance de l'Algérie et Said fait fortune dans les bouges et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de l'amour d'une mère, se mêlera inexorablement à celui d'une nation en lutte pour sa liberté.

-"La Nostra Vita" de Daniele Luchetti (Italie, France)

Claudio, ouvrier dans le bâtiment, travaille sur un chantier dans la banlieue de Rome. Il est très amoureux de sa femme, enceinte de leur troisième enfant. Mais un drame va soudain bouleverser l'insouciance de cette vie simple et heureuse.

-"La princesse de Montpensier", de Bertrand Tavernier (France, Allemagne) avec Lambert Wilson et Grégoire Leprince-Ringuet

Le film se situe en France en 1562 sous le règne de Charles IX, en pleine guerres de religion. Il met en scène Marie de Mézières, une des plus riches héritières du royaume, amoureuse du jeune Duc de Guise, surnommé « le Balafré » qui pense être aimée de lui en retour. Hélas, son père la contraint d'épouser le Prince de Montpensier qu'elle ne connaît pas. Appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants, le Prince veut protéger son épouse et l'envoie dans l'un de ses châteaux les plus reculés. Le comte de Chabannes a pour mission de parfaire l'éducation de la jeune princesse afin qu'elle puisse un jour paraître à la cour. Passions rivales et violentes vont alors naître.

-"Lung boonmee raluek chat" (Oncle Boonmee celui qui se souvient de ses vies antérieures), de Apichatpong Weerasethakul (Royaume-Uni, Thaïlande, France, Allemagne, Espagne)

Malade, Oncle Boonmee décide de finir ses jours auprès des siens à la campagne. Étrangement, les fantômes de sa femme décédée et de son fils disparu lui apparaissent et le prennent sous leurs ailes. Méditant sur les raisons de sa maladie, Boonmee va traverser la jungle avec sa famille jusqu'à une grotte au sommet d'une colline - le lieu de naissance de sa première vie...

-"Outrage" de Takeshi Kitano (Japon)

Dans une lutte impitoyable pour le pouvoir, plusieurs clans yakuza se disputent la bienveillance du Parrain. Les caïds montent dans l'organisation à coups de complots et de fausses allégeances. Parmi eux, Otomo, yakuza de longue date.

-"Poetry" de Lee Chang-Dong (Corée du Sud)

Dans une petite ville de la province du Gyeonggi traversée par le fleuve Han, Mija vit avec son petit-fils, collégien. Femme excentrique et curieuse, elle aime soigner son apparence. Le hasard l'amène à suivre des cours de poésie à la maison de la culture de son quartier et, pour la première fois de sa vie, à écrire un poème. Mais un événement inattendu lui fait réaliser que la vie n'est pas aussi belle qu'elle le pensait.

-"Rizhao chongqing" de Wang Xiaoshuai (Chine)

Lin, capitaine de bateau, rentre de 6 mois en mer lorsqu'il apprend la mort de son fils de 25 ans, Lin Bo, abattu par la police. POur savoir ce qu'il s'est passé, il retourne à Chongqing, ville où il a autrefois vécu et réalise qu'il connaissait peu son fils et à quel point ses longues absences ont pesé sur la vie de son fils.

-"Schastye moe" (Mon bonheur) de Sergei Loznitsa (Allemagne, Ukraine, Pays-Bas)

Un jeune camionneur se perd dans la campagne russe. Il croise un vétéran malheureux, une prostituée mineure, une étrange bohémienne, des policiers corrompus... Plus il tente de retrouver le chemin vers la civilisation, plus il découvre que la force et l'instinct de survie ont remplacé toute forme d'humanité.

-"Szelid teremtes - a frankenstein terv" (un garçon fragile - le projet Frankenstein) de Kornél Mundruczo (Hongrie, Allemagne, Autriche)

Dans une époque lointaine, un jeune homme a engendré un enfant sans jamais savoir ce qu'il est devenu. A 17 ans, son fils, Rudi, revient en espérant retrouver sa famille. Désireux avant tout de connaître l'identité de son père et gagner l'affection de sa mère,  il constate qu'il n'est pas le bienvenu. Un casting va bouleverser la vie de Rudi.

-"The housemaid" de Im Sangsoo (Corée du Sud)

Lee Euny est engagée comme gouvernante dans une riche maison bourgeoise. Toute la vie de la maison bascule lorsqu'elle devient la maîtresse du mari de la famille.

-"Tournée" de Mathieu Amalric (France) avec Mathieu Amalric

Producteur de télévision parisien à succès, à l'aube la quarantaine, Joachim plaque tout : enfants, amis, ennemis, amours et remords pour repartir à zéro en Amérique. Il revient avec une tournée de strip-teaseuses « New Burlesque » à qui il a fait fantasmer la France et surtout  Paris! Leurs numéros se succèdent de ville en ville, d'hôtels en hôtels et rencontrent un vif succès. Mais leur rêve d'achever la tournée en apothéose à Paris se brise et Joachim décide tout de même de revenir dans la capitale. Sa vie passée lui revient alors violemment.

-"Un homme qui crie" de Mahamat-Saleh Haroun (France, Belgique, Tchad)

Nous sommes au Tchad. Adam, la soixantaine, ancien champion de natation est maître nageur de la piscine d'un hôtel de luxe à N'Djamena. Lors du rachat de l'hôtel par des repreneurs chinois, il doit laisser la place à son fils Abdel. Le pays est en proie à la guerre civile et les rebelles armés menacent le pouvoir. Le gouvernement  fait alors appel à la population et lui réclame un "effort de guerre" : de l'argent ou un enfant en âge de combattre. Adam n'a pas d'argent, il n'a que son fils...

- "Utomlyonnye Solntsem 2 : Predstoyanie" (L'Exode-soleil trompeur 2) de Nikita Mikhalkov (Russie)

1941. Cinq années ont passé depuis que les destinées du Général Kotov et de sa famille ont irrémédiablement changé. Aux premiers jours de la guerre, Kotov s'échappe miraculeusement du camp où il était détenu. Considéré comme mort par l'administration soviétique, Kotov est enrôlé dans un bataillon de volontaires au grade de simple soldat et envoyé au front. Sur le champ de bataille, il combat les Allemands sans merci. Grièvement blessé, on lui propose de quitter l'armée à plusieurs reprises. Mais persuadé que sa femme Maroussia et sa fille Nadia ont péri dans un camp de travail, il préfère rester aux côtés de ses camarades. Pourtant, la réalité est toute autre... Deux ans plus tard, Staline donne l'ordre de retrouver Kotov, arrêté et condamné.

- Dernier film sélectionné in extremis : "Route Irish" de Ken Loach (Royaume-Uni, France)

Deux amis agents de sécurité doivent aller travailler en Irak. Ils vont y risquer leur vie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :