Skyrock : le Crédit Agricole vient au secours de Pierre Bellanger

 |  | 301 mots
Lecture 1 min.
Le Crédit Agricole rachète 30% de la radio rap à Axa Private Equity, qui en détenait 70%.

Une solution semble en vue dans le dossier Skyrock. Mercredi midi, le Crédit Agricole a annoncé qu'il allait racheter 30% du capital à Axa Private Equity, qui en détient 70%. La banque compte ensuite s'associer avec Pierre Bellanger, qui détient déjà 30% du capital. A eux deux, les nouveaux partenaires détiendront 60% du capital. Ils comptent apporter ces deux participations dans une nouvelle société commune, dont la banque détiendra 49% et le fondateur 51%. Pierre Bellanger contrôlera ainsi l'ensemble du groupe, un pouvoir qu'il n'avait pas actuellement. Le communiqué de la banque ne mentionne pas le prix de la cession, ni le devenir des 40% restants d'Axa.

Le Crédit Agricole rappelle qu'il est la première banque des jeunes

Dans son communiqué, la banque justifie son soutien: elle rappelle être "la première banque des jeunes avec 28 % du marché", et dit vouloir "démontrer qu'elle est le partenaire naturel de la nouvelle génération et des entrepreneurs", et qu'elle "entend soutenir la musique urbaine et la liberté d'expression, qui sont au coeur de l'esprit de Skyrock et qui doivent être préservées".
Objectif de cet accord: "aider Pierre Bellanger à reprendre le contrôle de son groupe, à le développer dans les années à venir, et à préserver tout ce qui fait l'esprit de Skyrock", ceci au moyen "d'un partenariat exclusif de long terme". Il est même prévu que le directeur général de Crédit Agricole SA Jean-Paul Chifflet s'explique à l'antenne de la radio rap ce mercredi à 17 heures. 

Rappelons que Skyrock avait été valorisé près de 50 millions d'euros en 1999 lors de l'entrée au capital de Morgan Grenfell, puis 80 millions d'euros en 2006 lors de l'entrée au capital d'Axa, et près de 100 millions en 2008 lors des discussions avortées de rachat par Yahoo!

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :