Mondadori veut réaliser 10% de son activité dans le numérique

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Troisième éditeur de presse magazine en France avec des titres comme Grazia, Modes & Travaux ou Science & Vie, Mondadori veut "très rapidement" réaliser 10% de son chiffre d'affaires dans le numérique.

Ernesto Mauri, président de Mondadori France, a beau annoncer un développement "raisonné et opportun dans le numérique", il n'empêche qu'il aimerait bien passer à la vitesse supérieure. Il ambitionne en effet "réaliser très rapidement 10% de son chiffre d?affaires dans le numérique", a-t-il annoncé ce jeudi, lors d?une rencontre avec la presse. Aujourd?hui, le numérique n?est toujours pas significatif dans les comptes de Mondadori. Le troisième groupe de presse magazine dans l'Hexagone, derrière Lagardère Active (Elle, Paris Match...) et Prisma Presse (Voici, Géo...), a réalisé en 2010 quelque 398 millions de chiffres d'affaires et table sur 400 millions en 2 011. Au premier semestre 2011, sa marge a atteint 18,7%, ce qui représente une belle performance dans un secteur encore en crise.

Tous les magazines seront sur la Toile à la fin de l'année

Avec 28 titres (féminins, télévision, loisirs, chasse?) Mondadori France a vendu plus de 186 millions d?exemplaires dont 89 millions pour la presse télé. Son portefeuille compte des magazines aussi variés que Grazia, Nous Deux ou encore L?Auto-journal, Closer ou Sciences et Vie. "A la fin de l'année en cours, tous nos magazines seront présents sur les canaux de distribution numérique, dont les terminaux mobiles", a promis Ernesto Mauri Le groupe qui vient de s?offrir le site de petites annonces automobiles Autoreflex.com veut poursuivre une "politique d'acquisition dans le secteur digital" en rachetant des entreprises qui ont des liens directs et des synergies avec les titres du groupe.

"Grazia" a réussi son pari"

Ernesto Mori est revenu longuement sur le succès de son féminin haut de gamme Grazia qui, lancé en 2009, a bousculé le paysage de la presse féminine. Deux ans après son lancement, le féminin affiche au premier semestre 2011, une diffusion France payée moyenne en hausse de 3% à 182 726 exemplaires alors que son objectif à son lancement, était des ventes à 160.000 exemplaires. Il se positionne en deuxième place du volume publicitaire derrière l'hebdomadaire Elle, s'est félicité par ailleurs Ernesto Mauri qui a précisé que le magazine de Lagardère fêtait lui ses soixante ans. Grazia existe en Italie depuis 1938 mais a développé dix-huit éditions à travers le monde, les dernières en date ayant été lancé en Macédoine et en Bosnie. Grazia France devrait être rentable en 2012.

Mondadori France est contrôlé par le géant italien Arnoldo Mondadori Editore, filiale à plus de 50% de Fininvest, la holding de Silvio Berlusconi qui est présidé par sa fille Marina.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2011 à 17:31 :
La presse va vivre une révolution importante. Des plateformes groupée de journaux et magazines se constituent avec une régie publicitaire commune .... qui deviendront ensuite une seule publication avec de multiples cahiers. La question se pose pour la presse de luxe concernant l'offre vendable sur papier glacé. Mais comme désormais les très grandes entreprises de luxe sont propriétaires de publications, ces dernieres se transformeront en catalogues payants! Nous allons également assister à une presse internationnale grâce à la traduction automatique corrigée : plus besoin d'un journaliste à Paris, celui du Maroc sera suffisant puisque le flux est disponible de la même manière. Les journalistes ont vu le nombre de cartes de presse (et les subventions) augmenter ces dernières années : l'on compend qu'il y avait quelque chose à vendre de la part du gouvernement : l'hyper libéralisme et l'Europe. Voila qui est fait, alors on dégonfle. Comme solution, la fuite vers le digital n'en est pas une.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :