Le coup de gueule de Nicolas de Tavernost contre la TNT payante

Le président de M6 n'accepte pas la décision du CSA de refuser le passage de Paris Première en gratuit. Il espère aussi que les candidats qui ont par le passé rendu des fréquences de TNT seront sanctionnés lors de l'attribution des 6 prochaines chaînes de la TNT. NRJ lui répond vertement.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Arnaud BAUMANN/M6)

Très en verve, Nicolas de Tavernost est longuement revenu lundi matin sur le refus du CSA en décembre dernier d?autoriser le passage en gratuit de Paris Première, actuellement diffusée sur la TNT payante. « Les motifs de refus sont contestables, nous l?avons dit. L?une des raisons du refus, c?est qu?il ne fallait pas déstabiliser la TNT payante. Or, j?ai l?impression que plus personne n?y croit », a indiqué le président de M6, qui fait référence à l?arrêt prochain de CFoot, la chaîne de la Ligue de football , et surtout à celui de TPS Star prévu en avril prochain, une chaîne qui était vue jusque là comme le porte-drapeau de la TNT Payante.

« Comment ces fréquences vont-elles être rendues, notamment celle de TPS Star ? Le rendu n?est pas automatique », a souligné Nicolas de Tavernost. Selon nos informations, TF1 a également écrit au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour s?émouvoir de cette situation. Le président de M6 n?a pas épargné non plus le CSA. « Il n?y a pas d?incitation de la part du régulateur de conserver ces fréquences ». Pour le moment, le président de M6, qui préfère attendre de voir ce qu?il va se passer sur ces deux canaux et sur la reprise de Direct Star et de Direct 8 par Canal Plus, n?a pas confirmé qu?il déposerait un recours devant le CSA, une option sérieusement étudiée. Juridiquement, il a deux mois pour le faire après la publication de la décision du CSA au Journal officiel, ce qui laisse à la chaîne jusqu?au 20 février. Ensuite, un recours gracieux est encore possible. D?ailleurs, le calendrier « n?est pas un problème », a assuré Nicolas de Tavernost, qui n'a pu s'empêcher de dire tout le bien qu'il pensait du projet de reprise de Canal Plus des chaînes de Bolloré. "J'ai vu qu'il y aurait un rapport public du CSA, un avis de l'Autorité de la concurrence. Pour moi, rien n'est acquis".

Paris Première va basculer dans le rouge

Bénéficiaire en 2011, Paris Première devrait être à peine à l?équilibre cette année. A moyen terme, M6 prévoit qu?elle bascule dans le rouge comme TF6, également sur la TNT payante. « Nous devons payer entre 5 et 6 millions d?euros de coût de diffusion de la TNT, pour toucher les 500.000 foyers de la TNT payante. Nous sommes concurrencés sur les coûts de programmes par des généralistes, comme France 5, France 4, ou Direct 8. Il y a une inflation des prix », s?est plaint Nicolas de Tavernost, qui exclut pour autant de rendre sa fréquence. Structurellement, les revenus publicitaires, qui représentent la moitié des recettes, sont à la baisse. Outre la TNT, Paris Première est également diffusée sur CanalSat, Numéricable et SFR, touchant potentiellement 31% des foyers. Le groupe a tenté d?étendre sa couverture en négociant avec Orange et Free, mais n?a pas réussi à trouvé d?accord financier satisfaisant.

Candidat pour trois chaînes en HD

En parallèle, le président de M6 a également évoqué l?appel à candidatures sur les 6 chaînes de la TNT HD, pour lequel il a déposé trois projets de chaînes  : une chaîne de téléachat, M6 Famille et une chaîne de magazines. « La recevabilité des candidatures devra être filtrée à l?aune de ce que les groupes ont fait des fréquences par le passé », a martelé Nicolas de Tavernost, rappelant notamment que Lagardère, NRJ et AB1 avaient rendu des fréquences dans le passé. Concernant NRJ, Nicolas de Tavernost a affirmé que le groupe "avait rendu une fréquence locale à Montpellier pour un euro, qui a ensuite été mise en faillite par le repreneur ».

La riposte d'NRJ 

En fin de journée, le groupe NRJ candidat pour trois canaux de TNT a vertement répondu au président d'M6. "Outre que le fait que l?on ne voit pas à quel titre le Groupe M6, lui-même candidat, s?arroge le droit de donner des directives au CSA dans le choix des attributaires de licences TNT, le Groupe NRJ entend rectifier les contrevérités proférées par Monsieur de Tavernost dans un but bien compris", s'emporte le groupe dans un communiqué. Et de rappeler que le désengagement du groupe de sa chaîne 7L à Montpellier est dû aux "difficultés des télévisions locales".  "La cession de 7L-TV n?a à rien à voir avec les commerces de fréquences dénoncés par ailleurs par le Groupe NRJ puisque la chaîne de TV locale 7L, a été cédée comme le rappelle Monsieur Tavernost qui n?est pas à une contradiction près, à un euro et a surtout permis à un entrepreneur local de développer une entreprise régionale de télévision. Cette opération a favorisé la poursuite du développement d?une activité audiovisuelle régionale qui n?est nullement en faillite, contrairement aux contre-vérités proférées par Mr de Tavernost qui n?hésite pas à jeter le discrédit sur un entrepreneur en mettant en jeu sa réputation professionnelle".

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 07/02/2012 à 16:03
Signaler
le csa :encore un truc debile qui ne sert a rien et qui nous pompe du fric la preuve :il suffit de regrader les programmes de toutes les chaines tv gratuites ou pas pour se rendre compte que la seule chose que le csa cautionne c'est la connerie

à écrit le 07/02/2012 à 11:43
Signaler
Pourquoi on nous fait payer une taxe télé lorsqu'on a une télévision publique qui n'a aucune différence des privées avec autant de PUB ?

à écrit le 07/02/2012 à 1:09
Signaler
Peut être parce que certains programmes d'humour que seule Paris première passe ne plaisent pas à tout le monde, il valide que ce qui plait en haut lieu non?

à écrit le 06/02/2012 à 18:13
Signaler
Le CSA un machin politique qui valide un président de chaîne désigné par le pouvoir, dans le cas des canaux payants DE QUOI JE ME MELE. Le CSA qui n'a pas de légitimité car choisit par le politique est encore un système français genre comité Théodule...

à écrit le 06/02/2012 à 14:50
Signaler
finalement les bêtisiers de fin d'année continus !

à écrit le 06/02/2012 à 14:28
Signaler
En attendant, en guise de pluralité on a des chaînes miroir qui rediffuse quelques semaines voire mois plus tard ce qui a déjà été multirediffusé par la chaîne mère...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.