Gallimard candidat au rachat de Flammarion

 |   |  491  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Les éditions Gallimard ont officialisé ce mercredi leur candidature au rachat de leur concurrent Flammarion. Sept propositions en ce sens ont déjà été faites au groupe italien d'édition et de presse RCS Mediagroup.

Le moment est bien choisi, à une semaine du Salon du Livre de Paris. Ce mercredi, les éditions Gallimard viennent officiellement de se porter candidates au rachat de Flammarion. Le groupe italien d'édition et de presse RCS Mediagroup, actuellement détenteur de Flammarion, "va sans doute officialiser la cession de cet actif" dans la journée, a indiqué à l'AFP Antoine Gallimard, PDG du groupe français.

"Flammarion est une belle opportunité pour nous. Je suis officiellement candidat au rachat et nous confirmons déposer ce jour une offre" auprès de Mediobanca, banque conseil de RCS Mediagroup sur cette opération, a-t-il ajouté. "Ce sont pour l'instant des offres non engageantes. RCS va les examiner et faire une sélection", a poursuivi Antoine Gallimard. Le prochain Conseil d'administration de RCS Mediagroup est prévu le 16 mars.

Sept acquéreurs en lice

Sept acquéreurs potentiels seraient en lice, dont des fonds de pension, des éditeurs étrangers et des Français dont, outre Gallimard, Editis (qui appartient au groupe espagnol Planeta) et Média Participations, selon des sources proches du dossier. Le PDG de La Martinière Groupe a démenti mardi être sur les rangs.
"Nous ne sommes pas prêts à déposer une offre mercredi car nous pensons que ce n'est pas forcément la bonne période pour une acquisition de cette ampleur", a déclaré à l'AFP Hervé de La Martinière.

Le Fonds d'investissement stratégique (FSI) a indiqué mardi à l'AFP envisager de participer au côté d'autres investisseurs au rachat des éditions Flammarion, valorisées entre 220 et 250 millions d'euros selon les spécialistes financiers. "Le FSI participe à l'étude de la reprise de ce dossier au milieu d'autres investisseurs", a déclaré un porte-parole de l'organisme.

220 millions d'euros de chiffre d'affaires

Dirigé par Teresa Cremisi, Flammarion compte des marques comme Casterman ou J'ai Lu. L'éditeur possède un catalogue de quelque 27.000 titres, dont le Goncourt 2010 Michel Houellebecq, et vend plus de 36 millions de livres par an pour environ 1.400 titres nouveaux chaque année. Son chiffre d'affaires s'élevait à 220,1 millions d'euros en 2010 (hors éditeurs distribués par le groupe).

En janvier, RCS Mediagroup, propriétaire de Flammarion depuis 2000 et qui détient notamment l'éditeur italien Rizzoli, le quotidien Corriere della Sera, le journal sportif la Gazzetta dello Sport et le journal espagnol El Mundo, a annoncé qu'il allait étudier les manifestations d'intérêt pour certains de ses actifs, dont les éditions Flammarion.
Céder Flammarion permettrait au groupe de réduire sa dette qui s'élevait fin 2011 à 938 millions d'euros alors que sa perte s'était creusée à 25,5 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2011.

RCS Mediagroup doit publier ses résultats définitifs 2011 le 17 mars. Selon ses résultats préliminaires publiés le 13 février, son résultat brut d'exploitation (Ebitda, après charges exceptionnelles) a reculé l'an dernier à 167,5 millions d'euros contre 186 millions en 2010 tandis que son chiffre d'affaires a diminué de 2,7% à 2,075 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :