La confiance des Américains envers les médias au plus bas

 |   |  558  mots
Donald Trump a mené une campagne de dénigrement de la presse américaine lors de la course à la présidentielle.
Donald Trump a mené une campagne de dénigrement de la presse américaine lors de la course à la présidentielle. (Crédits : CARLO ALLEGRI)
Graphique - La confiance des Américains envers leurs médias aurait atteint son plus bas niveau. Une mauvaise nouvelle à l'approche du scrutin de l'élection présidentielle.

Les Américains croient de moins en moins en leurs médias. C'est ce qui ressort d'une étude de l'institut Gallup publiée il y a quelques jours. Selon les résultats de l'enquête, seulement 32 % des interrogés auraient confiance en leurs journaux.

Une campagne présidentielle en cause

Depuis que l'enquête est menée en 1972, cette confiance s'est régulièrement érodée. Elle a atteint son plus haut niveau en 1976 au moment où la presse d'investigation révélait des scandales relatifs à la guerre du Vietnam ou au Watergate sorti par les journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein du Washington Post. Après être restée relativement stable (autour de 50 %) entre le début des années 90 et le début des années 2000, la confiance a commencé à décliner depuis plus de 10 ans, avec une véritable rupture entre 2015 et 2016.

Sans apporter de raison claire et précise sur le long terme, l'institut indique que le principal facteur explicatif de cette baisse récente serait la campagne présidentielle américaine. De nombreuses personnes du camp Républicain et experts conservateurs ont expliqué qu'Hillary Clinton avait reçu une attention positive de la part des médias alors que Donald Trump aurait subi un traitement injuste et négatif. La confiance d'une partie de l'électorat Républicain a également baissé suite aux critiques émises par Donald Trump sur la presse en général comme le rappelait le site d'information Vox en août dernier.

Cette baisse de confiance des citoyens américains rattachés au camp Républicain est remarquable entre 2015 et 2016 comme l'illustre le graphique ci-dessous.

La confiance des Indépendants et des Démocrates a légèrement décliné entre 2015 et 2016. En revanche, une vraie rupture est observable chez les Républicains passant de 32 % à 14 %. Dans une approche plus longue, la confiance des Démocrates envers les journaux a été toujours supérieure aux Républicains depuis 20 ans. La défiance dans le camp conservateur est donc loin d'être récente.

Malgré cette critique récurrente de la part des Républicains envers la presse, de récents travaux de recherches américains menés à l'université de New York ont montré que les internautes américains recherchaient des informations sur des sites ou des portails relativement neutres. Cette défiance pourrait donc être conjoncturelle.

Méthode : L'enquête réalisée par l'institut Gallup est basée sur des entretiens téléphoniques menées entre le 7 et le 11 septembre 2016, à partir d'un échantillon de 1020 personnes âgées de plus de 18 ans et vivant dans les 50 états fédérés. La marge d'erreur est de plus ou moins 4 points de pourcentage avec un niveau de confiance de 95 %. La question posée était : quel niveau de vérité et de confiance accordez-vous aux médias grand public tels que les journaux papiers, la télévision, la radio quand ils sont amenés à rapporter des informations de manière complète, précise et équilibré ? Quatre choix de réponse étaient alors proposés : une grande confiance,  une confiance honnête, peu de confiance ou pas du tout.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2016 à 11:33 :
Le résultat serait similaire en France. Pour les nouvelles internationales il fait aller lire le corrieredellasera au lieu du monde totalement devenu un journal d opinion. E n économie il faut lire la tribune sur le net au lieu des journaux télévisés. Pour la politique française il faut lire 4 journaux pour avoir une idée claire. Difficile de s informer correctement . Bonne lecture de la tribune
a écrit le 17/09/2016 à 10:53 :
Vous auriez pu me valider mon commentaire quand même, j'y ai consacré pas mal de temps et en plus il était élogieux pour votre site mais je me doute que vos actionnaires l'auraient eu travers de la gorge forcément...

Bref liberté d'expression oui mais jusqu'à une certaine limite quand même.

Vous pouvez me le valider on est en plein dans le sujet.
a écrit le 16/09/2016 à 18:55 :
Quand on voit le niveau de confiance dans les médias en France cela signifie qu'il y a un réveil de leur part!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :