La vente de M6 relancée : les milliardaires se positionnent

Après l'abandon la semaine dernière du projet de fusion entre TF1 et M6, le groupe allemand Bertelsmann, propriétaire de M6 via sa filiale RTL, dit avoir été « inondé » de manifestations d'intérêt pour la chaîne de télévision.
Au cours de Bourse actuel, la participation de 48,3% de RTL Group dans M6 est valorisée un peu moins de 780 millions d'euros.
Au cours de Bourse actuel, la participation de 48,3% de RTL Group dans M6 est valorisée un peu moins de 780 millions d'euros. (Crédits : Eric Gaillard)

La course contre la montre est lancée pour la vente du groupe M6 par le groupe allemand Bertelsmann. A peine le projet de fusion avec TF1 enterré, le groupe allemand propriétaire de RTL lui-même détenteur de 48,3% du capital de M6, a relancé le processus de vente de celle qui était surnommée autrefois « la petite chaîne qui monte ». Il attend même ce vendredi au plus tard des offres d'achat non contraignantes pour sa participation de 48,3%, selon l'agence Reuters. L'information, que n'a pas commentée RTL, a fait grimper le titre de M6 en Bourse de plus de 5% ce jeudi.

Lire aussiL'avenir incertain de TF1 et de M6 après l'échec de leur fusion

RTL « inondé » de manifestations d'intérêt

Depuis l'annonce la semaine dernière de l'annulation du projet de fusion entre TF1 et M6, RTL a été « inondé » de manifestations d'intérêt pour le rachat de la participation dans M6, a déclaré jeudi au Financial Times, le patron de RTL, Thomas Rabe, également président du directoire de Bertelsmann,

« C'est la raison pour laquelle nous testons le marché », a-t-il ajouté. « Sur la base de ce test, nous déciderons de vendre ou non. »

Les milliardaires se positionnent

En attendant, l'affaire attire un grand nombre de milliardaires. Selon le Financial Times, un attelage regroupant Rodolphe Saadé, le président de CMA CGM qui vient de mettre la main sur La Provence, Marc Ladreit de Lacharrière, patron de Fimalac et de Webmedia et Stéphane Courbit, à la tête de FL Entertainment, propriétaire du groupe Banijay, seraient prêts à présenter une offre commune. Selon les Echos, Xavier Niel Niel, le fondateur d'Iliad-Free, Vivendi du groupe Bolloré (déjà propriétaire de Canal+) et Altice (Patrick Drahi), qui détient BFMTV et RMC, seraient sur les rangs. Le groupe NRJ et le milliardaire tchèque, Daniel Kretinsky aussi. D'autres acteurs européens sont évoqués dans la presse, notamment le milliardaire italien Silvio Berlusconi via le groupe MediaForEurope.

Le calendrier est serré. La licence de M6 arrivera à échéance en mai prochain. Son renouvellement empêchera toute cession pendant cinq ans, selon la loi.

Au cours de Bourse actuel, la participation de 48,3% de RTL Group dans M6 est valorisée un peu moins de 780 millions d'euros. En mars 2021, lorsque Bertelsmann avait confirmé pour la première fois son intention de la céder, elle était estimée à 1,5 milliard.

Lire aussiConcentration des médias : la France au cœur d'un grand Monopoly

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 23/09/2022 à 11:13
Signaler
L'audio visuel européen sera privé ET d'extrême droite. Avec la fin de la redevance télé il ne faudra plus espérer avoir une information objective.

à écrit le 23/09/2022 à 9:56
Signaler
Le prix à payer n'est pas si élevé, d'où la présence de ces milliardaires en quête d'un levier d'influence politique.

à écrit le 23/09/2022 à 9:03
Signaler
Quand on essaye de vendre, c'est que "la chaîne" ne semble pas avoir un avenir aussi prometteur que par le passé ! ;-)

à écrit le 23/09/2022 à 8:06
Signaler
Une grosse présence allemande au sein de nos médias de masse, la famille. Certainement ce qui explique cet européisme prêché dans toutes les paroisses médiatiques et mieux des primes aux journalistes qui disent du bien de l'UE. Les milliardaires les ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.