Plombé par son bénéfice, TF1 chute en Bourse

Le titre du groupe de médias reculait de 7,81% à 8,82 euros en milieu de matinée ce vendredi. La faute à son résultat net, qui s'est replié de 56% à 12,5 millions d'euros au deuxième trimestre.

1 mn

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 543,3 millions d'euros sur le trimestre, en recul de 7%, bien que les recettes publicitaires des chaînes gratuites repartent à la hausse (+1,3%).
Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 543,3 millions d'euros sur le trimestre, en recul de 7%, bien que les recettes publicitaires des chaînes gratuites repartent à la hausse (+1,3%). (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Le titre du groupe de médias TF1 chutait lourdement vendredi matin à la Bourse de Paris, pénalisé par le fort recul de son bénéfice net au deuxième trimestre, en raison du coût de l'Euro de football. A 10h30 ce vendredi matin, la valeur perdait 6,98% à 8,91 euros, alors que l'indice CAC 40 lâchait 0,22%. Le résultat net a baissé de moitié sur le trimestre, enregistrant un repli de 56% à 12,5 millions d'euros.

La diffusion de 19 matches de l'Euro de football a représenté un coût de 37,9 millions d'euros en juin, et devrait se monter à quelque 45 millions sur l'ensemble de la compétition. Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 543,3 millions d'euros sur le trimestre, en recul de 7%, bien que les recettes publicitaires des chaînes gratuites repartent à la hausse (+1,3%).

"Une performance moins bonne qu'attendue"

C'est "une performance moins bonne qu'attendu (...) et qui s'explique notamment par un chiffre d'affaires publicitaire pour les chaînes gratuites décevant (...) et une activité Studios et Divertissements légèrement en dessous de notre attente", résume le courtier Gilbert Dupont. Le groupe espère se refaire une santé à la rentrée avec une série de nouveaux recrutements.

"Le fait que tant de talents sont désireux de rejoindre le groupe envoie un signal fort", a souligné le PDG du groupe, Gilles Pelisson, au cours d'une conférence d'analystes. Pour un courtier parisien, "le message sur les perspectives est plus positif qu'en avril". Selon lui, "le groupe attend désormais un marché pub TV en croissance sur 2016, et de meilleures audiences à partir de septembre, grâce au renouvellement des programmes prévu à la rentrée".

(avec AFP)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 13/04/2017 à 12:09
Signaler
Je pensais que la redevance que l'on reglait avec les impots locaux servait a ces chaines. Si tel n'est pas le cas faites de tf1 un chaine payante avec abonnement au coup par coup et bientôt vous n'aurez plus a vous souciez de l'audience. On ne peu...

à écrit le 22/07/2016 à 15:48
Signaler
Les patrons de médias parlent exactement comme les politiciens. La télévision meure, tout le monde le voit, tout le monde le sait, les annonceurs vont pas payer chers des publicités qui ne leur rapporte rien. Les constructeurs automobiles all...

à écrit le 22/07/2016 à 14:01
Signaler
TF1 doit arreter d'essayer de monter en gamme:ses émissions de plus en plus intellectuelles effraient le public habituel!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.