Yann Barthès quitte "Le Petit Journal" pour TF1 et TMC

L'animateur Yann Barthès a annoncé à l'AFP qu'il allait quitter "Le Petit Journal", l'émission satirique culte de Canal+ qu'il animait depuis 2011. Il rejoindra le groupe TF1 à la rentrée prochaine.
Le Petit Journal a perdu près de 400.000 téléspectateurs cette année. Sur la photo, l'animateur en plateau avec Nicolas Sarkozy, en mars 2012.
"Le Petit Journal" a perdu près de 400.000 téléspectateurs cette année. Sur la photo, l'animateur en plateau avec Nicolas Sarkozy, en mars 2012. (Crédits : Reuters)

Article publié à 8h40, mis à jour à 16h30

L'incertitude autour de la nouvelle destination de Yann Barthès n'aura pas duré très longtemps. Après avoir annoncé lundi matin qu'il quittait Canal + le 23 juin, le présentateur du Petit Journal met le cap sur TF1 et TMC. La chaîne l'a annoncé officiellement dans un communiqué.

Deux nouvelles émissions

On y apprend notamment que Yann Barthès proposera "une nouvelle émission quotidienne d'actualité et de culture sur TMC" ainsi qu'un "rendez-vous heddomadaire sur TF1". Comme l'a fait remarquer le JDD, si la marque "Le Petit Journal" appartient à Canal +, la société de production de Yann Barthès, Bangumi, a déposé les noms des rubriques et pourrait donc les réutiliser.

"Je souhaite vivre de nouvelles aventures"

Plus tôt dans la matinée, Yann Barthès avait fait une déclaration à l'AFP : "Je ne présenterai plus Le Petit Journal la saison prochaine. Je souhaite écrire avec les équipes de Bangumi (la société de production de l'émission, NDLR) une nouvelle histoire et vivre de nouvelles aventures", avait expliqué, sans autre commentaire, le présentateur du Petit Journal.

Contactée, la direction de Bangumi, la société de production de Yann Barthès et Laurent Bon, a précisé avoir informé Canal+ de ce départ il y a deux semaines. L'animateur de 41 ans présentera son dernier "Petit Journal" le 23 juin à 20h10, point final de sa cinquième saison.

Réputée pour son impertinence, l'émission quotidienne qui mélangeait humour et information était devenue depuis deux ans la plus regardée des émissions en clair de la chaîne, avec 1,1 à 1,4 million de fans, notamment les jeunes.

Une nouvelle formule à la rentrée

Lundi, dans la matinée, Canal + a précisé que la chaîne continuerait "Le Petit Journal" à la rentrée prochaine dans "une formule rénovée". Celle-ci sera présentée "cet été, ainsi que l'ensemble de la nouvelle grille des chaînes du groupe Canal+". La chaîne a également déclaré qu'elle remerciait  "Yann Barthès et (la société de production) Bangumi pour les belles années passées ensemble", sans autre commentaire. Une déclaration qui indique aussi que la société de production Bangumi, créée par Yann Barthès et Laurent Bon, ne produirait plus l'émission. Difficile, pourtant, de remplacer celui qui a créé et incarné depuis douze ans "Le Petit Journal" et qui avait démarré comme simple chronique du "Grand Journal".

Depuis le départ l'été dernier d'Antoine de Caunes du "Grand Journal" et le passage des "Guignols" en crypté, décidés par le nouveau patron du groupe Vincent Bolloré, l'émission de 40 minutes de Yann Barthès était le dernier représentant historique de cet esprit persifleur des débuts de Canal+.

Avec une ironie mordante, toujours vêtu d'un impeccable costume-cravate, Yann Barthès décryptait les discours des politiques de tout bord, dévoilant souvent leurs artifices de communication. Il serait déjà démarché par plusieurs autres chaînes, selon la presse.

Incertitudes chez Canal+, chutes des audiences

Sa décision s'explique principalement par les incertitudes sur l'avenir de la chaîne et de l'émission, alors que Vincent Bolloré veut réduire les émissions en clair et les coûts, selon des sources proches du dossier, dans une chaîne aujourd'hui lourdement déficitaire. Canal+ a ainsi envisagé un passage en crypté du "Petit Journal" et demandé à Bangumi, qui produit également pour la chaîne l'émission du dimanche "Le Supplément", de consentir d'importantes économies. La chaîne a aussi décommandé une série de reportages sur Cannes que devait réaliser Bangumi.

Après avoir atteint 1,8 million de fans par jour en 2013-2014 puis 1,6 million en 2014-2015, "Le Petit Journal" a perdu près de 400.000 téléspectateurs cette année, pénalisé par son nouvel horaire - 20h10 au lieu de 20h25 -, la suppression des Guignols en clair, qui tiraient son audience, et la chute de l'audience du "Grand Journal", diffusé juste avant.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 10/05/2016 à 10:04
Signaler
MDR, le petit flic de la pensée correcte rejoint TF1

à écrit le 09/05/2016 à 16:42
Signaler
Oublié canal+, po gràve, il y a plein d'autres chaînes à qui une émission décapante manque, et puis ça nous évitera de jongler entre crypté ou pas car si on n'est pas footeux c+ est une dépense inutile. Dans un sens on peut remercier mr Bolloré, on ...

à écrit le 09/05/2016 à 14:20
Signaler
Décryptage: Il est viré, alors il l'annonce pour s'éviter l'humiliation de l'énoncé des raisons, et il parle d'un futur hypothétique, pour faire croire au sien. De la pure com. socialo-hollandienne: Une grande assiette avec rien dedans.

le 10/05/2016 à 12:54
Signaler
un socialo hollandien qui va sur TF1 la chaine du béton ? vous êtes sûr de votre décryptage ? vous ne devez regarder que la moitié du petit journal...

à écrit le 09/05/2016 à 8:10
Signaler
Comme disait Chirac, "cela en frôle une sans toucher l'autre".

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.