Telecom Italia veut un nouvel accord avec Mediaset

 |   |  337  mots
Cette annonce survient alors que les spéculations se multiplient sur un possible accord prochain entre Mediaset et Vivendi, le principal actionnaire de Telecom Italia, pour mettre fin au contentieux autour de Premium.
Cette annonce survient alors que les spéculations se multiplient sur un possible accord prochain entre Mediaset et Vivendi, le principal actionnaire de Telecom Italia, pour mettre fin au contentieux autour de Premium. (Crédits : © Stefano Rellandini / Reuters)
L’opérateur historique italien souhaite proposer des offres convergentes, incluant des contenus, dès que possible.

Le conseil d'administration de Telecom Italia, dont le principal actionnaire est Vivendi, a autorisé mardi l'opérateur à poursuivre les négociations pour conclure un nouvel accord avec Mediaset pour l'acquisition de contenus. Un des principaux éléments du plan stratégique 2018-2020 de Telecom Italia (Tim) est de proposer une offre convergente incluant des contenus vidéo à l'intérieur de ses propres offres pour le fixe et le mobile. Cet accord avec Mediaset pourra permettre, à partir de 2018, de mettre à disposition des clients de Tim des contenus, des films, des séries ou encore des informations sportives. Il doit substituer celui actuellement en cours. Telecom Italia a précisé qu'il négociait des accords similaires avec d'autres acteurs du marché.

Cette annonce survient alors que les spéculations se multiplient sur un possible accord prochain entre Mediaset et Vivendi, le principal actionnaire de Telecom Italia, pour mettre fin au contentieux autour de Premium. Les deux groupes sont à couteaux tirés depuis que le groupe français a décidé en juillet 2016 de revenir sur un accord qui prévoyait le rachat de 100% du bouquet payant Premium par Vivendi et un échange de participations à hauteur de 3,5% entre les deux sociétés.

Acquisitions de droits de la Série A

Alors que la tension était déjà vive, Vivendi est monté fin 2016 à 28,8% du capital de Mediaset lors d'un raid éclair qualifié d'"hostile" par la famille Berlusconi. Selon la presse italienne, la transaction pourrait passer par un accord pour la fourniture par Mediaset de contenus à la co-entreprise Tim-Canal+ - contre le versement de 100 millions d'euros par an pendant six ans - et par une compensation financière de 700 millions versée par Vivendi à Mediaset.

En marge de l'accord pluriannuel, le conseil d'administration de Tim a par ailleurs autorisé le groupe à négocier avec Mediaset l'acquisition des droits de Premium relatifs aux matchs retour du championnat de football de Série A 2017/2018, des matches de la Champions League et autres compétitions de football internationales offertes par Premium.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :