Alcatel-Lucent renoue avec la croissance et confirme ses objectifs

 |   |  275  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après neuf trimestre de recul, l'équipementier télécoms a publié ce jeudi un chiffre d'affaires au troisième trimestre en hausse de 10,5%. Ce chiffre est également plus élevé que prévu et son résultat net est conforme aux attentes mais pas sa marge d'exploitation.

Alcatel-Lucent a fait état, ce jeudi, d'une croissance plus forte qu'attendu de ses ventes au troisième trimestre, rompant ainsi avec neuf trimestres d'affilée de recul, mais sa marge d'exploitation s'est inscrite en dessous des attentes.

Pour cette période, l'équipementier télécoms a publié un chiffre d'affaires meilleur que prévu par le marché à 4.074 millions d'euros, en progression de 10,5%. Du côté des analystes, on attendait des ventes de 3.864 millions d'euros.Le résultat d'exploitation ajusté s'est établi à 61 millions d'euros là ou les analystes tablaient à 95 millions. Quant au résultat net par action, il ressort conforme aux attentes à 0,01 euro.

"Portés par la bonne dynamique de notre portefeuille de produits, nous anticipons une augmentation séquentielle significative de notre chiffre d'affaires au quatrième trimestre. Celle-ci, combinée à nos actions sur les coûts, va conduire à un fort effet de levier au niveau du résultat d'exploitation", a commenté le directeur général du groupe, Ben Verwaayen, dans un communiqué.

Alcatel-Lucent a confirmé tabler pour 2010 sur un free cash flow à l'équilibre ainsi que sur une marge d'exploitation ajustée comprise entre 1% et 5%. Il estime également toujours que le marché mondial des équipements télécoms devrait croître entre 0% et 5% en 2010.

Pour 2011, la direction de l'équipementier a pour objectif affiché de redresser les comptes pour faire d'Alcatel un groupe "normal". Alcatel a indiqué viser un flux de trésorerie libre positif et une marge d'exploitation ajustée comprise entre 5% et 9% pour l'année prochaine.

L'action a clôturé mercredi à 2,534 euros. Elle gagne 6,4% depuis le début de l'année, à comparer avec 8,6% pour l'indice sectoriel des télécoms.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :