Six produits sous Android pour HTC

L'alliance Nokia-Microsoft ne lui portera pas tort tout de suite. Pour l'heure, le constructeur taiwanais renforce sa gamme sous Android.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

 Une tablette (HTC Flyer), trois téléphones professionnels (HTC Desire S, HTC Wildfire S et HTC Incredible S) et deux téléphones grand public (HTC ChaCha and HTC Salsa) pouvant se synchroniser facilement avec Facebook, tous fonctionnant avec le système d'exploitation Android. Telle est la gamme présentée par le constructeur taiwanais HTC lors du Mobile World Congress 2011.
Les smartphones d'HTC ont longtemps contribué au succès des premières versions de Windows Mobile. Or, Microsoft a conclu une alliance stratégique avec Nokia. L'impact s'en fera sentir probablement en 2012. D'ici là, HTC pourra continuer à vendre sa gamme de Windows Phones présentée lors du quatrième trimestre 2010 et pousser sa nouvelle gamme Android.


Cependant, HTC a su différencier ses produits en rachetant plusieurs éditeurs de logiciels. Cela a commencé en milieu d'année dernière avec le français Abaxia, qui permet de gérer la page d'accueil d'un téléphone. Cela s'est poursuivi avec Saffron Digital, un spécialiste de la vidéo à la demande sur mobile pour 48 millions de dollars et Onlive, un service de jeux vidéo à la demande en streaming.
Avec 2,6 milliards de dollars de cash sur son bilan, HTC a les moyens de poursuivre cette politique de différentiation par les services ou l'interface utilisateur. Cela explique non seulement son succès mais le respect que lui accordent des concurrents beaucoup plus grands que lui. HTC n'est pas simplement un fabricant de matériel. C'est une force dans le logiciel capable d'offrir des services comme « HTC Sense » qui rendent la vie plus facile à ses clients (synchronisation intelligente entre autres).
Ces qualités se traduisent par une rentabilité des fonds propres de 60%, qui en fait le leader de sa catégorie. Avec ses nouveaux smartphones, HTC pourrait vendre plus de 40 millions d'unités cette année et contrôler ainsi 10% du segment de marché.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.