Le BlackBerry se vend moins bien

 |   |  285  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Canadien RIM a pris de court les marchés en lançant jeudi soir un avertissement sur ses résultats. En cause : un portefeuille de smartphones vieillissant.

Jeudi soir, après la clôture de Wall Street, le Canadien Research In Motion a alerté les investisseurs qu'il ne tiendrait pas ses prévisions de bénéfices et de chiffre d'affaires trimestriels dévoilées un mois plus tôt. Les volumes de smartphones BlackBerry écoulés se situent dans le bas de la fourchette d'estimations fournie fin mars, à savoir entre 13,5 et 14,5 millions d'exemplaires. En outre, RIM a vendu davantage de modèles à bas prix, ce qui va peser sur la rentabilité. Vendredi, l'action RIM s'est effondrée de 14% sur le Nasdaq.

« Le problème est un vieillissement [de notre portefeuille, NDLR] dans les produits haut de gamme et cela affecte les marges » a reconnu Jim Balsillie, le co-président de RIM, lors d'une conférence téléphonique jeudi soir. Le groupe doit lever le voile la semaine prochaine sur des nouveautés lors de sa grande conférence BlackBerry World qui démarre lundi à Orlando. Il lui manque notamment des modèles tactiles haut de gamme. RIM tiendra également une réunion avec les investisseurs, qui ont grand besoin d'être rassurés et qui estiment la crédibilité du groupe gravement affaiblie. « C'est le début de la dégringolade » prédit un analyste de Charter Equity Research cité par l'agence Reuters.

Depuis plusieurs mois, les craintes d'un effondrement des parts de marché du pionnier du smartphone à clavier enflent, face à la percée spectaculaire des appareils équipés du logiciel Android de Google, adopté par Samsung, LG, Motorola et Sony Ericsson, tandis que l'iPhone d'Apple poursuit une croissance spectaculaire. Mais pour l'instant, RIM n'a pas remis en cause ses prévisions annuelles, espérant se rattraper au second semestre.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :