Forfaits "4G" : rien en dessous de 30 euros par mois

 |   |  394  mots
Reuters
Reuters (Crédits : Reuters)
Orange, SFR et Bouygues ne proposent pas la 4G aux clients de leurs marques low cost ou aux forfaits d’entrée de gamme. La rumeur court que Free pourrait inclure la 4G dans son abonnement à 19,99 euros.

Les trois opérateurs ne s'en cachent pas : la 4G est pour eux une occasion de « recréer de la valeur », autrement dit d'augmenter le revenu moyen par abonné (ARPU) et, si possible, les prix.

Leur chiffre d'affaires a chuté de plus de 15% depuis l'arrivée fracassante de Free Mobile et l'exemple des États-Unis les fait fantasmer. De nombreux experts, de Deloitte à Booz & Co, doutent d'ailleurs de leur capacité à relever réellement les prix. Orange, par exemple, propose la 4G pour 1 euro de plus à ses abonnés jusqu'à la fin de l'année, promettant de basculer à 10 euros ensuite. Si le marché a décollé et ne subit pas une énième réplique de l'« effet Free ».

Aujourd'hui, la 4G est réservée aux abonnés souscrivant un forfait de plus de 30 euros par mois.

Tout est fait pour appâter le client

Orange, SFR et Bouygues Telecom ne la proposent pas pour l'instant aux clients de leurs marques low cost sans engagement - Sosh, Red ou B&You -, ni à ceux de leurs offres d'entrée de gamme. Ces forfaits de 30 euros environ comprennent évidemment appels et SMS illimités et 3 Go d'Internet, le nouveau standard, assez peu pour faire de la 4G. Ils incluent des contenus pour donner le goût du très haut débit comme la vidéo à la demande, la musique en streaming, etc.

Si vous achetez un nouveau smartphone compatible avec l'abonnement, vendu en moyenne 150 euros (entre 1 euro et 389 euros), il faut ajouter de 8 à 12 euros de plus (en s'engageant deux ans). Si vous voulez surfer plus (6 Go), les prix grimpent à 80 euros.

Malin, Bouygues invite à tester la 4G gratuitement pendant un mois, sans engagement, à condition d'avoir un smartphone compatible, par exemple un iPhone 5 qui ne marche en 4G que sur son réseau : il faut tout de même souscrire un abonnement, résilier ensuite sans frais et demander le remboursement.

Free est le seul, avec les opérateurs mobiles virtuels comme Virgin, à ne pas proposer de 4G pour l'instant. La rumeur court qu'il pourrait l'inclure dans son forfait à 19,99 euros. Les dirigeants de Free martèlent qu'il ne faut pas survendre la 4G si la couverture n'est pas au rendez-vous et assurent que la bataille de Noël ne sera pas celle de la 4G. Ils promettent d'attaquer un autre segment, celui du marché subventionné…

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2013 à 2:32 :
et coûtait 3 à 4 fois le prix d'une noir & blanc, le grand argument commercial disait que "le coût de fabrication est techniquement incompressible"... On a tous été crétins jusqu'au jour où nos neurones ont commencé à turbiner... Avant l'arrivée de Free, les trois filous ont pu plumer ces Français qui, comme les canards du Sud-Ouest, gobaient tout. L'histoire se répète... mais il me semble que les neurones frenchies frémissent... Non ? :-)
a écrit le 09/10/2013 à 15:06 :
La 4G serait le 5* de la téléphonie. En vacances, quand vous dormez dans un palace ou dans une auberge de jeunesse, le prix n'est pas le même. Pareil en téléphonie. Tu veux du confort, tu paies.
Réponse de le 09/10/2013 à 16:44 :
Si tu adoptais le même principe pour l'ordinateur avec lequel tu envoies une telle affirmation, il couterait 1miilion d'euros aujourd'hui. La techno est ainsi faite que tous les 36 mois, on a deux fois plus de performances pour le même cout de production... Les réseaux mobiles n'échappent pas vraiment a cette règle non plus, même si c'est un peu moins vrai... L'augmentation des débits sur les réseaux n'est pas un service supplémentaire, c'est simplement le progrès techno.. Contrairement a ta comparaison ratée avec les Hôtels ;-)
Réponse de le 11/10/2013 à 13:27 :
Ton raisonnement est incompatible avec la philosophie historique de l'informatique. Les geeks ne font pas dans le marché financier, ils veulent le maximum ou prix minimum. Raison pour laquelle ils attendent tous Fred avant de passer en 4G.
a écrit le 09/10/2013 à 13:06 :
"Les dirigeants de Free martèlent" avant de marteler qu'ils commencent pas construire un réseau....les actes avant les paroles, sinon c'est de la propagande.
Réponse de le 09/10/2013 à 13:55 :
tu dois etre chez orange toi ....
Réponse de le 09/10/2013 à 14:14 :
@xc, jaloux....?
Réponse de le 09/10/2013 à 17:43 :
+1 j ai quitté FREE pour B YOU, effectivement depuis 3 mois impossible de me connecter sur internet. FREE a fait baisser les prix bravo, mais c est devenu une cata actuellement.
Avant de proposer la 4G merci Free de fournir un réseau en 3G correct !!
Réponse de le 09/10/2013 à 20:43 :
Si on voit les choses sous un autres angle on pourrait aussi dire que BT pourrit de manière délibérée la qualité du réseau pour que les clients B and you bascule vers l'offre classique mais évidemment ce n'est pas prouvé comme il n'est pas prouvé que Free n'a pas de réseau donc dans les 2 cas ce serait limite diffamatoire.
Réponse de le 09/10/2013 à 20:56 :
Il y a le même problème chez tous les opérateurs. Ca dépend juste du publique qu'ils vise. Faite un tour dans les petites villes du centre et les campagnes...
a écrit le 09/10/2013 à 13:03 :
4G 5G 6G . . . encore des trucs marketing pour vendre des forfaits hors de prix
Réponse de le 09/10/2013 à 14:03 :
Même en 2 G y'a des trous de couverture , alors , en 4G , je dis pas. Arnaque.
Réponse de le 09/10/2013 à 16:45 :
Il n'y aura plus de trous de couverture le jour où l'on séparera les fonctions réseau de services. Un réseau unique mutualisé remplira nettement mieux les trous que 4 réseaux partiels bricolés...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :