Après Free, Orange interrompt la diffusion de BFMTV

 |   |  231  mots
Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur historique.
Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur historique. (Crédits : Reuters)
Orange a cessé de diffuser BFMTV, RMC Story et RMC Découverte jeudi matin à partir de 9 heures faute d'avoir conclu avec Altice un nouvel accord de distribution de ses chaînes gratuites, a déclaré un porte-parole du groupe.

Il a aussi coupé le cordon. Orange a cessé de diffuser BFMTV, RMC Story et RMC Découverte jeudi matin à partir de 9h faute d'avoir conclu avec Altice un nouvel accord de distribution de ses chaînes gratuites, a déclaré un porte-parole du groupe. Le numéro un des télécoms en France a ainsi suivi Iliad , maison mère de l'opérateur Free, qui a refusé de payer Altice pour diffuser ces chaînes et a interrompu depuis lundi leur diffusion sur sa "Freebox".

"Nous sommes confiants dans le fait que les discussions pourront certainement reprendre", a dit le porte-parole d'Orange. "Nous ne transigerons pas sur les principes qui font l'équilibre entre opérateurs et diffuseurs", a-t-il toutefois ajouté.

Orange, le principal diffuseur de BFMTV

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, avait prévenu fin août qu'il refuserait de rémunérer Altice pour diffuser les chaînes gratuites du groupe.

Il avait précisé que la renégociation du contrat de diffusion entre Orange et Altice, qui devait initialement s'engager en septembre, avait été repoussée, ajoutant qu'il n'excluait pas de devoir couper également la diffusion des chaînes du groupe de Patrick Drahi en cas de désaccord. Avec près de 12 millions d'abonnés haut débit fixe, Orange est le principal diffuseur sur internet de BFMTV, également disponible directement via la TNT.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2019 à 17:41 :
On peut se demander qui regarde BFMTV quand, dans les commentaires et dans mon entourage personne pour regretter cette éviction.
a écrit le 05/09/2019 à 15:11 :
Très bonne décision du pdg d'Orange face à cette imposture dé BFMTV !
Dommage pour RMC .
a écrit le 05/09/2019 à 11:47 :
Que les annonceurs dénoncent les contrats publicitaires du groupe BFM, puisqu'il y a moins d'audience, cela remettra vite ces "pillards" à la raison.La TNT est gratuite et on ne voit pas pourquoi les opérateurs devraient encore payer, ce qui in fine serait financé par une hausse des forfaits internet , payer par l'utilisateur.
a écrit le 05/09/2019 à 11:21 :
Contre le racket de BFMTV qui veut faire payer ce qui est déjà payé par les annonceurs ! Il existe d'autres chaînes d'information continue, sans doute plus objectives. C'est plutôt un bien pour le téléspectateur.
a écrit le 05/09/2019 à 11:17 :
Alors ça, c'est vraiment as de chance. V'là que le looser élyséen voit l'un de ses principaux organes de propagande entravé. Mais qui va donc continuer à diffuser les fake news présidentielles. Plus de bfm via certains diffuseurs ? Soyons honnêtes : c'est une bonne nouvelle. Le niveau qualitatif déplorable de l'audiovisuel franchouillard ne s'en portera certainement pas plus mal.
Réponse de le 05/09/2019 à 11:27 :
"Mais qui va donc continuer à diffuser les fake news présidentielles"

Bah tous les autres hein qu'il ne s'inquiète pas, en ce moment c'est Macron à toutes les sauces tout le temps et partout, Macron est un dieu pour tous les "experts" invités sur tous les plateaux télé qui rivalisent afin d'être le plus élogieux possible envers lui et son dogme néolibéral.

On est encore en train de se ridiculiser mais c'est le karma de l'UERSS, empire prévu pour durer mille ans, Mike le poulet sans tête s'entête.
a écrit le 05/09/2019 à 10:56 :
Information très importante !

La solution pour BFMTV serait de densifier un minimum ses contenus afin d'avoir autre chose à proposer comme service aux diffuseurs, les autres chaines proposant du replay possible, le modèle de BFMTV sur du buzz médiatique ne le peut pas puisque information que tout le monde entend et voit partout il est bien évident que l'on ne va pas se rediffuser en replay le "direct du moment dont c'est le seul intérêt, d'être en direct illustré par des gens qui ne font que parler voir bavasser.

Plus de documentaires, de reportages de fonds ne serait pas du luxe plutôt que du vent oublié la seconde d'après du fait d'un nouveau vent oublié la seconde suivante après et-c...

La différence entre de la véritable nourriture qui rempli le ventre et du sucre qui contente le plaisir mais pas l'estomac.

Mais bon je sais pas pourquoi je me fatigues parfois puisque déjà ça ils sont incapables de le comprendre... tant pis pour eux, la servilité étant un prix fort à payer à terme, celui de la crédibilité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :