Investir sur un fonds libellé en or

 |   |  309  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La société de gestion d'actifs Palaedino Asset Management propose d'investir sur sa sicav Axiom Fund libellés en devise-or. Les investisseurs sont à la fois exposés aux variations de la valeur liquidative du fonds mais aussi à celles du métal jaune à travers l'achat de "futures" euro-or. C'est la première fois qu'une telle offre est proposée dans un produit réglementé par la directive sur les fonds coordonnés bénéficiant d'un "passeport européen".

Traditionnellement, les parts des fonds sont libellées dans les grandes devises, à savoir le dollar, l'euro ou encore la livre sterling. Il est désormais possible pour des investisseurs de souscrire à des fonds libellés en or. En effet, Palaedino Asset Management, filiale de gestion d'actifs du "multi family office" suisse Palaedino, propose pour les quatre compartiments de sa sicav de droit luxembourgeois Ucits (coordonnée) Axiom Fund (Global Equities, Global Fixed Incomes, Global Diversified et Alternative Investable Index Fund) des parts de ce type. Ces parts sont agréées au Luxembourg et en Espagne et le seront dans l'Espace économique européen avec la directive Ucits 4.

"L'investisseur qui choisira de souscrire une part libellée en "devise-or" sera exposé à la performance du fonds mais aussi aux variations de l'once d'or", indique Jérôme Berset, gérant de portefeuille chez Palaedino AM, qui ajoute que "si cela existe déjà dans des produits off-shore, c'est la première fois qu'une telle offre est proposée dans un cadre réglementé Ucits".

Concrètement, à chaque achat de part, le montant investi sera placé sur les classes d'actifs correspondant au fonds, mais servira aussi à acquérir, pour le même montant et toutes les deux semaines, des contrats futures euro-or. "Cette double exposition revient à avoir une utilisation efficiente du capital puisque la variation du métal jaune, quand elle est positive, s'ajoute à celle du fonds", explique Jérôme Berset. Mais il ne faut pas oublier que le raisonnement vaut également dans l'autre sens. D'autant qu'à 1.368 dollars l'once, sa progression pourrait être limitée. N'est-il donc pas trop tard pour investir sur ce type de produit ? "C'est un outil de diversification contre le risque euro, fortement attaquée ces derniers temps, et pas de spéculation", répond le gérant. Les investisseurs y placeront une partie de leur allocation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2010 à 7:43 :
En réponse aux commentaires ci-dessous,
En fait, ce n?est pas très compliqué. Imaginons qu?un client investisse 1000 euro dans le fonds en classe or, alors ces 1000 euros sont déployés dans les actifs sous jacent du fonds et dans le même temps on s'engage à acheter à terme (disons dans un mois) pour le même montant d'or. Si on fait l'hypothèse que l'once d'or vaut 1000 euros, cela veut dire que dans un mois on achètera une once d'or à 1000 euros (contrat a terme de gré à gré).

Projetons-nous un mois plus tard maintenant et imaginons que le fonds s'est apprécié de 5% et que le prix de l'once d'or s'est lui apprécié de 10% pour se fixer à 1100 euros.

Si le client demande le remboursement de ses parts de notre fonds en classe or, il recevra donc une plus value de 50 euro généré par les investissements du fonds. De plus, comme indiqué plus haut, on s'est engagé à acheter 1 once d'or à 1000 euros. Par contre, maintenant l'once d'or vaut 1100 euros, donc cela représente une plus value de 100 euro pour l'investisseur. Finalement, cela veut dire que l'investisseur recevra 1000 + 50 + 100 = 1150 euros, une performance donc de 15%, contribution venant de la perf du fonds (5%) et de l'or (10%).

J?espère que cela clarifie les choses.
Jerome Berset
Palaedino
Réponse de le 17/02/2011 à 13:46 :
ca me fait penser a l'article que j'ai lu recemment qui relatait la supercherie : tu achetes de l'or, que par securite tu ne stockes pas chez toi, mais que tu gardes a la banque, car tu fais bien entendu confiance a ton banquier ;-)
or vu les cours de l'or, celui ci revends l'or qu'il t'as fais croire qu'il possedait. tu possedes donc en realite de l'air, bien conserve dans les coffres blindes de la banque
a écrit le 17/12/2010 à 8:31 :
Quand je racheterai mes parts, elles me seront payées en or physique ? Comment et qui me livrera mes pièces ou mes lingots ? Palaedino ? Palaedino les aura achetés où ces pièces ou lingots ? Les sociétés de gestion peuvent acheter et vendre de l'or physique ? Pour moi, ça leur est interdit. C'est pas clair tout ça.
Réponse de le 17/12/2010 à 9:43 :
Les contrats Futures permettent de posséder les matières premières sans forcement se charger du stockage
Réponse de le 17/12/2010 à 13:47 :
Oui et à l'échéance du future, il se passe quoi ? Je possède quoi à ce moment là ? Soit du cash (libellé forcément dans une devise), soit du physique. Donc la question d'ari est bonne.
a écrit le 17/12/2010 à 8:25 :
A chaque fois que j'achète des parts, Palaedino abonde mon investissement du même montant pour m'acheter des futures ?
a écrit le 17/12/2010 à 8:22 :
Les futures entrent ou non dans l'actif du fonds ? Avec l'explication de la Tribune, on ne comprend pas le fonctionenment du truc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :