Altaprofits ressort le PEP du placard

 |   |  211  mots
Le précurseur de l'assurance vie en ligne améliore l'offre pour cet ancien produit d'épargne.

Depuis septembre 2003, impossible pour un épargnant d'ouvrir un plan d'épargne populaire (PEP), un produit d'épargne créé en 1992. La société Altaprofits, qui a été la première à lancer un contrat d'assurance vie 100% internet, a pourtant décidé d'améliorer son offre de PEP. L'objectif? Convaincre les particuliers détenant encore un PEP de le transférer chez eux sans perte d'antériorité fiscale, comme la loi l'y autorise.

Effectivement, Altaprofits PEP, géré par E-Cie Vie (Generali), possède de solides atouts: aucun frais sur versement et le même fonds en euros (Eurossima) que celui de la plupart des contrats internet qui a rapporté 4,45% en 2008. Côté améliorations, les frais de gestion sont passés de 0,84% à 0,6% par an, la suppression des frais de 0,5% de couverture PEP pour les contrats de plus de six ans, un enrichissement des unités de compte disponibles (277 supports) et des possibilités d'alerte sur les fonds choisis.

Rappelons les avantages spécifiques du PEP, produit proche de l'assurance vie: la garantie en capital quel que soit le niveau des marchés financiers, l'exonération du prélèvement libératoire de 7,5% et la possibilité de sortie en rente viagère défiscalisée, à condition de le conserver au bout de huit ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :