Que valent les assurances-vie à annuités variables ?

 |   |  333  mots
Un nouveau produit attrayant mais encore cher.

Aux Etats-Unis, ce produit fait un carton : il draine chaque année près de deux tiers de l'épargne retraite. En France, seuls trois contrats, signés Axa, AGF et La Mondiale, sont commercialisés. De quoi s'agit-il ? Des contrats à annuités variables.

Le principe de cette assurance-vie un peu particulière a de quoi séduire. L'épargnant verse un capital de 30.000 ou 100.000 euros et, en contrepartie, l'assureur lui promet une rente à vie dont le montant est fixé par avance. La première originalité, c'est qu'une partie des sommes sont placées sur les marchés financiers, via des fonds profilés. Tous les ans (sauf sur Accumulator Retraite d'Axa), la rente est revalorisée selon des performances constatées. Mais en aucun cas, son montant ne pourra être revu à la baisse !

L'autre avantage est que, contrairement à une rente classique, les sommes restent disponibles comme dans n'importe quel contrat d'assurance-vie. Et en cas de décès, le capital restant est versé aux héritiers. En réalité, les revenus annuels proviennent des premières années du capital. Lorsqu'il est épuisé, une rente viagère prend le relais.

Ce placement est donc à la fois plus souple et plus rémunérateur qu'un Perp, un Perco ou un Madelin, et plus sécurisé qu'une assurance-vie (puisque la rente de départ est garantie). En outre, la période est particulièrement propice, vu le niveau particulièrement bas des marchés boursiers.

Ne vous précipitez pas pour autant sur l'un des trois contrats déjà existants : Accumulator Retraite (Axa), Allianz Retraite Invest4life (AGF) et Terre d'Avenir (La Mondiale). Car ils sont gourmands en frais. En plus des frais d'entrée de 4,5% (4,85% chez Axa), et des frais annuels de gestion de 0,96% (0,99% chez AGF), il faut compter avec un coût de la garantie de revenus supérieur à 1% par an. Mieux vaut attendre quelques mois la sortie de nouveaux produits qui tireront sûrement les prix vers le bas. Concurrence oblige.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :