Les réseaux de santé devenus légitimes

 |   |  183  mots
Copyright Reuters

Au fil des désengagements et des déremboursements de la Sécurité sociale, les plates-formes santé, appelées aussi réseaux de santé ou de soins, sont perçues comme légitimes par les Français. Selon l'enquête récente du réseau Carte Blanche, qu'il s'agisse d'information, de prévention et d'accès aux soins, ces plates-formes arrivent juste derrière la Sécurité sociale et devant l'assureur complémentaire santé ou les associations de patients.

Elles ont la particularité d'agréer des professionnels de santé (opticiens, dentistes, audioprothésistes...) selon des critères de prix et de qualité, et d'avoir pour actionnaires et promoteurs un ou plusieurs assureurs santé ou mutuelles. Elles permettent de réduire les tarifs (de 20 % à 40% selon les réseaux) et jouent aussi un rôle sur le niveau des prestations en intervenant, par exemple en optique, sur la sélection et le référencement des produits. Près de 40 % des personnes interrogées dans l'enquête, jugent très important et 45,4 % assez important, que leur complémentaire santé contienne les services d'une plate-forme santé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2012 à 19:00 :
Humour ?
J'imagine un individu, qui paierait chaque mois à un organisme imaginaire pour avoir droit à un repas de trois étoiles une fois par an, pensez vous sérieusement qu'il se contenterais d'un MacDo, tous les trois ans pour faire faire des économies à cet organisme ? C'est pourtant ce que souhaiteraient les complémentaires santé, que leur adhérents aient droit à une couverture mirobolante (dan
s le contrat) mais ne la consomment surtout pas, si ce n'était tristement vrais ce serai même amusant.

Elles vont même plus loin puisqu'elles laissent croire à la possibilité de dîner chez Michel Guérard et leur impose sous le même nom un surgelé Findus à consommer à domicile.

Chez MacGEN, en plus tu a droit à la garniture chaque année, mais le pain c'est seulement tous les 3 ans.
a écrit le 23/10/2012 à 8:40 :
Les "Reseaux de sante" Rien de plus que des organisation clanique des mutuelles de sante destine a asujetir les professionels de la sante a leurs pratique , leurs tarifs et bientot leurs recommandations (soins , traitement)
Le medecin salarie, en prerdant son independance face aux organismes payeurs, perdra son libre arbitre , ses capacites decisionelles et au bout du compte son " ame et conscience "

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :