Les Français se mettent à Internet... mais pas encore aux banques en ligne

 |   |  317  mots
Même s'ils consultent de plus en plus leurs comptes bancaires sur Internet, les Français restent encore très attachés à leur agence physique.

L'arrivée d'Internet a beau avoir bouleversé les habitudes, les Français restent encore très conservateurs par certains côtés. La preuve avec cette enquête publiée le 12 janvier par le Crédoc et la banque en ligne Monabanq.

L'Internet est rentré dans les moeurs...

Le premier enseignement de ce sondage est que l'usage d'Internet est désormais largement répandu auprès des usagers bancaires. La moitié d'entre eux consultent leurs comptes en ligne, contre seulement 34 % leurs relevés « papier ». De même, pour contacter leur banque, les Français privilégient le site Internet (27 %), avant de se déplacer en agence (21 %) ou de contacter son conseiller par téléphone (12 %). « Les Français souhaitent disposer des moyens d'être autonomes » résume Alain Colin, directeur général de Monabanq.

... Mais les Français ont du mal à se passer de leur agence

De là à choisir un établissement en ligne comme banque principale, il y a un pas ... que peu de Français sont prêts à franchir. A peine 2 % des personnes interrogées sont détenteurs d'un compte courant en ligne (dont 1 % possédant par ailleurs un compte dans une agence physique). Et la révolution n'aura pas lieu en 2010 : malgré toutes les critiques émises à l'encontre des banquiers traditionnels, 88% des Français restent satisfaits de leur établissement. Les griefs des 12% mécontents ? Le niveau des frais bancaires, le manque de conseils, les horaires d'ouverture de l'agence, ou encore son éloignement géographique.

Peu de Français prêts à franchir le pas

Au total, à peine 10% des clients sont prêts à changer de crèmerie. Et, parmi eux, 12% envisagent de se mettre à la banque en ligne. Soit un potentiel global de ... 1,2 % ! La présence d'une agence - même si l'on n'y va que très rarement - est la principale raison expliquant ce conservatisme.

Payez-vous trop de frais bancaires? Comparez les tarifs de 114 banques

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2010 à 8:31 :
Je pense que cela va venir, les banques en ligne sont encore peu présentes et ne peuvent que gagner des parts de marché sur les banques traditionnelles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :