Efigest ne jure que par les trackers

 |  | 318 mots
Lecture 2 min.
l y avait les fonds de fonds. Il y a désormais les fonds de trackers, des fonds indiciels cotés. Une nouveauté dans l'univers de la gestion collective, rendue possible par le développement exponentiel de l'industrie des trackers.

Les trackers, ces OPCVM, cotés en continu et négociables en bourse aussi simplement que des actions, permettent aujourd'hui de répliquer plus de 1300 indices différents spécialisés sur des zones géographiques, styles de gestion, secteurs d'activités ou thèmes d'investissement. L'éventail de l'offre est considérable : ils permettent non seulement d'investir sur les classes d'actifs traditionnelles, actions et produits de taux, mais également sur les prix des matières premières ou même des indices « bear » reproduisant l'évolution inversée de certains marchés - permettant donc de miser sur un baisse des cours. 

Partant de cette observation, Efigest a lancé une gamme d'OPCVM investis exclusivement en ETF. L'idée est de proposer une gestion réactive et diversifiée en tirant profit des atouts des trackers : transparence, liquidité immédiate et faibles coûts. Eric Yancovici, Directeur Général Délégué souligne l'intérêt de cette démarche par rapport à la multigestion classique : « Le principal moteur de la performance des fonds de fonds est l'allocation d'actif. Dans la mesure où la majorité des fonds sous-performent leur indice, sélectionner des gérants nous semble plus porteur de risques que d'opportunités. D'autant que, dans la durée, il n'y a pas de persistance dans la performance des meilleurs fonds. »

Pour une allocation d'actif optimale, le processus de gestion d'Efigest conjugue analyse fondamentale et modèle quantitatif. La gamme se compose d'un fonds éligible au PEA, Pragmatis PEA International, et de deux fonds diversifiés Pragmatis Patrimoine et Pragmatis Réactif. Le second, le plus flexible, vise une performance absolue en misant sur une diversification maximale. C'est à l'aune des résultats de ces fonds que l'on pourra juger s'il est pertinent de concentrer sa gestion sur les seuls trackers, qui prennent, il est vrai, de plus en plus de place dans de nombreux fonds diversifiés.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :