Impôts : parents, combien de parts faut-il déclarer ?

 |   |  258  mots
Copyright Reuters

Avant tout, il faut savoir que les parents isolés peuvent bénéficier d'une majoration de leur quotient familial égale à une demi-part supplémentaire au titre de la première personne à charge lorsqu'ils vivent seuls (sont donc exclus les couples vivant en concubinage). Dans ce cas, il faut cocher la case T page 2 de la déclaration 2042.

Si vous ne respectez pas la condition de vivre seul au 1er janvier 2010, vous pouvez toutefois encore bénéficier de la demi-part supplémentaire si vous avez bénéficié de la demi-part pour l'imposition des revenus de 2008 et 2009. Selon votre situation, il conviendra de renseigner les rubriques cadre A, case E ou K, L et N.

Pour les couples ayant un enfant étudiant, il peut se révéler plus avantageux de ne pas réclamer le bénéfice de l'exonération des salaires afin de préserver le droit à la prime pour l'emploi. Car il faut déclarer un minimum de revenu imposable pour en bénéficier. Il faudra en revanche déclarer la totalité des salaires que l'enfant a perçus.

Pour les enfants majeurs, enfin, un choix s'impose : le rattachement au foyer fiscal ou la déduction d'une pension alimentaire. Avantages de la première solution ? Majoration du quotient familial et abattement pour enfant à charge sur la taxe d'habitation. Bien sûr, il faudra alors déclarer les éventuels revenus de l'enfant. La pension alimentaire, quant à elle, est déductible du revenu imposable, limitée à 5.698 euros par an (3.359 euros s'il vit à la maison).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2011 à 5:53 :
Quel titre absurde ! On déclare ses revenus, ses charges et sa situation de famille... en, aucun cas on ne déclare de "parts"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :