Les pilotes prêts à bloquer le ciel en août

 |   |  487  mots
Copyright Reuters
Le SNPL appelle à la grève dans toutes les compagnies françaises du 5 au 8 août.

Avis de gros temps sur les départs et les retours de vacances début août. Selon nos informations, le SNPL, syndicat des pilotes de ligne puissant et archi dominant dans la plupart des compagnies françaises aériennes, vient de déposer un préavis de grève pour la période allant du vendredi 5 au lundi 8 août.

Cet appel à la grève sur l'un des week-ends les plus chargés de la saison estivale de transport aérien est reconductible. Le texte a été envoyé à Matignon jeudi, aux ministères du travail et des transports vendredi, en même temps qu'à tous les transporteurs. Les pilotes demandent la finalisation d'ici à fin juillet des projets de décrets d'application de la réforme de la Caisse de retraites du personnel navigant (CRPN), une caisse autonome partagée entre pilotes et personnel navigant de cabines (hôtesses et stewards), pour une mise en place le 1er janvier 2012.

Cette réforme, dont l'objectif est d'assurer la pérennité de la CRPN, avait été votée par son conseil d'administration à une courte majorité en 2008. Le gouvernement ne l'a jamais appliquée. Préconisant un allongement de la durée de cotisation et un relèvement des pensions, elle a provoqué une guerre ouverte entre les pilotes et les personnels de cabine. Ces derniers dénoncent une réforme destinée à augmenter fortement les pensions des pilotes, quand ceux-ci parlent au contraire d'équité entre les bas et les hauts salaires (le coefficient d'augmentation des pensions est plus favorable aux bas salaires, auxquels n'appartiennent pas les pilotes).

Fracture syndicale

En février, cette opposition entre navigants était montée d'un cran avec, d'un côté, un préavis de grève des pilotes pour l'application de la réforme et, de l'autre, un préavis des syndicats de personnels de cabine si le gouvernement cédait aux revendications des pilotes ! Une grève dans le secteur s'avérait donc assurée quelle que soit la décision prise. Un casse-tête pour le gouvernement qui, au printemps, a réussi à remettre tout le monde autour de la table.

Rebelote aujourd'hui. Le ministère du travail a élaboré les contours d'un nouveau texte qui convenait aux pilotes. Mais son alter ego aux transports s'y est opposé afin d'éviter un conflit avec les personnels de cabine. Et l'arbitrage demandé à Matignon ne s'est soldé que par la nomination d'un médiateur. « Dans le dernier projet, certaines retraites des pilotes progressent encore de 15 % », déplore un syndicaliste du PNC. « C'est faux, rétorque un pilote. Nous avons fait des concessions en gommant tout ce qui pouvait choquer dans le texte précédent où, dans certains cas particuliers, les pensions augmentaient de 22 %. Désormais, pour ces cas, la hausse est inférieure à 10 %, quand la moyenne des progressions sera de 3 à 4 % ». Le ton monte à la veille de cette période de chassé-croisé estival.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2011 à 7:52 :
Comment pour des "directeurs" gérer ses retraites chapeau, stock-options, augmentations de salaires et...sa propre boite ????

En faisant l'autruche pendant 15 ans face à la montée en puissance des low-cost ( la flotte Air-inter aurait pu faire l'affaire à l'époque....mais non, pas assez chic! )

En proposant un Tour de magie: les bases provinces "productives" avec l'assentiment d'un seul syndicat (snpl) de pilotes actionnaires, les mêmes qui veulent la réforme des retraites à leur seul profit et sont souvent sur long courrier.
La grève de la maintenance jusqu?en décembre et ses conséquences qui peuvent être dramatiques , est passée sous silence comme de bien entendu...

La politique sauce Ligne Maginot et Dien-bien-Phu était conduite par d?émérites "élites" , les résultats on les connait! Rien ne change, ca continue! le goût du mur!
La béquille qui rapporte au groupe c'est KLM, point barre.
Comment imaginer une pérennisation équitable des retraites navigants orientée par un lobby de cette qualité? On peut en douter...
a écrit le 11/07/2011 à 17:45 :
Il est regrettable que les "seigneurs de l'atlantique" aient recours une fois de plus à la grève pour faire avancer des revendications corporatistes au détriment" des usagers ou usagés, c'est selon" et des personnels de cabine.
Les nantis en veulent toujours plus, quitte à écraser au passage le statut des personnels infiniment moins bien lotis (les personnels de cabine). Les pilotes d?Air France en particulier qui sont surpayés (au regard des salaires pratiqués dans l?industrie : ingénieurs, chercheurs, professeurs d?université, cadre sup etc. même en tenant compte de leurs responsabilités) ont une productivité plus faible que leurs collègues allemands et anglais.
Ce n?est pas parce que l?on dispose d?un pouvoir de nuisance incomparable que cela légitimise pour autant son usage en particulier pour un motif bien corporatiste, la grande majorité des Français aimerait le tiers de votre retraite.
Pilote de ligne ou comment Vivre vieux, devenir riche et prospérer.
Au fait aujourd?hui encore un soldat est mort en Afghanistan, prenons de la hauteur
a écrit le 11/07/2011 à 14:02 :
pour obtenir il faut prendre des otages .......merci aux syndicats
a écrit le 11/07/2011 à 12:49 :
La France part terre est de la responsabilité des politiques qui continuent de prôner le libre échange !!!!!
Non les grévistes ne sont pas responsable de la chienlit à venir .
la liste est longue des deja tués par ce libéralisme de malades mentales et la liste ne fait que s'allonger..
Qui est en train de faire de la France une nation en banqueroute?
a écrit le 11/07/2011 à 12:02 :
Nous sommes pilotés par des irresponsables très bien payés, donc ayant les moyens d?emmerder le monde.
Et si Air France est maintenant de statut privé, il y a de beaux restes de l'ancien statut.
Enfin, avant d'être de statut privé, Air France a du être renflouée en grand par le contribuable sous peine de déposer son bilan.
C'est déprimant.
a écrit le 11/07/2011 à 9:14 :
Pour info AF est une entreprise privée et la caisse de retraite des navigants est autonome et ne coute pas un sou aux contribuables. La reforme prévoit de faire travailler plus longtemps les hotesses et stewarts pour augmenter les pensions des pilotes. De plus ils pourraient continuer 25 ans avec ce système avant que les ressources de la caisse ne soient épuisées. Y a pas le feu au lac comme on dit sauf pour ceux qui souhaitent en tirer profit...
a écrit le 11/07/2011 à 8:06 :
Cette réforme sous couvert de pérennisation nécessaire ne favorisera que les plus fortes retraites des pilotes au détriment des plus modestes hôtesses et stewards, la majoration entre 50 et 60 ans actuelle correspond à 25% de la totalité de la pension de ces derniers...la faire sauter entre 50 et 55 ans est purement destructeur et ne tient pas compte de la pénibilité du métier de PNC qui ne s'exerce pas assis !
Les 37 dirigeants qui envisagent de partir avec 2 M? de chapeau et qui n'ont rien fait pour contrer efficacement le développement des Low-coast depuis 15ans doivent regarder cela avec serenité...le salaire d'entrée du PNC n'a pas augmenté en 30 ans, quid des big boss....???
a écrit le 11/07/2011 à 7:49 :
Une seule solution: la refonte TOTALE de TOUS les régimes, en particuliers spéciaux, dans UNE seule et unique caisse de retaite à régime unique mais étude des dossiers particuliers.
Réponse de le 11/07/2011 à 14:26 :
Bien d'accord avec vous!
a écrit le 11/07/2011 à 6:42 :
C'est FRANÇAIS ,la grève des transports pendant le temps des vacances,vive le temps des privatisations pour tous ses services qui empoisonnent notre pays
Réglez vos problèmes en interne et foutez-nous la paix,si vos syndicats feraient leur boulot vous n'en serriez pas là,car pour eux c'est toujours NON mais jamais de solutions
<< soyez content d'avoir du boulot et que les problèmes qui vous touchent sont les mêmes que dans les autres secteurs qui eux à l'inverse de vous,ne prennent pas les autres en otage >>
Parole d'un retraité qui vous comprend,mais qui n'approuve pas votre façon d'agir
Bonne journée

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :