La Tribune

Nudité et humour : comment les étudiants québecois manifestent contre la hausse des frais de scolarité

AFP - Des étudiants de Montréal manifestent contre la hausse des frais de scolarité
AFP - Des étudiants de Montréal manifestent contre la hausse des frais de scolarité (Crédits : AFP)
latribune.fr (source AFP)  |   -  391  mots
Pour protester contre une hausse des frais de scolarité, les étudiants québécois ont choisi la manière originale : ils ont décidé d'investir les rues de Montréal, et de défiler nus, au rythme des slogans "Le corps étudiant contre la hausse", "Charest tu veux notre peau", "On se les gèle pour le gel"...

On ne pourra pas dire que les étudiants québécois manquent de conviction, d'audace et d'originalité. A la douzième semaine d'une grève étudiante marquée par des centaines de marches, ponctuée de heurts avec les policiers, les manifestants ont joué le grand jeu jeudi soir. Poitrine dénudée, les mamelons à peine recouverts d'un ruban rouge - couleur du mouvement d'opposition à la hausse des droits de scolarité - pour les femmes; torses velus, jambes blanches et slip pour les hommes, les étudiants ont paradé dans les rues de la métropole québécoise sous une pluie fine. Des milliers d'étudiants opposés à la hausse des droits de scolarité ont défilé nus jeudi dans les rues de Montréal, sous le regard amusé des policiers, pour exiger plus de "transparence" du gouvernement de la province confronté à une contestation estudiantine sans précédent.

"Le corps étudiant contre la hausse", "Charest tu veux notre peau", "On se les gèle pour le gel" des droits de scolarité, avaient peint les manifestants sur des pancartes ou directement sur leur peau. Plus de 170.000 étudiants de la province francophone de huit millions d'habitants s'opposent toujours à l'imposition d'une hausse de 1.625 dollars canadiens sur cinq ans (1250 euros) des droits de scolarité à l'université. Avec cette augmentation annuelle de 325 dollars, les étudiants et leurs familles devraient débourser à l'avenir 3.800 dollars soit 2925 euros.

Tentant de dénouer l'impasse, le Premier ministre québécois Jean Charest a proposé la semaine dernière une hausse de 1.785 dollars sur sept ans (255 dollars/an) et une valorisation des bourses étudiantes, mais cette offre a été balayée du revers de la main par les associations étudiantes en grève. Celles-ci plaident soit pour un gel des droits de scolarité, soit pour la gratuité scolaire, et exigent des états généraux sur le financement et la gestion des universités québécoises, fréquentées d'ailleurs par quelque 10.000 Français.

Les étudiants ont promis d'assiéger vendredi la petite municipalité de Victoriaville (170 kilomètres à l'est de Montréal) où a lieu le congrès du Parti libéral québécois (PLQ) du Premier ministre Charest, faisant fuir ce dernier : la formation au pouvoir depuis neuf ans devait se réunir à Montréal, mais a décidé de changer de lieu afin d'éviter les manifestations.

Réagir

Commentaires

Julien L'apostat  a écrit le 04/05/2012 à 18:23 :

Ces avec certain gens plus avancés dans le temps que la nudité cause problème... leur esprit a eut le temps d'être corrompus! Les jeunes gens sont toujours plus prompt et libéré...le prétexte vient vite. Une sortie toute en blanc! Le peuple fait l'amour. Le peuple dépasse les blocages psychologiques...vécues par leurs formes...Riant haHaha, Oui, L'état de félicité. Le peuple fait la rue pour la nation. Les étudiants sont toujours plus ouverts que la moyenne aux extrémités, car ils sont continuellement plongés dans ces livres...ainsi connaissant la relativité de toutes choses, et avec l'esprit candide issu de la jeunesse...ils arriveront gagnant! Ce jeune peuple n'a pas encore vendu son âme ...pour un statue social...et tous s'exclame librement ! L'état de grâce dépasse tout statut! - D'autres part, les entreprises de sondage émettent des spéculations social avec leur questionnaire ciblant un millier personnes ou moins : Et bien que vallent -t-ils contre 200 000 personnes actives sur le pavé!Ces du sondage live!! QUe spéculez-vous...? sans ommettre des milliers d'autre éparpillés! Les Réseaux publiques peuvent bien s'afficher puritain...et forcément tous habillés nous garder de leur envie de chié!...Mais, l'Esprit d'un temps marchant la rue...procède de tel manière qu'ils ne peuvent pas davantage le nier!...LA communication est faites!Des millions $ et des milliard$ sont gaspillés!Voila, Sur internet leur agents peuvent effacer un a un ...et nier touts phénomènes contre leur esprit puritain...mais comme Jules Caesar disait : c'est ceux qui la marche..qui la gouverne sic. Depuis plus de 10 ans que les gens sont blazés...des politiques....et la jeunesse forcément par sa fougues...débute la marche! MALHEUR a touts les vieux qui ont vendu..leur âme pour un statue sociale...xyz! Gouvernement libéral...qui ne suffit plus a sa doctrine! Les complaisants, les planqués...voila l'impudence! - UN PEUPLE TOUT NUE N'EST JAMAIS VAINCU

evariste99  a répondu le 05/05/2012 à 6:56:

Poil au nez !! Dis donc, Juju, il va falloir arrêter la fumette et réviser les cours d'ortograf !!!

Du Q_bec  a répondu le 16/05/2012 à 7:36:

Je suis québécois et j'ai déjà fini mes études. Je suis pourtant solidaire du mouvement étudiant. Merci pour votre commentaire de soutient. Le soutient des Français pourrait enflammer le mouvement et lui permettre de regagner la popularité qu'il mérite.

Pendant que les étudiants protestes pour le gel des droits de scolarité, le gouvernement se prépare à "détruire" environ 55% du nord québécois au nom de la croissance économique et ce, avec des retombées banales pour les Québécois. Le gouvernement affirme que c'est 45% du Nord québécois qui sera protégé. De mon point de vue, c'est 55% du territoire qui sera détruit. Le verre est à moitié plein ou à moitié vide je suppose... Pendant ce temps, les allégations de corruption pleuvent et le gouvernement entretiendrait des liens étroits avec le crime organiser. La crise étudiante n'est qu'un leurre du gouvernement Charest qui voulait détourner l'attention de la crise qui attaque son parti. Décidément, on devrait apprendre davantage à repérer les 36 stratagèmes de l'art de la guerre chinois.

Patrickb  a écrit le 04/05/2012 à 15:45 :

Bon, les infos canadiennes doivent se tromper parce qu'elles disaient par plus tard qu'hier que c'était une hausse de 1800 dollars :-)

superflybean  a écrit le 04/05/2012 à 9:35 :

Il font bien les étudiants, pour une fois qu'ils y en a qui résiste avec une action concrète a la connerie congénital de Charest et de ces libéraux corrompus. Si ça peux mener a les effacer de la carte comme au fédéral ces marionettes de power corp....Quel bonheur ce serait pour les Québecois.

De Q_bec  a répondu le 16/05/2012 à 7:40:

Tout à fait! Et la bataille pour la gratuité scolaire n'a pas de frontière.

TOUT L'MONDE TOUT NU pour la gratuité scolaire !!! :P