Cap-K se diversifie dans les chaussures

 |   |  295  mots
(Crédits : DR)
Spécialiste de la mauvaise vibration, la PME a conçu des semelles spécialisées.

Lancement réussi pour les chaussures Cap-K. Cette nouvelle gamme dotée de semelles antivibrations fabriquées par la société toulousaine de Marc Capdepuy, spécialiste de la vibratoire acoustique. Au départ, ce champ de compétences a d'abord été développé par des ingénieurs pour aider les industriels à limiter les mauvaises vibrations : sur les fusées, dans les moteurs, les avions, etc. La PME Artec Aerospace, également présidée par Marc Capdepuy travaille sur ces phénomènes pour des grands comptes comme Airbus. L'entreprise planche notamment sur les avions composites, plus rigides et donc plus sensibles aux vibrations.

Antifatigue et antimal de dos

Souhaitant se diversifier, les dirigeants d'Artec ont voulu capitaliser sur le savoir-faire de l'entreprise, lancée en 1995 via la technologie SPADD, pour « Smart Passive Damping Device ». Objectif : amortir les vibrations ailleurs que pour l'industrie aéronautique ou spatiale, tout en développant des produits propres. Après une étude de marché, et deux années de R&D supplémentaires, en lien avec le milieu médical et l'agence Midi-Pyrénées Innovation, les choix se sont portés sur les chaussures. « Les problématiques de rigidité, d'amortissement des ondes et des chocs restent les mêmes, explique Marc Capdepuy. L'homme moderne marche sur des sols durs en permanence. Notre système permet de concevoir des chaussures antifatigue et antimal de dos. Elles sont à la fois rigides et dotées d'un bon amorti. »

Cap-K a donc lancé une collection homme/femme d'une quinzaine de références et initié un système de journées portes ouvertes chaque premier samedi du mois. Des études commerciales sont en cours avec l'Espagne et le nord de l'Europe. « Nous travaillons aussi à notre saison d'été 2011 », assure Marc Capdepuy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :