Les socialistes européens accusent Berlin de nuire à la stabilité de l'euro

Dans un communiqué, le président du groupe socialiste au Parlement européen, l'allemand Martin Schulz estime que "les tergiversations de Mme Merkel ont contribué à aggraver la situation de la Grèce et à nuire à la stabilité de l'euro"
(Crédits : DR)

Les socialistes européens accuse la chancelière allemande d'avoir contribué aux difficultés actuelle de la Grèce et, par ricochet, à la stabilité de l'Europe. "Les tergiversations de Mme Merkel, qui sont surtout motivées par la perspective d'un scrutin régional à haut risque pour elle dans le Land de Rhénanie-du-Nord, ont contribué à aggraver la situation de la Grèce et à nuire à la stabilité de l'euro", écrit ce mercredi dans un communiqué le président du groupe Socialistes et Démocrates au Parlement de Strasbourg, son compatriote Martin Schulz.

Ce membre du SPD estime par ailleurs que tout nouveau retard menacerait la stabilité de tous les pays partageant la monnaie unique. "Les dirigeants européens ont mis des semaines à se mettre d'accord sur un plan d'aide à la Grèce. Je constate qu'il a fallu moins de temps aux gouvernements européens pour voler au secours de leurs banques menacées de faillite à la suite de la crise financière de 2008" estime Martin Schulz.