L'euro poursuit sa baisse... ce qui profite au commerce extérieur de la zone

 |   |  239  mots
(Crédits : © )
La devise européenne est repartie à la baisse ce mardi face au dollar, un repli renforcé après l'annonce de l'interdiction des ventes à découvert en Allemagne.

Le rebond de l'euro aura été de courte durée. La devise européenne est repartie à la baisse ce mardi, après avoir profité en début de journée de l'annonce d'un remboursement par la Grèce de 8,5 milliards d'euros de prêts grâce au versement de l'aide européenne de 14,5 milliards. L'euro était même repassé au dessus de la barre de 1,24 dollar.

Vers 20 heures, l'euro valait ainsi 1,2269 dollar, contre 1,2394 dollar lundi soir. Il se rapproche ainsi de son plus bas niveau en quatre ans (1,2235 dollar pour un euro), touché lundi matin. Le repli de la monnaie unique a été conforté par l'annonce de l'interdiction des ventes à découvert en Allemagne.

Ce repli fait en tout cas le bonheur des entreprises européennes, qui semblent avoir profité de la faiblesse de l'euro en mars. Pour ce mois, la zone euro a enregistré un excédent commercial de 4,5 milliards d'euros, en forte hausse par rapport aux 2,4 milliards d'euros affichés en février et comparé au montant dégagé en mars 2009 (1,6 milliard d'euros), selon les premières estimations du bureau des statistiques européennes, Eurostat.

Les exportations ont augmenté de 22% sur un an alors que les importations n'ont progressé que de 20%. En données ajustées des variations saisonnières, l'excédent commercial s'inscrit à 600 millions d'euros, contre 3,4 milliards d' euros en février alors que les exportations ont crû de 7,5% sur un mois et les importations de 10,3%.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2010 à 5:57 :
Grand coup de chapeau aux Allemenands qui osent prendre les mesures qui s'imposent pour limiter la spéculation par les grands groupes financiers. A contrario HONTE à nos gouvernants qui démontrent bien qu'ils sont aux ordres du grand capital ! De telles mesures devraient être prises par l'ensemble des gouvernants du monde qui tot ou tard se trouveront dans les mêmes difficultés si on laisse la bulle continuer d'enfler.
a écrit le 19/05/2010 à 5:49 :
Grand coup de chapeau aux Allemands qui osent prendre les mesures indispensables pour limiter la spéculation par les grands groupes financiers. A contrario HONTE à nos gouvernants qui démontrent bien qu'ils sont aux ordres du grand capital !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :