Les entreprises françaises font de plus en plus appel à l'intérim

 |   |  224  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Sur un an le nombre de salariés intérimaires a progressé de près de 24%. Mais Pôle Emploi, qui dévoile ces chiffres, souligne qu'on est encore loin du niveau qui prévalait avant la crise.

L'emploi intérimaire en France a poursuivi sa progression sur un rythme soutenu en octobre mais reste encore loin de son niveau d'avant la crise. Selon les statistiques publiées mercredi par Pôle Emploi, on recensait, fin octobre, en France 656.100 intérimaires, soit une hausse de 3,1% sur un mois et de 23,8% sur un an.

Par rapport au point bas touché en mars 2009 (473.581 emplois), au plus fort de la crise économique, le rebond atteint 38,5%. Mais comme le souligne Bernard Ernst, directeur des statistiques, enquêtes et prévisions de Pôle Emploi "on n'est pas encore au point haut du début de l'année 2008, où l'on avait atteint 732.000".

L'industrie regroupait à elle seule 45,3% des intérimaires fin octobre, un poids prépondérant qui s'est accru en octobre, puisque le secteur affiche la plus forte progression (+5,8%). L'emploi intérimaire a augmenté de 3,6% sur un mois dans le tertiaire, alors qu'il a reculé de 0,3% dans la construction. Les postes d'ouvriers représentent près de 80% de l'ensemble des postes en intérim. C'est cette catégorie qui enregistre la plus forte progression sur un an (+26,4%).

Sans surprise, les intérimaires constituent une population toujours jeune, puisque près de la moitié d'entre eux ont moins de 30 ans. La part de cette tranche d'âge a toutefois légèrement reculé au cours des 12 derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/12/2010 à 15:20 :
Le travail intérimaire est l'esclavage du 21em siècle et la démonstration de la régression sociale de la France...Jean-Claude Meslin
a écrit le 08/12/2010 à 14:48 :
Pas folles les guepes !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :