L'Espagne, elle aussi gangrenée par le travail au noir

Selon une récente étude, l'économie souterraine représenterait 21,5% du PIB espagnol

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Il n'y a pas qu'en Grèce que le travail au noir gangrène l'économie locale. Si les autorités européennes semblent se focaliser sur le cas hellène, l'Espagne est, elle aussi, minée par ce phénomène. Comme le révèle une étude réalisée par la fondation espagnole des Caisses d?Epargne. L'économie souterraine représenterait ainsi 21,5% du PIB en Espagne. Il y aurait plus de 4 millions de travailleurs au noir alors que l?Espagne affiche un taux de chômage record en zone euro avec 25% de la population active. A l'origine de cette montée en puissance : la détérioration des conditions économiques, précise l'étude qui ajoute pourtant que cette pratique a débuté en période de croissance économique en raison de la forte augmentation des impôts. Et qui dit accroissement de la pression fiscale dit renforcement du travail au noir.

Et comme d'habitude, soucieuses de conserver leur compétitivité, les entreprises auraient favorisé les emplois au noir. Pour certains économistes, la croissance de cette économie officieuse n?est qu?une résultante passagère liée à la dégradation de l?économie. Elle devrait se réduire dès que la situation économique du pays s?améliorera. Pour d?autres, la situation est plus inquiétante, elle montre la persistance en Espagne d?usages éloignés des standards européens et nécessite des mesures permettant un meilleur contrôle et une analyse plus en phase avec la réalité du marché de l?emploi. le FMI va-t-il tenter la aussi de remettre les choses en ordre ? On retrouve, par ailleurs, les mêmes symptômes dans les autres pays du sud de la zone euro. Outre la Grèce, L?activité en Italie ou au Portugal reste «gangrenée» par le travail au noir.Le développement de cette économie officieuse n?est pas sans incidence sur la situation économique du pays. Elle agit comme une concurrence déloyale face aux entreprises qui cotisent, mais surtout elle priverait l?Espagne de 30 milliards de recettes supplémentaires, ajoute l'étude.

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 28/05/2012 à 18:08
Signaler
Que les media arrêtent de se faire les chantres des politiques, des économistes empêtrés dans leurs mensonges, félonie !! ==> cf une vue RÉALISTE et LUCIDE de la situation mondiale actuelle, qui tire les ficelles ? : http://www.youtube.com/watch?v=...

à écrit le 28/05/2012 à 12:29
Signaler
Quand on parle de travail au noir,en France, il faut faire la différence entre celui ou celle qui a d'une part, un emploi déclaré, et d'autre part, fait des petits boulots au noir pour arrondir les fins de mois, baby sitter, jardinier, bricoleur, etc...

le 28/05/2012 à 15:10
Signaler
Ces jérémiades sur l'exploitation des gentils salariés par les vilains patrons ou encore sur la finance mondiale sont lassantes de naïveté et de servilité à une idéologie en faillite économique et morale dans le monde entier. Quand probablement plus ...

le 28/05/2012 à 17:38
Signaler
@Calade: le travail au noir est du travail au noir dans tous les cas, même si tu cherches à t'excuser de tes agissements. Si les gens sont de plus exploités, c'est qu'ils en redemandent !!! Il suffit de lire les commentaires des jeunes qui jalousent ...

à écrit le 28/05/2012 à 11:30
Signaler
A savoir que Christine Lagarde touche par son poste au FMI la coquette somme de 380000euros/ans et que comme tout fonctionnaire diplomate elle est totalement exonérée d'impot sur cette somme..... Pour donner la leçon il faudrait être capable de la re...

à écrit le 28/05/2012 à 10:58
Signaler
Mais n'importe quoi, étude à la noix oui! Les gens qui bossent au "noir" vous croyez qu'ils font ça pour mettre des ronds de côté ou pour vivre??? Un peu de bon sens, l'argent qu'ils gagnent, ils le dépensent et payent la TVA... L'argent ne va pas fo...

à écrit le 28/05/2012 à 10:57
Signaler
Le travail au noir est bien combattu en Allemagne, encerclement des chantiers par la police et zoll et personne n'y echappe.... fortes amentes pour les tricheurs suppression des indemnites chomage remboursement exigee et prison immediate. L'exemple ...

le 28/05/2012 à 11:44
Signaler
Ah ouai super exemple, un peu plus de flicage, c'est tout ce dont à besoin l'europe... Pfffff Et vraiment, ça va certainement les aider à s'en sortir... Quelle bonne idée!

à écrit le 28/05/2012 à 9:35
Signaler
Comme à Marseille, API + allocs+RSA + trafic de shit + boulot au black + prime à l'emploi. Au moins en Espagne c'est beau pour passer ses vacances..

à écrit le 27/05/2012 à 22:13
Signaler
Attention : a-t-on encore le droit de parler de "travail au noir" ? N'est-ce pas une expression raciste au 21ème siècle ? L'exemple bientôt fait avec Zemmour ne suffit-il pas ? Et la mise en cause des Grecs qui "ne paient pas d'impôts" par Christine ...

à écrit le 27/05/2012 à 19:05
Signaler
L'Espagne, l'Italie et bien d'autres pays ont bâti leur force et leur organisation sur le travail en famille avec 3 emplois pour le chef de famille déclaré pour un seul emploi. Depuis l'Europe et pire l'€, ils ont du se plier aux charges sociales int...

à écrit le 27/05/2012 à 18:34
Signaler
donc je confirme que Christine a raison comme la Grèce n ayont pas peur des mots il est très chaud sur l Italie depuis des décénies ainsi que le Portugal qui pratique ce sport comme étant une juste cause sur le dos des européens sincère alors je dema...

à écrit le 27/05/2012 à 15:19
Signaler
les riches expatriés fiscaux qui fraudent le fisc Espagnol, c'est pas du travail au noir?

le 27/05/2012 à 20:11
Signaler
Le problème n'est pas lié à quelques centaines de riches mais aux millions d'individus qui n'en peuvent plus de se faire spolier. Quand le travail au noir concerne autant d'individus, c'est que la collectivisation qu'on nous impose par la violence fi...

à écrit le 27/05/2012 à 14:35
Signaler
La véritable gangrène des économies, ce sont les impôts spoliateurs et les réglementations ubuesques et injustes. Le travail au noir est la réaction légitime et rationnelle des hommes libres face à la violence immorale des Etats providentiels obèses....

le 27/05/2012 à 16:40
Signaler
A vous lire, les impôts sont inutiles et sont une forme de vol. Faut pas pousser, quand même! Le jour où vous vous ferez cambrioler, vous allez dans ce cas refuser l'enquete policière. Idem quand vous vous ferez agresser. Et quand (ou si) vous vous p...

le 27/05/2012 à 18:16
Signaler
@spip. bien sûr, vous n?avez pas tort sur le principe mais le fait est qu?un juste taux d?imposition et ou de taxation devrait ètre la règle qui permettrait de ne pas être incité à frauder mais nous avons des sociétés qui veulent être assistées et s...

le 27/05/2012 à 20:02
Signaler
L'Etat et ses succursales communistes sécu et hôpitaux publics démontrent leur incompétence au quotidien : qualité en recul permanent, mises en danger des malades de plus en plus fréquentes, mépris systématique, pénuries de soins grandissantes en vil...

le 27/05/2012 à 21:35
Signaler
Qu'est ce qui différentie le travail au noir du travail légal ? Pour le travailleur, rien, absolument rien ! La seule chose qui change, c'est l'aspect aigri ou repus du contrôleur du fisc.

à écrit le 27/05/2012 à 13:41
Signaler
Le problème n'est pas le travail au noir, c'est le travail plus les aides sociales. Si on se débrouille et ne demande rien ça ne change pas grand chose et dans tout les cas VOUS PAYEZ LA TVA comme taxe ! Par contre aides sociales, logement, chomage ....

à écrit le 27/05/2012 à 12:57
Signaler
Enfin, merci à la Tribune de révéler ce que tout observateur objectif peut voir chaque jour. Il y eut un certain président Français qui déclarait trop d?impôts tue l?impôt en foi de quoi comme tous les politicards Français, il les a augmentés. En Fra...

à écrit le 27/05/2012 à 12:56
Signaler
Ce n'est pas nouveau du tout ... cela fait 20 ans que le travail au noir représente 20 % du PIB en Espagne ....

à écrit le 27/05/2012 à 12:20
Signaler
La fraude et la corruption sont les vraies racines du sous-développement...

le 27/05/2012 à 13:05
Signaler
Certes, mais la fraude, se developpe sur la hausse des impots ! Le travail au noir, prospere quand les etats augmente les impots ! En fait trop d impot tue l impot !

à écrit le 27/05/2012 à 11:50
Signaler
Christine Lagarde demande aux Grecs.... Pq le pluriel?

le 27/05/2012 à 15:18
Signaler
MELENCHON demande démission de C LAGARDE pour avoir dit que les grecs devaient commencer à payer leurs impôts car pour MELENCHON et tous les bobos de gauche : un riche ça triche , un pauvre ça triche pas !

le 27/05/2012 à 17:54
Signaler
Avec son salaire il est mal placé cs gugus

à écrit le 27/05/2012 à 11:43
Signaler
et en france quel est le pourcentage ???????

le 27/05/2012 à 12:09
Signaler
Quel pourcentage ? Mais surtout pourquoi?

le 27/05/2012 à 13:03
Signaler
Evidemment en France il y a aussi de travail au noir ! En particulier dans de batiment !! Mais cela peu se generaliser, en effet pour ne pas payer les taxes, il peut devenir utile de faire faire au noir !

le 27/05/2012 à 15:49
Signaler
Pour limiter ce travail au noir, la France à mis en place : La TVA à taux réduit dans le bâtiment Mais surtout l'auto entrepreneur Quel impact ? Voir le nombre d inscription d AE depuis la création du système ( c est assez important) Ces AE co...

le 27/05/2012 à 16:45
Signaler
Ils cotisent effectivement, sur la somme (chiffre d'affaires) qu'ils veulent bien déclarer, en s'arrangeant pour rester sous le seuil d'application du régime. Très avantageux car pas de compta à tenir, un compte pro sur lequel sont déposées les recet...

le 27/05/2012 à 17:08
Signaler
je confirme, un auto entrepreneur c est une partie legal et au dela du seuil tout au black par contre la plupart des auto entrepreneurs avaient deja une activite avant et elle etait 100% au black

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.