Espagne : la dette des banques envers la BCE crève le plafond

 |   |  323  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La dette des banques espagnoles envers la Banque centrale européenne a battu en avril le record déjà historique du mois précédent, pour atteindre 263,5 milliards d'euros.

Les banques espagnoles doivent 263,5 milliards à la Banque centrale européenne (BCE). Ce record atteint en avril dépasse le précédent, déjà historique, du mois précédent de 227,6 milliards d'euros. Ce montant est aussi un indicateur de la capacité ou non des banques espagnoles à recourir au marché (au lieu de la BCE) pour se financer.
Le recours des banques espagnoles à la BCE avait augmenté jusqu'à 131,9 milliards d'euros en juillet 2010. Puis il avait régulièrement baissé, descendant jusqu'à 42,23 milliards en avril 2011.  Et depuis juillet, il est reparti à la hausse, selon les chiffres de la Banque d'Espagne. Entre mars et avril, il a grimpé de 15,8%.

Les injections de liquidités en décembre et février de la BCE ont attiré les banques espagnoles

Le montant est dopé par l'injection de liquidités par la BCE, qui a réalisé en décembre et février deux opérations de prêt sur trois ans, à des taux avantageux, aux banque s de la zone euro. La première a attiré plus de 500 banque s pour un montant de 489 milliards d'euros, la deuxième 800 banque s pour 530 milliards euros. Ces injections de liquidités visaient à aider les banques , qui ont du mal à se financer sur les marchés, dans un climat général de défiance.

Le secteur bancaire espagnol subit une nouvelle réforme

Pour tenter d'assainir le secteur bancaire espagnol très exposé à l'immobilier, le gouvernement a annoncé vendredi une nouvelle réforme du secteur financier, qui obligera les banque s à provisionner 30 milliards d'euros supplémentaires en 2012.  Les quatre plus grandes entités espagnoles, Santander, BBVA, Caixa Bank et Bank ia (en voie de nationalisation partielle), devront à elles seules mettre de côté plus d'un tiers de ce montant  soit 11,3 milliards d'euros.
La nouvelle réforme s'ajoute aux précédente mesures introduites en février, qui imposaient déjà 53,8 milliards d'euros de provisions de plus en 2012 aux banques .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2012 à 18:11 :
Dans quelques temps, la BCE va se rendre compte qu'elle a aussi son lot de "subprimes" souscrits par des états surendettés, en déficit structurel et donc bien en peine de rembourser après 3 ans voire à la St Glinglin ses injections de liquidités.
a écrit le 14/05/2012 à 16:48 :
Soit 5600 Euros par habitant d'emprunt à la BCE, ça commence à faire bcp ! Dire que ce pays avait un système financier qualifié de "parmi les plus solides" il y a 4 ans, c'est rassurant ... Mais en France, tout va bien selon Noyer : aussi bien qu'en Espagne avec un système aussi solide, c'est ça ? Et bien sûr, on demande aux Etats d'aligner les recapitalisations, mais surtout sans toucher aux privilèges des banquiers et sans diluer leurs pauvres actionnaires, et en demandant aux contribuables de faire des efforts, ce qui entraine la récession. Quand ce sketch va-t-il finir ??? Et dire que j'ai toujours voté à droite et que je n'ai pas à me plaindre de mon sort, mais cela me révolte ! A contrario, voter à gauche pour que les Etats augmentent les dépenses et les taxes sans faire de réformes de fond (tout en promettant l'inverse), ce n'est absolument pas la solution non plus ... Globalement, c'est kafkaïen et atterrant, et j'ai bien peur que le mauvais sort Grec finisse par nous atteindre violemment et rapidement : une économie qui part en sucette, les grands partis politiques qui se décrédibilisent ce qui fait malheureusement la place belle aux extrémistes de tout bord, et une dette qui devient insoutenable. Au secours, y a quelqu'un (et pas un extrémiste svp) pour allumer la lumière et nous redonner un peu d'espoir ???
Réponse de le 14/05/2012 à 21:44 :
Toi qui est à droite, il fallait voter Dupont-Aignan et Bayrou il y a 5 ans.
a écrit le 14/05/2012 à 16:35 :
Allez, tous avec moi : "TOUT-VA-BIEN !". Je répète : "TOUT-VA-BIEN !". Rompez !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :