Privatisation de la Royal Mail : les syndicats préparent le retour à l'envoyeur

Le gouvernement britannique a lancé, jeudi, la privatisation de la Royal Mail. Son service postal national fera son entrée en Bourse dans les "prochaines semaines". Les syndicats prévoient un mouvement de grève de grande ampleur pour manifester leur opposition au projet.
Le gouvernement britannique a lancé, jeudi, la privatisation de la Royal Mail / Reuters.

A peine lancée et déjà contestée. Les syndicats britanniques sont montés au créneau, jeudi 12 septembre, après le lancement officiel de la privatisation de la Royal Mail, le service postal national. Le gouvernement conservateur a ainsi annoncé, hier, son entrée en bourse dans les "prochaines semaines", qui devrait valoriser l'entreprise - près de cinq fois centenaire - à hauteur de 3 milliards de livres (3,5 milliards d'euros). Il s'agit de la plus grande privatisation depuis celles menées dans les années 1980 par l'ex-Premier ministre conservateur Margaret Thatcher. Londres doit ainsi céder 51% des parts qu'elle possède dans le service.

"C'est un jour important pour le Royal Mail, ses employés et ses clients (...) Le gouvernement agit pour assurer un avenir sain au groupe", a commenté le ministre du Commerce, Vince Cable. Sur Twitter, le Premier ministre, David Cameron, a écrit que cette privatisation avait "pour but de permettre l'investissement, et d'assurer un service de première classe qui est crucial".

Une pétition de 160.000 signatures

Une campagne "Save our Royal Mail" a déjà été lancée sur Internet. Elle a mis en ligne une pétition ayant recueilli quelques 160.000 signatures, qui a été envoyée à David Cameron début septembre. "Les personnes âgées, les habitants de zones rurales et les petites entreprises vont être particulièrement pénalisés par les inévitables hausses tarifaires et suppressions de services qui vont suivre", a estimé Mario Dunn, son directeur de campagne. D'après un sondage YouGov pour le Sunday Times, 70% des Britanniques sont opposés à cette privatisation.

"Nous allons continuer à lutter contre cette privatisation et les conséquences potentielles d'une vente sur les emplois", a déclaré Dave Ward, le secrétaire générale de la Communication Workers Union (CWU). Une source syndicale, reprise par The Guardian, a averti que les grèves seraient planifiées pour causer un "maximum de perturbation" et produire "une semaine de chaos nationale".

>>> Lire aussi: La privatisation de Royal Mail ne passe pas comme une lettre à la poste.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 15/09/2013 à 12:05
Signaler
Le gouvernement français ferait bien de prendre exemple de nos voisin britanique c'est-à-dire la privatisation et la fin du monopole de La Poste comme de la sncf, ratp, edf, etc... Voilè une bonne nouvelle pour le portefeuille des contribuables brita...

le 15/09/2013 à 14:05
Signaler
Vous avez sondez les Britishs pour savoir si c'est une bonne nouvelle pour leur portefeuille et leur vie quotidienne ?

le 16/09/2013 à 7:59
Signaler
Avez vous déjà vu le retour de satisfaction concernant la privatisation du rail et du métro? A croire que non au regard de votre commentaire

à écrit le 14/09/2013 à 15:11
Signaler
Pour rentabiliser un max, Cameron pourrait faire poser, pour les futurs timbres, Sa Gracieuse Majesté avec comme arrière plan une pub Coca-Cola par exemple...why not !

à écrit le 14/09/2013 à 12:09
Signaler
Le prive revient plus cher aux états que le public, l'ex de la privatisation de l'armee americaine,dont une etude demontre qu'un mercenaire coute plus cher qu'un soldat.... Et je ne parle pas des disfonctionnements des services prives qui rognent sur...

le 14/09/2013 à 12:47
Signaler
Mais bien sur..... Deja un mercenaire coute plus cher car il va demander le vrai prix du risque de sa vie a celui qui l emploie.... Et j aime bien votre derniere phrase, c est facile de prendre les visible pompier, policier, infirmier qui oui bossent...

le 14/09/2013 à 16:56
Signaler
@@fb: Ah vous prenez vos sources du FMI,tout s'explique,ils ont été bon dans le calcul du cout de l'austerite en europe?! Dans les subprimes?! Mouais continuez comme ca ;)

le 15/09/2013 à 21:23
Signaler
Ouais ! Y a pas que le FMI. Barroso aussi il le dit qu'il faut réduire le secteur public en France. Alors ça doit être vrai !

à écrit le 14/09/2013 à 9:25
Signaler
D'accord avec Gilles. "Vous et vos amis on vous fera rendre gorge etc.." Qui êtes- vous Liliane pour vous croire la représentante du peuple et la nation. Le peuple vous n'avez pas du en rencontrer beaucoup. En fait vous souhaitez un 1789 à l'envers. ...

le 14/09/2013 à 12:13
Signaler
On va pousser votre faux raisonnement plus loin si le "public et para-publique" est si bien pourquoi avez vous peur de perdre vos monopole????? Pourquoi avez vous peur de perdre vos sacro-saint statuts.... Laisse la concurrence totale et entiere arri...

le 14/09/2013 à 12:15
Signaler
bref des politique au simple agent de mairie vous etes les "pires escrocs" de la Republique Francaise! Et non ce n est pas un 1789 a l envers c est un retour au principe de la revolution que vous avez pervertis! Liberte, Egalite, Fraternite!!! l Eta...

le 14/09/2013 à 12:37
Signaler
@Cynique: Un service publique est par definition couteux,vu que c'est un service....Ce concept semble vous echapper. On peut chiffrer le cout d'un hôpital, mais comment chiffrer le benefice que cela engendre a la collectivitee, et bien c impossible d...

le 15/09/2013 à 12:37
Signaler
Vous n'avez pas remarqué que les Français tiennent à leur anciens services publics et que quand on veut les forcer à jouer des entreprises concurrentes fabriquées de toutes pièces, ca ne marche pas : ils ne veulent pas quitter EDF (et l'Europe invent...

à écrit le 14/09/2013 à 6:56
Signaler
La Poste est déjà privatisée. Et les fonctionnaires de La Poste sont ses cadres, imaginez un fonctionnaire qui gère... c'est un peu comme un Mittal ou une Thatcher sans avoir conscience de conduire les gens au bout du rouleau. Quant à Royal Mail, l...

à écrit le 13/09/2013 à 15:41
Signaler
A quand la meme chose en France, il faut virer tous ces fonctionnaires ultra syndiqués et pas qu'à la poste mais aussi à la SNCF, la sécu, les diverses administrations en trop ou le privé gérera mieux et moins cher, etc....

le 14/09/2013 à 12:14
Signaler
+1000 gilles, et pour les autres le passage au privee du rer londonien a été une catastrophe et ont finalement decide de le renationaliser apres des dizaines d'annees de défaillances, d'insecuritee, de sous investissements. Un operateur privee ne peu...

à écrit le 13/09/2013 à 14:09
Signaler
Je n approuve pas forcement toute la politique du RU mais au moins ils ont les C.... d aller au bout malgre les syndicats! Nos politique devraient en prendre de la graine pour EDF, GDF, SNCF, RATP, les differents ports Francais......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.