France et Mali annoncent des mesures après l'attaque à Bamako

 |   |  442  mots
Des assaillants ont tué cinq personnes dans la nuit de vendredi à samedi, dont un Belge et un Français, dans une fusillade visant un restaurant de Bamako.
Des assaillants ont tué cinq personnes dans la nuit de vendredi à samedi, dont un Belge et un Français, dans une fusillade visant un restaurant de Bamako. (Crédits : © Stringer . / Reuters)
Cet attentat, qui a fait cinq morts dont un Français, est le premier visant des Occidentaux dans la capitale du Mali, qui vit depuis 2012 sous la menace jihadiste.

Les présidents français et malien ont décidé de prendre des mesures communes pour renforcer la sécurité au Mali, a annoncé samedi la présidence de la République française, après l'attaque qui a fait cinq morts, dont un Français, à Bamako. François Hollande s'est entretenu avec son homologue Ibrahim Boubacar Keïta et "il lui a fait part du soutien total de la France dans la lutte contre le terrorisme", précise l'Elysée dans un communiqué. "Les deux présidents ont examiné les modalités de la coopération sur l'enquête en cours. Ils ont également décidé de mesures communes pour renforcer la sécurité au Mali", poursuit le communiqué, sans plus de précisions.

Des assaillants ont tué cinq personnes dans la nuit de vendredi à samedi, dont un Belge et un Français, dans une fusillade visant La Terrasse, un restaurant de Bamako très fréquenté par les expatriés, ont annoncé samedi les autorités. Le ressortissant Français, Fabien Guyomard, était âgé de 30 ans et travaillait pour une société américaine de construction. Un ami malien de la victime, Zakaria Maïga, a dit à l'AFP avoir "identifié la dépouille" du jeune homme à la morgue. Célibataire, sans enfant, né le 4 août 1984 en France, Fabien Louis Guyomard vivait à Bamako depuis 2007. Il travaillait à ICMS Africa, une société américaine spécialisée dans la construction de luxe, selon cet ami.

Trois Maliens ont également trouvé la mort dans l'attaque dans et en dehors du restaurant, a dit le gouvernement. Selon un responsable sécuritaire, neuf personnes ont été blessées et deux suspects ont été arrêtés. L'émissaire des Nations unies au Mali, Mongi Hamdi, a annoncé que deux experts internationaux du Service de l'action antimines de l'Onu (UNMAS), figurent sur la liste des blessés.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a présenté ses condoléances aux victimes, en particulier "à la famille de Fabien Guyomard", le Français qui figure parmi les cinq personnes tuées lors de la fusillade survenue dans un restaurant de la capitale malienne. "Des suspects sont actuellement interrogés, mais au stade actuel on ne peut pas en dire plus", a ajouté M. Fabius en appelant les ressortissants français "à la prudence et à suivre attentivement les recommandations de notre ambassade à Bamako".

Deux ans après l'intervention française, le nord du pays reste en proie à l'instabilité. Dans le cadre de son opération antiterroriste Barkhane, l'armée française dispose toujours d'un point d'appui permanent à Gao et d'une base avancée temporaire à Tessalit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2015 à 15:27 :
Il est évident que c'est plus facile que de s'attaquer à Poutine.
Réponse de le 08/03/2015 à 18:44 :
Sauf que c'est bien l'otan qui a voulu aller installer ses missiles en Ukraine...
Réponse de le 08/03/2015 à 21:54 :
Yvan, ou est-ce écrit que l'OTAN a voulu aller installer ses missiles en Ukraine?
A part dans la presse russe que vous relayer sans cesse?
Vous êtes un très bon relai de la désinformation russe, qui permet ensuite a l'ours enragé d'envahir son voisin avec des justifications fallacieuses et délirantes.
C'est la Russie qui a des bases avec missiles et troupes en Europe: Kaliningrad. Kaliningrad n'est pas une région mais une vaste caserne. Et puis la Transnistrie, annexion russe de la Moldavie...... et Sébastopol, plus près de la Roumanie que Marseille de Paris?
La réalité sur le terrain balaie les mensonges que vous relayez.
Pas très dignes vos interventions…..
Et puis, quel rapport avec le Mali?
a écrit le 08/03/2015 à 10:57 :
Une fois de plus notre 'Pdt" se réveille trop tard
Qu'attend t il pour bombarder la Syrie et les camps du Yemen
Réponse de le 08/03/2015 à 18:45 :
Très juste : on les pacifie un grand coup, après, y'aura plus besoin de discuter...
a écrit le 08/03/2015 à 9:20 :
c est tjrs pareil avec la france il faut qu'il y arrive un attentat pour entendre dire après coup que GVT va faire quelque chose.un gouvernement d'incapable;vivement qu'ils dégagent tous
a écrit le 08/03/2015 à 2:29 :
Nous sommes en guerre.
1 seul mort
Pas grand chose...
Réponse de le 08/03/2015 à 18:49 :
Marrant, mais ce type de commentaire me flingue aussi : POURQUOI un gars, ou plusieurs, ont-ils eu besoin de tuer..?? Au pire, ce serait pour tuer le temps. Mais comme passe-temps, je sais pas vous, mais y'a mieux, NON..??
a écrit le 07/03/2015 à 20:05 :
Le désert est vaste et incontrôlable, mais malgré tout les soldats français, pas assez nombreux, et peu aidés (mais ou est donc l'Europe?), ont fait le job. Les extrémistes n'ont plus de points d'attache, ni les moyens dont ils disposaient en 2012. Plusieurs centaines de tonnes de munitions ont été saisi et détruites. Dans le désert, ils se font atomiser, il ne leur reste plus que les zones rocheuses, les villes, les rares zones ombragées et jouer la mobilité par les frontières poreuses libyennes ou algériennes. Donc, les coup foireux en ville, c'est malheureusement une suite logique.
a écrit le 07/03/2015 à 19:46 :
Nos opérations extérieures OPEX, dont le coût budgétaire programmé de 450 millions en 2014 et 2015, ont fini par un coût global au 31/12/2014 de 1250 millions € (1,250 Milliard).....cherchez l'erreur.
La France est partie toute seule en guerre au Mali, au Sahel, en Centre-Afrique, et maintenant c'est le porte avion Charles de Gaulle qui entre dans la danse. ......sans préalablement demander aux autres pays d'Europe de se joindre à nous ou d'adopter une solution européenne, et aujourd'hui nous en payons le prix global.......et ce n'est pas fini.....
Un autre exemple s'il en fallait....les 1250 millions € dépensés pour la présence de l'armée française à l'étranger : OPEX) est à comparer directement au budget de la sécurité intérieure (DGSI : Direction Générale de la Sécurité intérieure), service de protection des français sur notre sol......dont le budget hors frais de personnel était en 2014 de 47 millions, pour les français (avant les attentats de Paris), les crédits alloués ont depuis été révisés en hausse....Le plan Vigie pirates mis en place depuis ces evènements, et directement liés aux errements des "joyeux drilles" de Charlie Hebdo, commencent à coûter très cher aux contribuables français.....on nous parle de 1 million /jour chiffre qui est certainement très en deçà de la vérité.
Depuis nos actions guerrières au Mali, Sahel, et autres sites où les barbares de l'E.I. et consorts continuent de nous faire payer un prix fort, quels sont les progrès constatés ?
Réponse de le 07/03/2015 à 20:17 :
La question est: dans quel état serait l'Afrique du nord, et le Mali en particulier, si nous n'étions pas intervenus?
Une autre pourrait être: Est-ce que les extrémistes au Mali auraient fait le lien avec Boko Haram et Daech si nous n'étions pas intervenus à temps?
-
Votre affirmation "sans préalablement demander aux autres pays d'Europe de se joindre à nous ou d'adopter une solution européenne" est fausse.
L'administration française se bat chaque jour pour essayer de faire bouger l'UE.
Mais, à un moment donné, puisque l'Europe fait l'Autruche, tandis que la situation se dégrade, il faut bien faire des choix..........
a écrit le 07/03/2015 à 13:33 :
Principe US : on va "pacifier" un pays sans tenir compte des réactions en retour.
a écrit le 07/03/2015 à 13:03 :
Le benêt..... Comprend il quelque chose a ce qui ce passe en dehors de l`Elysée?
bientôt 3 ans qu`il nous prouve en toute occasion que non
a écrit le 07/03/2015 à 12:51 :
les dommages collatéraux des expéditions de F.Hollande en Afrique , commencent a peser lourd en vies humaines... il serait tant (temps) au choix , de rapatrier nos soldats en France ,car nous risquons d'en avoir besoins localement.....
a écrit le 07/03/2015 à 11:00 :
ça arrive ... ^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :