Patrick Devedjian nommé ministre chargé du plan de relance

 |   |  105  mots
L'actuel secrétaire général de l'UMP entre au gouvernement pour superviser la mise en œuvre du plan de relance. Il serait remplacé à son poste par le ministre de l'Immigration, Brice Hortefeux.

L'Elysée vient de l'annoncer officiellement ce vendredi. Patrick Devedjian a été nommé au poste de ministre chargé de l'exécution du plan de relance économique de 26 milliards d'euros dévoilé hier jeudi par Nicolas Sarkozy.

Patrick Devedjian a dans l'après-midi annoncé sa démission de son poste de secrétaire général de l'UMP, qui devrait être repris par le ministre de l'Immigration, Brice Hortefeux.

Il s'agit sans doute d'un prélude à un remaniement plus vaste qui devrait intervenir au début de l'année, car plusieurs ministres sont pressentis pour mener la campagne de la majorité pour les élections européennes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo d' avoir accepté une telle tâche : un plan auquel la bourse ni croit pas puisqu'elle continue de plonger à cette heure (13h15) de plus de 3 pour cent.
Un nouveau poste payé et mis en plus au déficit budgétaire qu'en pense Fillon?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les hommes politiques n'ont plus honte et sont au comble du paroxysme de leur promesses.Alors que les finances publiques sont au fond du gouffre à quoi sert ce poste de depense que j'appelle devejean? Christine lagarde,laurent wauquier,luc chatel et celui du budget ne pouvaient-ils pas chapoter cette mission?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au moins un qui aura gagné un emploi grâce à la crise, et pas le pire !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un Challenge intéressant,pour un Patrick DEVEDJIAN en attente depuis longtemps,de pouvoir mettre en application toutes ses capacités !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SVP Mr Deveidjan
Mettez la priorité sur les grands travaux
Réaliser le métrophérique en reprenant la main à cette région incapable
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voilà enfin le marocain que lui a probablement promis Sarkozy en 2007.
Le fidèle soldat est enfin placé (pour 3 ans).
Mais le PR va-til pouvoir se débarasser de certaines ministres plus très en odeur de sainteté (Dati, et autre ministre de l'éco ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le jeu des chaises musicales(politiciennes)et le casage des amis continuent.encore un politicien qui a donné toutes les preuves de ses compétences lorsqu'il fut secrétaire d'état à l'industrie .bravo.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous sommes sauvés ! Alleluia !
Pourquoi ne pas avoir mis à cette place un industriel à poigne avec les pleins pouvoirs sur les administrations ?
Décidément en France nous sommes vraiment des amateurs...
Bon, à part celà, Mr Devedjian a au moins relancé sa carrière !et Mr Sarkozy repris en main l'UMP grâce à son ami fidèle Mr Hortefeux : rien n'est perdu...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Biou tant de vulgarité n'honore pas ceux qui postent. vous dégradez l'idée que l'on peut se faire de l'internaute lambda.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment l'étron écrit par biou a pu être publié? Dans un pays ou les 3/4 des citoyens admettent ne rien connaître aux mécanismes économiques, on peut comprendre que les gens lient de manière primaire "plan de relance" avec "chèque de l'Etat directement versé sur mon compte pour payer mon forfait téléphonique que mes enfants se chargeront de rembourser plus tard par la force de leur travail". Pathétique, on paye toutes les décisions et les contre vérités démagogiques au cours de cette crise. Si on avait réformé l'Etat plus tôt on aurait les moyens de faire un plan avec encore plus d'investissements et encore plus pour les plus pauvres qui trinquent aux prix de leur vie et de leur santé pour une société bloqué par les coporatismes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand on pense que l'ancien patron de Libération a été mis en examen par un juge d'instruction au motif qu'un internaute avait osé poster un commentaire jugé diffamatoire, je ne comprends pas qu'un quotidien économique sérieux comme LaTribune ait laissé passer un post aussi injurieux et diffamatoire que celui de « biou ». Ce dernier fait beaucoup plus fort que le post de Libération en étant non seulement diffamatoire à l?encontre de patrick Devedjian mais aussi d?une grossièreté qui condamne son auteur à la médiocrité. Que fait le modérateur ? Je suis abonné au journal que je soutiens depuis des années mais là, j'avoue que je suis estomaqué. Le débat d'idée est toujours une bonne chose et toutes les sensibilités politiques peuvent s'exprimer dans un quotidien économique mais, de grâce, que le modérateur fasse son travail en refusant la parole à des personnes qui passent leur temps à déverser leur bile sur les autres. Je compte pour ma part écrire au rédacteur en chef pour émettre une protestation. A bon entendeur...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bande de petites chochotes!Le post de (biou)vous chatouille la bile ! Mr Devedjian est aussi grossier en public qu'en privé.De plus nous n'avions pas besoin d'un nouveau nul au gouvernement.Quand au modérateur il laisse les gens parler.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On se demande ce qui peut vous gêner dans le personnage de Patrick Devedjian. A-t-il été mêlé à des scandales politico-financiers, a-t-il été condamné,a-t-il été déloyal vis à vis de son parti et de ses amis politiques?
Il y en a qui disent qu'il a été, du temps de sa jeunesse membre d'"Occident", et Chirac membre des Jeunes communistes? Et des politiciens ou penseurs soixante-huitards ou trotskystes qui ont poussé aux guerres de l'OTAN, en Europe et hors d'Europe?
Vous ignoez tout cela?
Pourquoi de tels préjugés avant même qu'il ait pris en charge ses fonctions?
Peut-être n'est-il pas un français comme un autre? Hein?
Grossièreté dites-vous, ah-bon! lisez le canard enchaîné pour voir comment les hommes politiques s'expriment, écoutez vous et votre entourage et les présentateurs de la télé. Inspirez-vous de ce qui est écrit sur les frontons des mairies. Enfin ne soyez pas ridicules avec vos arguments du genre "un ministre de trop","des dépenses en trop". Il ne faut évidemment rien faire, mais seulement critquer, railler et insulter.
Comparez les rémunérations d'un ministre et d'un joueur de foot, ou de tennis ou d'un conducteur de formule 1, ou d'un PDG, toutes dépenses qui sont en définitive payées par le consommateur. Mais peut-être n'avez-vous jamais réfléchi à cela?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chers lecteurs (et notamment les Humanistes associés)
Mea maxima culpa. En raison d'un bête problème technique - une histoire de doubles clics, je vous passe les détails - j'ai validé au lieu de supprimer un commentaire à caractère insultant et diffamatoire à l'encontre de Patrick Devedjian. La même chose est arrivée ce vendredi à propos de Christine Lagarde. Ils viennent d'être retirés ce vendredi à minuit. Veuillez accepter nos excuses. Nous veillerons à ce que cela ne se reproduise pas. Je rappelle que ces espaces de commentaires sont ouverts à tous et à tout, même aux critiques les plus virulentes à condition d'éviter tout propos à caractère insultant, diffamatoire, sexiste, raciste et antisémite.
Merci de votre fidélité. Continuez à nous lire et à réagir.
Olivier Provost, rédacteur en chef de latribune.fr

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un type aussi insipide, voir faux-cul fini à un tel poste....brr

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :