Automobile : Nicolas Sarkozy prévoit un plan d'aide d'ici fin janvier

 |   |  169  mots
Le président français présentera de nouvelles mesures d'aides à l'industrie automobile française en difficulté avant la fin du mois de janvier 2009.

Après avoir déjà annoncé début décembre une aide de 1,5 milliard d'euros pour l'industrie automobile, le président de la République Nicolas Sarkozy prévoit un nouveau plan d'ici janvier 2009. "Un plan automobile français avant la fin janvier, ce n'est pas une mesure de protection, c'est pour aider nos industries à construire les voitures du futur", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, en évoquant notamment les voitures électriques.

Depuis plusieurs semaines en France, les annonces de suppression de postes et de chômage partiels s'accumulent. Et, le 15 décembre dernier, le gouvernement qui recevait les représentants de l'automobile (constructeurs et sous-traitants), s'était dit prêt à faire ce qui est nécessaire pour soutenir la filière en contrepartie d'"engagements forts ".

Le plan de relance économique du gouvernement français prévoit déjà la création d'une "prime à la casse" de 1.000 euros pour les véhicules de plus de dix ans en échange de l'achat d'une voiture neuve peu polluante.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ou ira l argent aux constructeurs ou une reembauche
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les constructeurs devraient baisser leur prix pour une relance naturelle et faire face ainsi a la crise.La voiture electrique c est pour demain la crise c est tout de suite
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
alors il faut attendre le prochain tour...voilà encore un manque de confiance. Cessons d'exonérer les produits de délocalisation: vive la tva sociale à l'entrée de nos frontières...Mais au fait, le MEDEF existe t il encore...on ne l'entend plus.C'est vrai , ils ont vidé les caisses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je vais rouler avec ma peugeot usagée et prendre le bus jusqu'à ce que l'on m'offre une véritable voiture écologique. C'est l'offre et la demande. Si l'offre ne suit pas la demande et le besoin, elle peut fermer.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'offre des constructeurs est inadaptée, leurs prix sonr devenus aberrants.
ce n'est pas en un mois qu'ils vont inverser la tendance.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore et toujours une mesure inutile et coûteuse qui ne réglera rien.
Laisser filer le bouchon quitte a être stigmatisé par l'attentisme est la seule solution actuellement.

Dans la tempête , interdit de virer de bord sous peine de chavirage ; la liberté du marché est-elle a sens unique?

Il faut savoir parfois attendre de toucher le fond pour mieux rebondir , le moment n'est pas arrivé pour utiliser les dernières cartouches qui nous restent.

Et pendant ce temps les impôts flambent , les conseillers généraux n'ont pas encore compris que trop d'impôts tuent l'impôt , c'est tellement plus facile de puiser dans la poche des contribuables leur incapacité n'a d'égale que leur cupidité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pourquoi devons nous toujours payer pour l'incompétence de ces dirigeants???? Changer les patrons, et baisser vos marges, et faites donc des voitures propres que nous demandons depuis des années. Des milliers d'ingénieurs, des patrons obtus, vous mélangez tout ça et vous obtenez le résultat actuel. Avec les félicitations de l'état. Nos petits enfants vous diront un grand merci. ps C'est valable pour d'autres produits. Comme les distributeurs, quand on connait bien la filière, " Ancien acheteur"c'est immonde. Mais là aussi l'état ne fait rien, c'est à se demander s'ils y connaissent quoi que ce soit, nos politiciens
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
S'ils avaient sorti la voiture electrique avant ,la crise auto auraient eu tres peu d'impact le racquet perpetuel et poluant du petrole a lasse le monde entier
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'y a t il pas eu il y plusieurs années une voiture qui roulait, à l'hydrogène ???? Mais mise sous silence par les trusts du pétrole !!!!! Si mes souvenirs sont bons. Je pense que si la recherche avait continué, nous aurions eu plusieurs années d'avance sur les autres avec un marché optimum, et peut être sans trop de chômage pour les salariés de cette industrie. MAIS ..............
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Peut-être serait-il temps de lancer un vaste programme de recherche sur les transports et l'énergie avec la participation de tous les acteurs européens? Les brevets restant la possession d'un centre de recherche européen pour éviter que nos constructeurs aillent se faire quelques sous en se précipitant pour vendre la technologie aux chinois.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans une entreprise, P M E ou grande entreprise les erreurs de stratégies se payent cash , il suffit de voir GENERAL MOTORS par exemple qui a rentabilisé ces chaines de production automobile jusque la cote d'usure est aujourd'hui complètement inadapté aux nouvelles exigences du marché qui a évolué rapidement dans une période de crise financière
< les clients demandent des véhicules a basse consommation d'énergie ,du locoste, car le pétrole est cher et les salaires se réduisent ou disparaissent >, les décisions des chefs d'entreprises pour l''ajustements des comptes d'exploitations aux pays de la liberté sont simples,fusion d'entreprise, économie d'échelle, licenciement et réajustement des salaires. les américains n'auront pas l'occasion de critiquer les mesures du gouvernement car il n'y en aura pas directement pour l'emploi immédiat mais peut être pour des investissements de nouvelles chaines de productions en adéquation avec la réduction du CO2 . on peut donc apprécier ce qui est fait pour lisser les effets de la crise économique .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est possible que les constructeurs automobiles aient tout faux. Mais, dans cette histoire, ils ne sont pas les seuls, particulièrement aux US où ils produisaient ce que leurs clients voulaient acheter, 4x4 et grosses cylindrées compris. D'une manière plus générale, pour retrouver une économie plus économe tout en rémunérant ses acteurs, il faut réduire ses charges. Une des charges supportée actuellement avec des coûts prohibitifs est le transport domicile travail. La solution n'est pas de dépenser de l'argent pour faire des transports en commun mais bien plutôt d'aménager le territoire de façon à ce qu'une agglomération n'ait pas plus d'emplois que de logements. Cette proposition n'est peut-être pas dans l'air du temps mais c'est la seule qui puisse bénéficier à tous!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci pour la censure. Il faut être politiquement correct. Inutile de demander un avis
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et si les francais achetaient FRANCAIS ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et si, pour aider les constructeurs, les pouvoirs publics augmentaient le nombre des radars, baissaient de manière importante les vitesses limites, mettaient plus de PV,
traquaient plus les automobilistes, supprimaient systématiquement les permis de conduire à la 1ère infraction, est ce que la situation ne serait pas meilleure? Les constructeurs français auraient tout loisir
de vendre à l'export.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Kifrrien, ton commentaire est particulièrement débile
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Amen
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
reponse a douche.vous et moi payons des impots pour permetre a d'autre d'acheter des voitures etrangeres ?belle maniere de luter contre le chaumage?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'accord avec cb. La crise c'est maintenant et ça n'a pas grand-chose à voir avec l'inadaptation de l'offre.
Les clients achètent ce qu'ils veulent et ce sont bien eux qui ont plébiscité les voitures de plus en plus lourdes et puissantes, truffées de gadgets qui consomment (la clim surtout) et qui rendent la voiture non recyclable. Certains le regrettent aujourd'hui et les constructeurs US (et allemands) sont vraiment pris à contrepied.
Quant à la voiture propre, il faut bien voir que les dispositifs antipollution qui fleurissent depuis 20 ans traitent la problématique urbaine (CO,NOx, particules...) au détriment de la consommation, c'est-à-dire au prix d'une augmentation des émissions CO2.
La voiture électrique est loin d'être une alternative viable, tout simplement parce qu'il y a un rapport de 1 à 100 entre la quantité d'énergie contenue dans 1kg de batterie et 1 kg de carburant.
Je pense que la suprématie du moteur 4 temps à carburant liquide va se maintenir, peut-être avec du carburant de synthèse produit grâce une électricité abondante et n'émettant pas de CO2, c'est-à-dire le nucléaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :