Les réactions au rapport Balladur

 |  | 468 mots
Jean-Paul Huchon.
Plusieurs élus ont réagi ce jeudi aux conclusions du rapport Balladur sur la réforme des collectivités territoriales. La proposition d'un Grand Paris réunissant Paris et sa petite couronne (Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine) fait d'ores et déjà couler beaucoup d'encre.

Le Grand Paris "inapplicable en l'état", selon Jean-Paul Huchon (PS)

"Il est maintenant clair que le rapport Balladur est inapplicable en l'état parce que brutal, compliqué, décalé face aux réalités de la région parisienne et n'apportant pas de réelles améliorations tangibles aux enjeux de la métropole: logement, transports, emploi, inégalités sociales et territoriales", a estimé jeudi le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon.

"Ce qu'il faut maintenant, c'est repartir des propositions que nous avons faites", a-t-il ajouté. Celles-ci, précise-t-il, concernent le développement de l'intercommunalité et l'approfondissement de la régionalisation, la confirmation du projet de syndicat mixte Paris Métropole, et une réforme fiscale et financière "à la hauteur des besoins d'investissements".

Le rapport Balladur va "éloigner du pouvoir les citoyens" (élus PCF)

Les députés André Chassaigne et Roland Muzeau, le sénateur Jean-François Voguet et Jean-Jacques Paris, secrétaire général de l'Association nationale des élus communistes et républicains, ont stigmatisé tour à tour dans le rapport Balladur des propositions qui "réduisent l'action publique", "portent atteinte à la démocratie locale" et "éloignent du pouvoir les citoyens".

"Nous voulons plus de démocratie locale, des nouveaux droits pour les citoyens et de nouveaux moyens aux différents échelons territoriaux", a déclaré Jean-Jacques Paris, pour qui le citoyen a actuellement "prise sur ce qui se passe dans sa commune".

Les élus communistes ont aussi relevé les arguments "populistes" mis en avant par le chef de l'Etat en citant sa phrase "moins d'échelons, c'est moins d'impôt" prononcée en septembre à Toulon. Ils ont annoncé une semaine nationale de mobilisation du 23 au 30 mars avec des réunions politiques, des débats et un grand rassemblement le 21 mars.

Enterrer le rapport Balladur serait "une catastrophe" pour Roger Karoutchi (UMP)

"Si ce rapport est enterré comme l'espère Jean-Paul Huchon, ce sera une catastrophe. Rien ne serait pire que le statu quo", a déclaré dans une interview au "Parisien" Roger Karoutchi, candidat à l'investiture UMP aux régionales (contre Valérie Pécresse) en Ile-de-France. Roger Karoutchi  a précisé en revanche qu'il n'était pas en faveur d'une fusion de Paris avec sa petite couronne, comme le préconnise le rapport Balladur.

Des élus UMP en faveur d'une proposition socialiste sur l'Île-de-France

Des élus des Hauts-de-Seine, dont son président UMP Patrick Devedjian et Jean Sarkozy, le fils du chef de l'Etat, ont annoncé jeudi leur "intérêt" pour rejoindre le futur syndicat mixte Paris-Métropole, le jour même où le comité Balladur a proposé à Nicolas Sarkozy de créer un Grand Paris, incluant les départements limitrophes. Le projet Paris Métropole a été lancé à l'initiative du maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :