Les syndicats demandent des mesures pour les salariés les plus précaires

Salariés en contrat à durée déterminée et intérimaires composent une population de travailleurs précaires pour lesquels les syndicats demandent des mesures spécifiques, alors que les propositions gouvernementales se concentrent sur les licenciés économiques.

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Soutenir les licenciés économiques, oui, mais laisser à l'écart les plus précaires, intérimaires et contrats à durée intérimaires, non. C'est en substance le message adressé par Force ouvrière et la CFDT ces derniers jours au chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, qui, ce mercredi après-midi, rencontre l'ensemble des syndicats.

La réunion, qui a pour objectif de dresser un bilan des mesures anti-crise et de préparer la rentrée, abordera probablement la proposition de Nicolas Sarkozy , émise dans son discours devant le Congrès du 22 juin, d'étendre le contrat de transition professionnelle (CTP).

Le CTP ne concerne aujourd'hui que les salariés licenciés économiques des entreprises de moins de 1.000 salariés et de celles en redressement judiciaire, dans 25 bassins d'emploi précis. L'étendre permettrait de mettre en oeuvre le souhait du président que  "tout licencié économique [puisse] garder son salaire et recevoir une formation pendant un an".

 D'accord "sur le principe" avec l'extension du CTP, le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, a cependant souligné sur LCI que les licenciés économiques ne représentent que "4,6%" des entrées à Pôle Emploi et les fins de CDD et de missions d'intérim, "30%".

"Dans notre pays, on n'entend pas le grand plan social totalement silencieux qui est celui des pertes d'intérim et de CDD", a déclaré pour sa part le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, sur Europe 1.

Trop coûteux

L'extension du CTP a été par le passé jugée trop coûteuse. Le CTP repose sur une "contribution importante de l'Etat, proche du tiers des dépenses totales", a souligné un rapport du député UMP Gérard Cherpion, qui a jugé sa généralisation "difficilement envisageable".

Parmi leurs actions de soutien aux emplois précaires, les syndicats ont également proposé la semaine dernière au patronat d'élargir aux intérimaires et aux CDD la convention de reclassement personnalisée (CRP), autre dispositif destiné aux licenciés économiques, géré par l'assurance chômage.
 

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Sans oublier la CGPME et le MEDEF...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Sans oublier la CGPME et le MEDEF...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Un commentaire de l'attachée de presse CFTC?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
vous ne parlez pas asser du syndicat CFTC il n'y a que la CFDT et la CGT qui vous intéresse les autres syndicats vous en faites quoi

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les syndicats nous mene en bateau nous avons fait pas mal de greve pour avoir quoi rien en se demande s'il ne marche pa s ave c le gouvernement en verra pour les retraite comme il signe facilement il devrait demander au peuple sil veule travailler ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.