Conflit au parti socialiste : Manuel Valls persiste et signe

Dans une tribune publiée ce mardi dans le journal Financial Times, en Grande-Bretagne, le député socialiste Manuel Valls a réitéré ses critiques contre son parti, qui risque selon lui de disparaître s'il ne se réforme pas. La veille, sur France 2, le député avait déclaré qu'il fallait "régler le problème du leadership" au parti socialiste et avait réitéré sa candidature à l'élection présidentielle de 2012.

3 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le député socialiste de l'Essonne, Manuel Valls, actuellement en conflit ouvert avec la première secrétaire du parti Martine Aubry, a publié ce mardi dans le FinancialTimes, en Grande-Bretagne, une tribune intitulée "Changer ou mourir : le dilemme de la gauche française".

Martine Aubry a sommé Manuel Valls la semaine passée de cesser ses critiques contre son parti ou de le quitter, un ultimatum aussitôt rejeté par le député.

"Trois tentatives présidentielles malheureuses et la récente sévère défaite aux européennes prouvent que le parti traverse une crise profonde", a-t-il déclaré au quotidien britannique. "Le Parti socialiste (PS) français est aujourd'hui en danger de mort" et la gauche "s'est progressivement enfermée dans une vision dépassée du monde".

Réinventer une doctrine

Selon Manuel Valls, "il ne suffit pas de dénoncer les insuffisances de la présidence actuelle" et "l'anti-sarkozysme par réflexe n'entame que la crédibilité de la gauche". "Une fois reconnues les limites du sarkozysme, restent encore à comprendre les raisons du déclin de la social-démocratie européenne et, plus singulièrement, du Parti socialiste français", relève Manuel Valls.

Il se dit convaincu que la gauche doit réinventer une doctrine qui lui permettra de poursuivre plusieurs buts à la fois : étendre le choix individuel, protéger les biens publics et "parvenir à une plus grande justice puisqu'il s'est avéré impossible de parvenir à l'égalité".

"Tant que nous n'avons pas réglé le problème du leadership, du chef, de l'équipe capable de porter ce projet et ces idées, nous ne nous en sortirons pas", a également déclaré le député lundi sur France 2.

Il a ainsi réitéré sa candidature à des élections primaires à gauche en vue de la présidentielle de 2012 et a répété qu'il fallait changer le nom du PS. Tout en avouant n'avoir pas trouvé d'alternative...

"Tombé dans le formol"

Arnaud Montebourg, député de Saône-et-Loire et membre de la direction Aubry, a de son côté appelé lundi le PS à "changer de nature". "Parce qu'il sera le parti de toutes les gauches ou de plusieurs gauches, il ne pourra pas être ou rester le Parti socialiste, parce qu'on ne peut pas garder un parti tombé dans le formol", a-t-il déclaré sur France Info.

Dans un entretien que publie le journal Le Parisien mardi, Jack Lang dit ne pas partager l'analyse de Bernard Henri-Lévy pour qui le Parti socialiste est "déjà mort". "Le PS n'est pas mort même s'il traverse une très grave crise d'identité", estime l'ancien ministre de la Culture. "J'apporte mon soutien amical et personnel à Martine Aubry. Mais force est de constater que le PS est devenu un arbre sec depuis trop longtemps".

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault a quant à lui dénoncé mardi les "attitudes morbides" de certains responsables de son parti consistant à "s'autoflageller" alors que le rôle du PS est "de jouer [sa] fonction de parti d'opposition". Le terme "socialiste" "est plus actuel que jamais, simplement il faut lui donner du contenu, des réponses aux questions de notre temps", a poursuivi le député-maire de Nantes.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vous avez trop critiqué la droite sans regarder ce qui peut être bon dans ses propositions. L'excès de critique tue la critique. Si vous voulez être crédibles, commencez par vous respecter les uns les autres...Vous donnez souvent un triste spectacle...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faut virer toutes les momies du ps

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faut du sang neuf au PS, supprimer les éléphants. Socailiste depuis longtemps je ne me reconnais plus dans ce PS !!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
le problème du PS n'est pas un problème de leadership. C'est un problème d'idées. Le PS ne propose aucune alternative à la politique actuel et il abrite autant de courants politiques (du centre "modem" à la gauche trotskiste)que de fortes personnalit...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Changer les formes,les methodes mais aussi et surtout les hommes et les femmes a constat d'echec il faut reagir vigoureusement sinon c'est la fin!....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
RV après les régionales et on verra bien là si des têtes doivent tomber mais à mon avis c'est mal barré faut pas se voiler la face

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quand les journaux sérieux cesseront-ils d'accorder de l'importance à ce clown?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faut virer cette chienlit,comme disait de gaulle,une bande de gents malhonnêtes s'est emparé du parti,pour magouiller ou s'enrichir,le transformant en une vaste partie de bonneteau n'hésitants pas a trahir leurs idées,et leurs amis pour un poste m...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
a gauhe depuis50 ans j'espere que valls a rai son d'autre part il faut viré tous ces apparatchiks du ps car il sont nuisibe au parti

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On leur doit 75 a 80% de notre dette publique, le pays ou les charges publiques sont les plus lourdes, et les impôts les plus injustes. Sans compte les niches fiscales et le chômage. Non j irais mettre une gerbe sur la pierre tombale du partie soci...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vous avez raison Monsieur Vals....ces deux nanas n'ont rien en commun déjà...rien d'autre que la nullité...votre Hyault un triste sir à l'assemblée nationale...rien que des NULS !!!!!!!!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La gauche n'est pas concernée par les problèmes sociaux des français-----seulement préoccupés par qui serait le meilleur pour les présidentielles de 2012 voire 2017 ...... ce sont là leur seules préoccupations !!!!!!!!!!!!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.